español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La télévision communautaire de Tucson, Arizona, est une réussite

DeeDee HALLECK

09 / 1994

Les débuts de la télévision d’accès gouvernemental, éducatif et public (GEP)remontent aux années soixante-dix, lorsque les activistes luttant pour la démocratisation de la communication s’organisèrent afin d’exiger que les réseaux par câble mis au point récemment conservent des chaînes de télévision d’utilité publique. Ces réseaux essayèrent de signer rapidement des contrats avec des villes partout aux États-Unis et l’accès devint un outil de négociation et un moyen de marchandage. Il en résulte que de nombreuses villes disposent d’excellentes installations pour la production de médias communautaires. La ville de Tucson, en Arizona, a construit un centre d’accès très puissant et dynamique. Il se charge des programmes de quatre chaînes de télévision communautaires, programmes qui ont remporté de nombreux prix lors de festivals nationaux et locaux des télévisions par câble.

L’aspect le plus inhabituel du centre d’accès de Tucson n’est peut-être pas dans la programmation ou la technologie, mais dans la diversité des utilisateurs et dans l’atmosphère agréable qui y règne. Les personnes qui y font des programmes sont très différentes les unes des autres. En voici quelques exemples : plusieurs avocats et experts dans des domaines parajuridiques présentent chaque mois une tribune qui abordent des questions légales comme les droits des prisonniers, la justice pour les mineurs et la discrimination en matière de logement; un chef d’entreprise américain d’origine africaine produit deux fois par semaine un débat sur les questions nationales et locales qui intéressent la communauté noire de Tucson; un amérindien produit une émission hebdomadaire à partir de matériel recueilli lors de Pow Wows (rassemblements de tribus indiennes), etc. Ce ne sont là que quelques exemples parmi les centaines de programmes produits à ce centre.

Le centre d’accès de Tucson est un organisme non gouvernemental, sans but lucratif, qui passe des contrats avec la ville et le réseau par câble. Le contrat passé avec la ville demande au centre d’accès de conserver des statistiques sur ses activités. Ces statistiques sont impressionnantes. En 1992, 15 432 heures de programmation ont été diffusées par câble, 13 488 heures ont été consacrées au montage et 9 065 heures à la production en studio et en régie, le nombre de membres a augmenté pour atteindre 10 980.

Le centre d’accès de Tucson connaît un succès inhabituel, mais il y en a beaucoup d’autres aux États-Unis qui connaissent la même réussite. Cependant, nous sommes nombreux à nous interroger sur l’avenir de l’accès à mesure que les réseaux de distribution changent. Le câble sans fil, les ondes courtes, la diffusion directe par satellite, la création de réseaux informatisés sont des domaines dans lesquels l’apport "public" n’est pas réglementé. Les activistes qui luttent pour la démocratisation de la communication travaillent afin qu’un minimum de conditions à respecter soit fixé pour tous les réseaux de communication. En fait, nous avons besoin d’une loi sur le "droit de communiquer", non seulement aux États-Unis, mais à une échelle mondiale. La télévision communautaire a prouvé que les médias pouvaient être mis à la disposition des citoyens. Cela a été possible aux États-Unis, car les entreprises qui profitent de l’utilisation des médias doivent restituer une partie de leurs revenus et des "ondes" à la communauté. Étant donné que les entreprises occidentales qui travaillent dans le domaine des médias connaissent un essor mondial, il y a des leçons à apprendre de communautés comme Tucson, où la participation des citoyens aux médias est devenue une réalité.

Mots-clés

communication, télévision, télécommunications, citoyenneté


, Etats-Unis

Notes

DeeDee Halleck est cofondateur de Paper Tiger TVet Deep Dish TV Networkaux États-Unis.

Voir traduction de cette fiche en espagnol et en anglais dans la base de données (recherche par le nom de l’auteur).

Ressource :

Tucson Community Cable Corporation

124 East Broadway Blvd.

Tucson, Arizona, 85701.

Voir traduction de cette fiche en espagnol et en anglais dans la base de données (recherche par le nom de l’auteur).

Source

Articles et dossiers

Videazimut, TÉLÉVISIONLOCALE, COMMUNAUTAIRE ET D'ACCèS PUBLIC in. Clips, 1994 (Canada), 6

Videazimut - 3680, rue Jeanne-Mance, bur.430 Montreal (Quebec) CANADA H2X 2K5 - Tél. (1 514)982 6660 - Fax (1 514)982 6122 - Canada - videaz (@) web.net

contact plan du site mentions légales