español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Regroupement et dispersion

Relégation, réseaux et territoires des Français musulmans

Irène BENANI HAURI

03 / 1993

Cette recherche porte sur les Français musulmans rapatriés d’Algérie et leur descendance. Elle analyse les processus par lesquels ces populations "assignées" à des formes d’habitat spécifiques, ont développé leurs propres modes d’appropriation de l’espace et d’insertion sociale. Les terrains d’investigation sont une cité d’accueil des Bouches-du-Rhône et la région lyonnaise où s’est implanté un groupe familial kabyle. Les méthodes utilisées sont l’analyse des textes officiels et des archives et les entretiens.

Cette recherche met en relief les points suivants :

1. L’analyse des politiques successives suivies, qui visent à favoriser l’insertion de manière autoritaire et administrative, montre l’échec de cette stratégie basée sur la suppression des structures relationnelles traditionnelles et la relégation des familles. Les Français musulmans se voient définir et imposer un cadre de vie qui leur ôte toute possibilité de mobilité et d’autonomie, créant au contraire dépendance et assistance.

2. La capacité des populations à s’organiser et à s’approprier un territoire relève de deux logiques majeures : celle de la proximité qui fait jouer les réseaux de solidarité locale à l’intérieur de la situation d’enfermement et celle de la délocalisation qui réactualise une proximité d’origine entre rapatriés et immigrés. La solidarité de parenté et d’origine permet de s’affranchir de la dépendance institutionnelle.

3. La cohésion des réseaux familiaux, le maintien des communautés et de leurs valeurs favorisent l’insertion économique et sociale de l’ensemble du groupe. Le rôle des femmes dans la communauté apparaît primordial pour assurer un passage progressif et une adaptation continuelle entre tradition et modernité.

Cette recherche devrait alimenter la réflexion sur la question de l’assimilation et de l’intégration et la recherche de nouvelles formes d’aide basée sur la reconnaissance des groupes et réseaux communautaires. Elle souligne la part importante de l’habitat dans les processus d’intégration/ségrégation.

Mots-clés

habitat populaire, habitat urbain, financement du logement, logement social, ancien combattant, rapatrié, politique de l’habitat


, France, Bouches-du-Rhône, Lyon

Commentaire

Ce rapport fait partie du Programme de recherche "Logement, habitat et conditions de vie des familles" de la Caisse Nationale des Allocations Familiales.

Notes

Ce rapport fait partie du Programme de recherche "Logement, habitat et conditions de vie des familles" de la Caisse Nationale des Allocations Familiales.

Source

Rapport

ABI SAMRA, M.; FINAS, F.J., ARIESE=ASSOCIATION DE RECHERCHES D'INTERVENTIONS ET D'ETUDES SOCIOLOGIQUES ET ETHNOLOGIQUES, UNIVERSITE DE LYON 2, CNAF, 1990 (France)

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales