español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

ONG et services de police en lutte contre les préjugés, un programme de l’Union européenne

Le projet britannique : l’implication des membres des minorités ethniques dans la formation des policiers

Robin OAKLEY

11 / 1998

Le projet NAPAP : "NGOs And Police Against Prejudice" (ONG et services de police en lutte contre les préjugés)est un projet transnational de la DG V de la Commission européenne visant à promouvoir des formations innovantes dans le but d’améliorer la prestation des services de police dans une société multi-ethnique. Il s’agit d’un programme planifié sur deux ans, dont le démarrage financier date de novembre 1997. La DG V soutient dans ce cadre des projets d’initiatives locales, régionales ou nationales, ainsi qu’un partenariat transnational dans le but de faciliter l’échange d’expériences et la formation mutuelle et la production conjointe d’un "état de l’art" européen sur la question. Onze projets locaux ont été sélectionnés dans neuf pays européens : l’Autriche, la Belgique (Wallonie et Flandre), le Danemark, la France, l’Allemagne (Berlin et Francfort), les Pays-Bas, l’Espagne et le Royaume-Uni.

L’objectif spécifique du projet présenté par les partenaires britanniques est de développer les moyens de renforcer l’implication d’acteurs issus des communautés ethniques minoritaires dans la formation de la police concernant les questions raciales et ethniques. En Grande-Bretagne, contrairement à ce qui se passe dans la plupart des autres pays européens, un grand progrès a déjà été réalisé en ce qui concerne la prise en compte des aspects communautaires et raciaux dans la formation des personnels de police. Cependant, l’implication des non professionnels issus des communautés ethniques, recommandée dans le rapport du Conseil de formation de la police de 1993, a jusqu’ici été relativement négligée.

Le projet britannique, initialement soutenu par la Commission pour l’Egalité raciale, est à présent coordonné par le Conseil pour l’égalité raciale de la ville de Reading (CRE), qui a déjà établi un partenariat avec le "Police Staff College" de Bramshill en vue de faire participer des membres locaux des communautés ethniques minoritaires dans ses cursus de formation. Le projet britannique consiste à renforcer et étendre ce principe de participation à d’autres programmes de formation à Bramshill, y compris en élargissant le "recrutement" des acteurs communautaires, en organisant des ateliers de travail pour eux, et en assurant la rémunération d’un responsable de formation à temps partiel. Le Conseil pour l’Egalité Raciale de la ville de Reading a également établi un partenariat avec la division de la police de Thames Valley, afin de concevoir de façon conjointe un plan et un guide de préconisations pour les formations de tous les officiers de police de la division en question.

Le second volet du projet concerne le Conseil pour l’Egalité raciale de Greenwich, dans la banlieue sud-est de Londres, qui a initié un partenariat avec la police métropolitaine dans le but de contribuer à la formation des personnels dans deux divisions locales (Plumstead et Greenwich). Il s’agit de former trois groupes d’officiers de police : les nouvelles recrues, les officiers déjà en poste, et l’équipe spécialisée de l’"Unité des Incidents Raciaux" locale. Comme à Reading, des contributeurs venus des communautés ethniques ont été recrutés, et un atelier de travail a été organisé pour eux. La division de Plumstead couvre une zone où il y a eu une tension raciale sérieuse, avec plusieurs meurtres à caractère raciste incluant celui de l’adolescent noir Stephen Lawrence. Dans le programme de cette formation, l’accent sera mis très fortement sur l’amélioration des compétences de la police confrontée aux incidents raciaux.

A l’étape finale du projet NAPAP (automne 1999), le Conseil pour l’Egalité Raciale de Reading a prévu d’organiser en lien avec ses partenaires une conférence nationale afin de diffuser les conclusions du projet britannique, et pour promouvoir les bonnes pratiques basées sur l’expérience acquise au cours du projet.

Mots-clés

racisme, conflit urbain, formation, programme de formation, interdépendance culturelle, police


, Royaume-Uni, Europe

Notes

Texte original en anglais; traduction en français de F.Feugas.

A cette étape du projet, ceux qui sont intéressés à obtenir de plus amples détails sont invités à contacter Rajinder Sohpal, Directeur du CRE de Reading et coordinateur du projet, soit en écrivant à : Reading CRE, 4 Silver Street, Reading, Berkshire 2ST, England, soit en téléphonant au 0118-986.8755.

Source

Texte original ; Rapport

CIRAP (Citoyens pour Renouveler l'Action Publique) - N’EXISTE PLUS

contact plan du site mentions légales