español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le Centre hospitalier Gustave Dron a Tourcoing

Un exemple d’hôpital citoyen

Tiphaine PERCQ

02 / 1997

Dépasser ses limites. Découvrir l’autre. A Tourcoing, au sein du Centre Hospitalier de Tourcoing, l’hôpital Guy Chatiliez (1300 salariés)a gommé les frontières pour mieux prendre en charge les patients. Un partenariat a été établi avec l’hôpital belge " Le Refuge " dans la ville voisine. Les deux établissements s’échangent chaque année une trentaine de malades en jouant la carte de la proximité afin d’améliorer l’accueil des patients et de leur famille. Cette réponse hospitalière est originale et se joue de la frontière malgré quelques difficultés administratives. Les deux hôpitaux inventent à leur façon l’Europe Sociale mais plus directement, accomplissent leur tâche citoyenne de service public de la santé sans se retrancher derrière une contrainte frontalière.

Ignorant d’autres frontières, étant située en bordure d’un quartier très dense d’habitat social, l’hôpital se préoccupe d’adapter l’offre de soins à tous publics. C’est sur les conditions du retour à domicile des personnes en grande difficulté que le personnel a voulu porter le plus gros effort en créant un " kiosque d’accueil " des usagers de la Santé afin de les informer de leurs droits.

L’hôpital participe à la lutte contre l’exclusion de diverses façons. Il intègre dans ses équipes soignantes des professionnels étrangers n’ayant pas obtenu l’agrément ou l’équivalence de leurs diplômes en France. En 1994, l’hôpital a proposé à 80 d’entre eux des contrats Emploi-Solidarité.

D’autre part, soucieux de réinsérer les anciens détenus, l’hôpital intègre dans ses effectifs des personnes assujetties à des Travaux d’intérêt général (TIG). Enfin, avec l’association REAGIR de Tourcoing, un programme important de traitement des dépendances a été mis en place en faveur des toxicomanes et de la lutte contre l’alcoolisme. Dans le cadre de la prévention, l’hôpital est largement associé au réseau de Promotion de la santé avec les écoles, les médecins généralistes et les assistants sociaux.

Dans leurs propres activités, notamment en direction des personnes âgées, les équipes de l’hôpital Chatiliez ont réfléchi et mis en place un climat mettant la priorité sur le respect dû à la personne âgé. C’est en premier lieu dans l’attitude et le regard des personnels à l’égard des personnes âgées, considérées comme des individus à part entière et non les éléments d’une collectivité qu’une attention particulière a été portée. Des animations et activités leur sont proposées afin de permettre de maintenir et de développer leur épanouissement personnel.

Cette démarche est perceptible dans la conception architecturale des locaux qui doit favoriser le sentiment de se sentir chez soi. Les 120 chambres prévues dans un nouveau bâtiment ouvert en 1997 bénéficieront d’un environnement particulier en donnant sur un espace de vie commun. Les personnes âgées auront accès à des activités libres ou de services très divers comme un salon de coiffure, des lieux de rencontre, etc.

Enfin, dans un tout autre domaine, à l’instar d’une Samu social à Paris, les trois hôpitaux de Lille, Roubaix, Tourcoing et la Fac de Médecine de Lille ont instauré une " communauté hospitalière et universitaire " résolument tournée vers la prise en charge d’une population marginalisée, en situation de santé déficiente et ne bénéficiant plus d’aucun système de protection sociale. Cette réaction est posée en terme de santé publique face au développement de maladies infectieuses (VIH, tuberculose).

Mots-clés

citoyenneté, santé publique, droit à la santé, lutte contre l’exclusion


, France

Commentaire

Cette attitude volontaire ne fut pas toujours simple à mettre en place: il s’agissait de changer les mentalités à la fois du personnel soignant et médical en général, en particulier à l’égard des personnes âgées et des malades atteints du virus du SIDA. L’effort demandé a été très important pour l’accueil de personnes " différentes " qu’elles soient étrangères ou d’un autre milieu social plus pauvre.

Aujourd’hui des liens ont été tissés entre les différents membres du réseau et la coopération devient effective. Le premier souci est de mettre en place une démarche fondée sur le respect de l’autre et donc la citoyenneté.

Notes

Cette fiche a été réalisée à partir d’un ensemble des textes de L’Alliance pour la Citoyenneté des Organisations.

Source

Rapport

LIBERT,Bruno; DUBOIS, Marie France, ACO=Alliance pour la Citoyenneté des Organisations; Pour plus d'informations contactez le Centre Hospitalier Gustave Dron, 155 rue du Président Coty B. P. 619, 59208 TOURCOING Cedex, tel. 03 20 69 49 49, fax ; 03 20 76 30 23

contact plan du site mentions légales