español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Quand l’avenir est derrière la porte de l’entreprise

Une entreprise constructrice de machines textiles à Tourcoing veut revaloriser les métiers techniques auprès des jeunes collégiens

Tiphaine PERCQ

02 / 1997

"Il n’y a pas de sot métier". Ce proverbe pourrait être le slogan de l’entreprise Thibeau (de Tourcoing dans le Nord de la France), constructeur de machines textiles depuis près de 100 ans, qui s’est associée avec des établissements scolaires du secteur pour accueillir des jeunes. Sont concernés: des élèves de 4ème et 3ème des collèges Branly et Cardinal Liénart à Tourcoing.

Depuis plusieurs années, on assiste à une dévalorisation des métiers dits " manuels " ou techniques. Enfants, et surtout parents, n’admettent la réussite professionnelle qu’au travers de "beaux métiers", ceux qui sont reconnus par l’ensemble de la société et notamment avec l’aura dont bénéficient les formations de l’enseignement supérieur. Pourtant il est certain que chacun possède sa place dans le monde du travail. Y-a-t-il donc, réellement, des métiers meilleurs que d’autres ? La place des professionnels demeure entière.

C’est ce que tente de faire changer la société Thibeau. Cette entreprise, plus que centenaire, s’est associée à des établissements scolaires (collèges et lycées professionnels)pour justement modifier cette perception des choses.

La problématique est double. Il s’agit non seulement de sensibiliser les jeunes aux métiers de la fabrication des machines textiles mais également de modifier leur perception sur les métiers techniques. Pour atteindre cet objectif, il a semblé nécessaire à l’ensemble des partenaires de faire prendre conscience aux jeunes plusieurs choses : le fonctionnement de l’entreprise et les réalités que doit affronter cette dernière au quotidien.

Afin d’atteindre effectivement un résultat, plusieurs étapes ont été nécessaires.

On ne saurait trop répéter que le système scolaire français se trouve être très éloigné des réalités du monde du travail et tout simplement de la vie des entreprises. Pour qu’effectivement, les perceptions se modifient, il s’avérait important d’expliquer d’abord aux enseignants la vie d’une entreprise, les divers métiers qui la caractérisent et le fonctionnement de l’économie. Ensuite, la participation active des salariés s’avérait être un dénominateur très important pour la réussite du projet.

Ces deux mondes se sont donc rejoints. Les élèves des collèges ont fait leur entrée à différents postes de l’entreprise accompagnés par un salarié devenu tuteur le temps d’une semaine. Ils ont, avant ça, réalisé des enquêtes et des panneaux pour comprendre l’organisation dans laquelle ils feraient leurs premiers pas.

Selon les animateurs du projet, il est nécessaire de faire prendre conscience aux entreprises et aux établissements scolaires de la nécessité de travailler en commun sur l’orientation professionnelle des jeunes. Il faut pour cela développer les possibilités de choix, ouvrir les entreprises pour en expliquer le fonctionnement, présenter les métiers qui les caractérisent, valoriser les connaissances enseignées à l’école en démontrant concrètement leur utilité.

Mots-clés

travail, lutte contre le chômage


, France

Commentaire

Ces étapes permettront de préparer le futur. Elles donnent aux jeunes un espoir en leur devenir et en leurs capacités, aux entreprises la possibilité de revaloriser leurs savoir-faire, leurs savoirs-être et leurs professionnalisme, aux enseignants et aux parents, une nouvelle dimension de l’emploi.

Ce projet, c’est la réunion de deux mondes qui s’ignorent : le travail et l’école.

Notes

Cette fiche a été réalisée à partir d’un ensemble des textes de L’Alliance pour la Citoyenneté des Organisations.

Source

Rapport

LIBERT, Bruno; DUBOIS, Marie France, ACO=Alliance pour la Citoyenneté des Organisations; Pour plus d'informations contactez <FAUCQUEZ, Jacques>, Entreprise Thibeau 191 rue des Cinq Voies 59200 TOURCOING Tél. 03 20116464 fax 03 20241933.

contact plan du site mentions légales