español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Des échanges interculturels dans un esprit de solidarité et de co-développement

Mohammed MAZOUZ

07 / 1996

BOURG-ELFEF est une association loi 1901 d’échanges interculturels entre la France et la Tunisie. C’est le fruit d’un dialogue fécond entre la région de Bourg-en-Bresse (Ain)et celle du Kef. Elle vise à favoriser, dans un cadre géographique précis (région de Bourg et gouvernorat du Kef)des échanges interculturels dans un esprit de solidarité et de co-développement, autour de projets concrets et de réalisations communes. Ses animateurs désirent par des échanges, des rencontres et des actions communes à parvenir à une meilleure connaissance et compréhension de l’autre en faisant reculer l’ignorance, base de toutes les exclusions. Elle souhaite ainsi amener progressivement chacun à respecter les différences et à les vivre comme un enrichissement personnel. Elle uvre pour que les liens déjà tissés entre les protagonistes se renforcent et deviennent un facteur efficace de rapprochement et de communication vraie, un rempart contre toutes les formes de rejet, de xénophobie et de racisme. La région du Kef, située à environ 170 km au sud-ouest de Tunisie, est un ensemble de hauts plateaux à vocation agricole, notamment en production céréalière. Elle connaît actuellement de graves problèmes écologiques à cause de la sécheresse et de la dégradation de l’environnement, ce qui amène la région à se désertifier, elle qui fut jadis un grenier à blé pour Rome. L’appauvrissement du sol et la chute des rendements provoquent un intense exode rural et seule une population peu nombreuse se maintient (environ 58 habitants au km); 60% sont des jeunes de moins de 20 ans et 17% sont touchés par le chômage. 10 000 familles sont au dessous du seuil de la pauvreté, 5 000 familles ne disposent que de 10 dinars par mois. Des échanges scolaires se sont déroulés en 1992, 1993, 1994, 1995, avec hébergement réciproque dans les familles (soit au total 120 élèves français de classe de 5° et 150 Tunisiens sensiblement du même âge sont concernés). Chaque échange est amplement préparé en amont par un travail de correspondance, de collecte d’informations (histoire, géographie, patrimoine culturel et artistique, vie quotidienne...)et de réflexion sur des documents audiovisuels, des films... Et il se poursuit en aval par des expositions de photos, des journaux de classe et des brochures sous forme de textes, de photos. A titre d’exemples sont à signaler : "Mosaïques", document de soixante-dix pages, réalisé en 1993 et "El Gantara" qui regroupe cent vingt pages, paru en 1994. Des échanges réguliers ne cessent de se développer qui concernent des enseignants, des parents d’élèves, avec également l’hébergement en famille des deux côtés de la Méditerranée. Tout cela se réalise dans le but de partager le vécu quotidien, d’établir un climat de confiance, de compréhension et de solidarité. Des échanges de correspondance ont eu lieu entre écoles primaires (CM1 et CM2)des deux régions, avec livraison de fournitures de livres et de petit matériel scolaire à des écoles rurales du gouvernorat du Kef. Il faut signaler aussi l’aide à la coopérative du centre rural de formation pour jeunes filles d’El Mahassen pour la confection de pulls, layette, couvertures... (fourniture de laine, d’aiguilles, de modèles et de débouchés et même de 6 machines à coudre). Une aide identique s’organise dans le secteur de la bijouterie artisanale. Les projets en cours de réalisation concernent la poursuite des échanges d’élèves, d’enseignants, de parents et de chefs d’établissements, avec hébergement dans les familles ; il y a aussi un projet d’échanges de professeurs et d’élèves entre les écoles de sourds et muets de Bourg et du Kef, ainsi qu’un projet d’échanges de jeunes avec participation à un chantier en zone rurale défavorisée. Bourg-en-Bresse participera de même à la réalisation d’une école (aménagement d’une salle polyvalente à l’école de base d’El Mahassen, 19 km du Kef)et à un projet d’échanges entre des élèves du lycée Ibn Khaldoun du Kef, des élèves du collège de la Croix Blanche de Bourg en Bresse et du collège Henri Barbusse de Vaulx en Velin. Un des partenaires privilégiés est la Fondation du Kef pour le développement régional. C’est une organisation non gouvernementale tunisienne qui uvre pour l’amélioration des conditions de vie des plus démunis, pour le développement de la région et qui travaille avec la Fondation Delft-El Kef (ONG des Pays-Bas). Les autres partenaires sont : les écoles rurales de Borj El Haîfa, d’El Mahassen du Gouvernorat du Kef ; l’école primaire Ben Alaya au Kef ; les écoles primaires de Peloux à Bourg, de Viriat, Brens (Ain); la coopérative du centre rural de formation de jeunes filles d’El Mahassen ; le lycée Ibn Khaldoun du Kef ; le collège de la Croix Blanche de Bourg en Bresse ; le collège Henri Barbusse du Vaulx en Velin et la collaboration de la MAFPEN de l’académie de Lyon.

Mots-clés

coopération décentralisée, interdépendance culturelle


, France, Tunisie, Bourg-en-Bresse, Brens, Vaulx-en-Velin, Viriat, Ben Alaya, Borj el Hafa, Kef

Commentaire

Très belle réalisation, effectuée en partenariat entre deux villes à partir d’une dynamique d’échanges entre établissements scolaires. Ce projet opère ainsi sur plusieurs niveaux : l’enseignement, avec l’amélioration des conditions de travail en particulier dans les zones rurales, mais aussi la connaissance des autres et bien entendu les activités pour favoriser chez les jeunes l’apprentissage de plusieurs savoir-faire, en vue d’une future insertion professionnelle.

Source

Articles et dossiers

LEQUEPEYS, Yvon, Association Bourg-El Kef echanges interculturels France-Tunisie in. Comité de Liaison et d'Associations Marseille, 1996 (France), N° spécial

contact plan du site mentions légales