español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La création d’entreprise autour du bassin méditerranéen

Entreprises, conseils et échanges France-Maghreb

Mohammed MAZOUZ

10 / 1996

Créée en France, en 1985, pour faciliter la cohabitation des communautés et la coopération internationale, l’association 3CI a pour objet d’aider de jeunes bénéficiaires d’aides nationales à créer une entreprise. Elle a ciblé initialement une population immigrée, mais depuis 1988, elle accueille aussi de jeunes Français. Son action dépasse le cercle des Maghrébins qui ne constituent que 42% de l’ensemble des créateurs d’entreprises. Elle dispose de trois antennes à Paris, Lyon et Bordeaux, où l’on dispense des conseils à des personnes privées d’emploi ou précaires. 3CI intervient surtout en amont de la création : elle étudie la viabilité du projet au plan commercial, juridique et financier. Il peut aussi aider en aval au développement d’outils, comme les tableaux de bord informatiques. L’association souhaite développer son intervention en faveur de la création d’entreprise, dans des régions en voie de développement, telles l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. Elle uvre pour la promotion des échanges avec les jeunes chefs d’entreprises au Maghreb, et organise des sessions de formations au Maghreb. Elle sensibilise les responsables algériens à la création d’emploi par le biais de formations. 3CI mène aussi ses actions en collaboration avec deux associations : A.C.P.E (association pour le Conseil et la Promotion de l’Entreprise Algérienne)et la TOUIZA (solidarité). En Tunisie, ont été créées des entreprises de menuiserie, de métallurgie, d’agriculture et d’énergie solaire. L’association a reçu en 1992 les participants à la croisière de création d’entreprise organisée par des associations marocaines, en collaboration avec les autres pays du Maghreb. Elle leur a fait visiter une pépinière d’entreprises à Marseille, qui accueille quinze entrepreneurs en turn-over, dont trois sont d’origine maghrébine. Tout naturellement, l’association 3CI poursuit son action dans certains pays Tiers Méditerranéens pour promouvoir la création d’emplois dans les zones les plus déshéritées en s’appuyant sur des personnes en recherche d’insertion économique. Ces entreprises redonnent aux sites d’implantation une fonction de production et créent du "lien social" sur ces territoires. Le constat a été fait que de nombreux programmes ne pouvaient être réalisés que par la participation des acteurs présents sur le terrain où s’expriment les demandes, les associations et organismes non gouvernementaux (ONG). 3CI, qui a capitalisé une expérience en matière de conception et de réalisation d’outils d’encouragement à la création d’entreprises pour le compte de collectivités locales ou d’organismes publics en France, a proposé à ses partenaires en Europe et dans certains Pays Tiers Méditerranéens de lancer des programmes d’échange et de transfert de savoir faire. Des expériences et des pratiques intéressantes sont en effet menées par d’autres acteurs similaires en Europe. 3CI tente de répondre aux demandes qui s’expriment avec le plus d’acuité possible, concernant notamment l’aide à la mise en place de pépinières d’entreprises et la création d’outils financiers nouveaux, répondant aux besoins de financement non satisfaits par les banques et organismes financiers. Intervenant dans le cadre des réseaux européens, l’association 3CI s’est engagée dans des actions de coopération décentralisée. Des collectivités locales d’Europe et du Maghreb se sont unies pour promouvoir des projets de développement local dans les pays du sud de la Méditerranée. A ce titre, l’association 3CI a réalisé - en partenariat avec des organismes d’ingénierie locaux - les études de faisabilité de pépinières d’entreprises au Maroc (Mohammedia)et en Algérie (Cheraga et Boghni). Ces études ont été menées pour le compte de collectivités locales (Conseil Général des Bouches du Rhône, Députacio de Barcelone). Ce programme qui s’est étalé sur la période 1993-1996 a vu l’achèvement de la partie bâtie, et l’équipement est en cours de réalisation. Maître d’ uvre de l’opération, 3CI a en outre été chargée de mener à bien la formation des équipes d’animation et de gestion de ces structures.

Mots-clés

création d’entreprise, formation


, Algérie, France, Espagne, Maroc, Mohammedia, Barcelone, Paris, Marseille, Boghni, Cheraga

Commentaire

L’association 3CI a contribué à faciliter l’insertion des chômeurs d’origine immigrée et d’autres publics. Elle a aussi participé à l’élaboration de programmes de mise en place des structures et des équipements qui accueillent des activités créatrices d’emplois. Parallèlement à ces axes de travail, il est souhaitable qu’elle mène des actions en partenariat avec les migrants qui envisagent la création d’entreprises dans le pays d’origine, parce que l’association 3CI bénéficie d’une place stratégique pour conseiller, orienter et faire connaître les réalités économiques. Elle est donc très attendue dans cette démarche.

Source

Rapport

RAHMANI,Tahar, 3CI (France)

contact plan du site mentions légales