español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Des jeunes Drômois à Ouro-Sogui, Sénégal

Solidarité et développement

Irène BENANI HAURI

07 / 1993

Ouro-Sogui est une ville sénégalaise située près de la frontière mauritanienne. Sa population a presque doublé en 5 ans, l’accroissement de la population ayant été accéléré par l’arrivée récente de réfugiés mauritaniens.Depuis 1973, cette région a subi les conséquences de la sécheresse et de la désertification du Sahel (appauvrissement, équilibre écologique rompu, économie disloquée, émigration massive).

A l’initiative d’émigrés originaires de cette ville, a été créée l’Association pour le développement d’Ouro-Sogui (ADO). Elle regroupe 1500 adhérents et a pour but de redonner vie à cette région en mettant en place des projets de développement réalisés en partenariat avec des associations sénégalaises et étrangères. Un jumelage entre la Drôme et la ville d’Ouro-Sogui est à l’origine de l’ADOS (Association Drôme/Ouro-Sogui)qui soutient les projets de l’ADO en apportant un appui logistique et en envoyant régulièrement travailler sur place des groupes de jeunes Drômois en difficulté d’insertion sociale.

L’objectif est double: réaliser des actions de développement dans une ville du Sahel au bénéfice des habitants; d’autre part, donner à des jeunes Drômois en difficultés l’occasion de vivre une relation d’échange avec des jeunes Sénégalais et leur permettre de reprendre pied sur un parcours d’insertion.

Actions réalisées: les jeunes préparent leur séjour en se documentant sur le Sahel, en essayant d’acquérir les compétences techniques nécessaires au travail qu’ils auront à faire sur place. De plus, ils doivent trouver eux-mêmes le financement de leur voyage. Sur le terrain ils participent à la réalisation d’un certain nombre d’ouvrages inscrits dans le programme de développement à long terme défini par l’ADOS (défrichage d’un terrain communal, construction d’une banque de céréales, d’un centre social de formation, rénovation de l’hôpital, construction d’une nouvelle école, etc...)

Le suivi des jeunes Drômois après leur séjour à Ouro-Sogui est assuré par l’ADOS. Celui des chantiers est assuré par l’ADO.

Résultats obtenus: Pour les jeunes Drômois, les résultats sont immédiats. Déjà dans la phase de préparation du voyage ils se sentent valorisés, reconnus, animés par un projet. Pendant leur séjour à Ouro-Sogui, ils ne sont plus perçus comme des exclus ou des assistés mais au contraire comme des personnes à part entière, capables de prendre des initiatives, de conseiller, voire même de diriger. Ils ne sont plus en position de demandeurs mais ils sont plutôt ceux qui ont quelquechose à offrir. La vie collective, la confrontation entre les personnalités oblige aussi à se remettre en cause. Pour beaucoup de jeunes en difficultés, l’expérience de ce séjour en Afrique a été l’occasion d’un revirement complet et d’un nouveau départ dans la vie.

Le principe de cette expérience est basé sur l’échange entre la compétence et la disponibilité des jeunes Français et l’accueil des habitants d’Ouro-Sogui et la possibilité qu’ils offrent de découvrir un monde différent.

Il s’agit d’abord d’une action de solidarité. L’enjeu est clair: d’un côté la ville d’Ouro-Sogui a besoin de main d’oeuvre et de ressources financières pour ses chantiers, de l’autre les jeunes Drômois trouvent là-bas un terrain où se confronter à des conditions de vie différentes et où mesurer leur capacité d’endurance et de créativité afin de retrouver une identité qu’ils avaient perdue et la force et le désir de se réintégrer dans la société.

Mots-clés

exode rural, délinquance, jeune


, Sénégal, Ouro Sogui

Commentaire

Contacts pour ce projet: Jean-Louis Cabrespines, Délégation interministérielle à l’insertion des jeunes en difficulté, 71 rue St Dominique, 75700 Paris, Tél (1)45 55 92 48; Sylvie Bonnassieux, ADOS, 6 rue André Lacroix, 26000 Valence, Tél 75 55 99 90.

Notes

"Jeunes, Ville, Emploi" colloque organisé par le Ministère de la Coopération et du Développement. Paris, 26-29 octobre 1992. Source de la fiche : Fabienne Laures (CIEDEL)in Histoires de développement, n°17, avril 1992, pp.15-17.

Source

Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

PSH=PROGRAMME SOLIDARITE HABITAT; GRET HABITAT

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales