español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Education de base et intégration sociale : l’Association Camerounaise pour la Santé des Adolescents expérimente les Cases Conseil

Jules Dumas NGUEBOU

01 / 1999

Soigner l’adolescent et l’encadrer pour une gestion harmonieuse des grands bouleversements physiologiques, psychologiques, physiques que crée la puberté, telle est entre autres objectifs, la mission poursuivie par l’ACSA pour une intégration de la jeunesse aux processus de socialisation du quartier Emana à Yaoundé. Pour ce faire, depuis 1993 une série de sondages sur la situation des conflits au sein des familles, sondages qui ont rendu possible une évaluation préalable du degré du mal, a donné libre cours aux campagnes de sensibilisation, à l’organisation des séminaires de formation et de plusieurs séances d’échanges éducatifs.

Pour son président Mr. MBOG Emmanuel, " la méthode préventive qui met en relief l’éducation et l’information est le meilleur moyen d’approche en matière d’assistance à une population aux capacités financières pratiquement nulles ". Aussi a-t-il été nécessaire, la création au siège de l’association d’une " case conseil ", sorte d’espace ouvert ou parents et jeunes en difficultés trouvent conseil et ou adultes et adolescents se rencontrent pour résoudre dans un langage intime les divergences et les questions d’incompatibilités relatives à la tenue et aux règles de vie commune.

Pour une parfaite animation de la " case conseil ", ACSA a ouvert également une salle munie d’une bibliothèque d’un fond avoisinant la cinquantaine. Spécialité dominante :éducation à la santé, protection contre les MST, lutte contre le SIDA, parenté responsable etc.. Les jeunes intéressés ont une moyenne d’âge comprise entre 15 et 19 ans.

Rendre efficients les services de la bibliothèque a conduit les responsables de l’ACSA à nouer, en Mai 1998, des relations avec l’Association Des Amoureux Du Livre(ASS0. A. L)qui a favorisé la réception au mois de Septembre 98 d’un don de revues et romans de la CLP (Centrale de Lecture Publique)et la transformation de la salle de lecture en CAL (Club des Amis du Livre).

Ces différentes actions d’éducation de base en faveur d’une adolescence difficile se sont complétées par d’autres plus sociales encore :les campagnes de diagnostics gratuites de maladies, l’octroi gratuit des soins de première nécessité aux populations les plus démunies etc.. A chaque étape l’appui du ministère de la santé publique, du comité national de lutte contre le SIDA et du centre sous-régional de l’OMS a été appréciable. Mais les sommes mises en mouvement, inférieures au million de francs CFA, n’ont pu rendre possible l’action que grâce à une participation substantielle des adhérents.

Selon le président MBOG Emmanuel, les différentes opérations menées à Emana sont productives de résultats encourageants. Conséquence : une augmentation du taux de fréquentation de la bibliothèque, une familiarisation de la jeunesse et des parents du quartier aux différents objectifs du groupe nourrissent actuellement les débats sur l’extension de l’ACSA à d’autres quartiers et villes du Cameroun.

Mots-clés

jeune, éducation, santé publique, soins de santé primaires, médiation familiale


, Cameroun, Emana, Yaoundé

Commentaire

Dans un quartier comme Emana où dominent l’analphabétisme, le tribalisme et l’irresponsabilité parentale, agir en faveur de l’éducation des adolescents et au moyen des " cases conseil " n’est pas chose facile. Pourtant l’ACSA en a fait un credo. La qualité des résultats et la crédibilité des actions sur le terrain qui ont néanmoins bénéficié des appuis des différents partenaires démontrent clairement qu’il n’est pas facile de dissocier soins de santé primaire, éducation de base, intégration sociale et développement.

Notes

Entretien avec le président de l’ACSA=ASSOCIATION CAMEROUNAISE POUR LA SANTE DES ADOLESCENTS, B.P 513O Yaoundé Tél (237)21 72 11.

Entretien avec MBOG, Emmanuel

Source

Entretien

ASSOAL (Association des Amoureux du Livre) - B. P. 5268 Yaoundé, CAMEROUN - Tél: (237)220.10.12 / 994.79.53 / 986.3016 - Cameroun - www.assoal.org - assoal (@) netcourrier.com

contact plan du site mentions légales