español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Pour une meilleure compréhension et une acception réciproque des questions de genre dans le secteur de la pêche au Sénégal

Aliou SALL

10 / 1999

En Juin 1996, le Collectif International d’Appui aux Travailleurs de la Pêche (ICSF)a organisé un atelier à Dakar au Sénégal sur les relations de genre dans la pêche pour conclure la première phase du programme " femmes dans la pêche " initié par ICSF en collaboration avec les organisations de pêcheurs du réseau ICSF de France, du Canada, d’Espagne, d’Inde, de Thaïlande, des Philippines et du Sénégal avec comme objectifs principaux la mise en avant du rôle de la femme dans la pêche et la lutte pour une pêche durable.

L’organisation de ce séminaire visait essentiellement cinq objectifs :

. Evaluer le projet " femmes dans la pêche " en Afrique en Asie et en Amérique Latine.

.Examiner l’impact qu’ont diverses stratégies et pratiques de développement en qui concerne la répartition du travail entre hommes et femmes dans le secteur de la pêche et au sein des communautés de pêcheurs côtiers.

. Examiner comment les mouvements de pêcheurs peuvent intégrer les perspectives de genre dans leur combat.

. Comprendre les relations existant au niveau global mettant en jeu le pouvoir, le commerce au sein du secteur de la pêche, ainsi que leurs impacts sur les rapports de genre.

. Adopter des stratégies futures pour le projet " femmes dans la pêche " d’ICSF.

Le séminaire a adopté une démarche originale en ce sens qu’il était précédé par trois jours de prise de contact et de présentation du programme qui reposait principalement sur trois points :

- Une présentation par les participants du secteur de la pêche dans leurs pays respectifs, des problèmes qui y sévissent et des solutions qu’apportent les organisations de pêcheurs à ces problèmes ;

- Les points de vue des personnes ressources sur ces situations ;

- Le développement d’une vision particulière sur des problèmes nouveaux qui se posent aux communautés de pêcheurs.

Et dans un souci d’impliquer tous les participants dans les débats, l’usage de l’anglais, de l’espagnol, du français et du wolof étaient nécessaires avec des traductions simultanées durant les sessions.

L’autre innovation du séminaire a été la prise de contact des participants avec les familles de pêcheurs des villages de Kayar, Mbour et Saint Louis et la possibilité de s’intéresser aux aspects historiques et culturels du Sénégal. Le séminaire suivi tant par les hommes que les femmes fut très animé et l’on clarifia les concepts de division sexuelle du travail, de patriarcat et de construction sociale du concept.

Tout naturellement les femmes du CNPS (Collectif National des Pêcheurs Artisans du Sénégal)ont partagé durant l’atelier leur expérience car elles forment un groupe solide avec lequel il est possible de collaborer. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre la décision d’ICSF de continuer à interagir avec les femmes et de soutenir leurs initiatives.

Mots-clés

pêche, pêche artisanale, pêcheur artisan, femme, travail des femmes, genre


, Sénégal

Commentaire

Au cours de ce séminaire, les femmes ont pu comprendre que le secteur de la pêche est touché par les rapports Nord-Sud et que son développement est tributaire de ces rapports et qu’elles soient du Nord ou du Sud, elles sont toutes confrontées à des difficultés auxquelles elles doivent faire face.

L’atelier de Dakar a aussi permis d’aboutir à une prise de conscience sur les questions de "genre" à l’intérieur des syndicats qui étaient liés au réseau comme le CNPS.

Le séminaire de Dakar a permis de lever le coin de voile et de clarifier les malentendus qui pourraient résulter des différentes appréciations des rapports de "genre" dans le secteur de la pêche. Il a développé une approche pour mieux intégrer les besoins des femmes à l’intérieur des programmes plus larges de la pêche tout en espérant que le développement des grandes lignes d’un cadre analytique va permettre d’atteindre une plus grande équité entre les sexes dans le secteur de la pêche.

Notes

Aliou Sall est socio-anthropologue, spécialiste de la pêche. Il est aussi le secrétaire exécutif du Credetip.

Source

Texte original ; Compte rendu de colloque, conférence, séminaire,…

//

CREDETIP (Centre de Recherche pour le Développement des Technologies Intermédiaires de Pêche) - B.P. 3916 Dakar SENEGAL - Tél. : (221)821.94.62 - Fax : (221)821.94.63 - Sénégal - credetip (@) sentoo.sn

contact plan du site mentions légales