español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les stratégies des grands torréfacteurs et importateurs sur le marché international du café

Quel espace pour les organisations de producteurs? -2-

Irène BENANI HAURI

09 / 1993

Quelle marge de manoeuvre existe-t-il pour des organisations de producteurs souhaitant s’intégrer au marché international? Les différents points de vue exprimés par les grands torréfacteurs et négociants internationaux permettent de souligner quelques points-clé:

-la concentration de la demande par quelques grands groupes multinationaux qui ont besoin d’un approvisionnement constant, de volumes énormes et d’une qualité standard.

-l’évolution de la consommation des pays occidentaux vers un café de qualité.

-l’ouverture prochaine d’un gigantesque marché pour un café bon marché dans l’Europe de l’Est.

-des prix déprimés qui découragent les producteurs et risquent d’entraîner une dégradation de la qualité.

-un intérêt très fort des grands torréfacteurs et négociants internationaux pour que se mette en place un marché mieux organisé et mieux encadré dans les pays producteurs.

-la satisfaction des négociants et des torréfacteurs de voir disparaître l’Accord international et leur confiance dans la loi du marché pour réguler l’offre et la demande.

Depuis trois ans le marché international du café a connu de profondes modifications. Face à cette évolution, la plupart des négociants et grands torréfacteurs ont dû restructurer leur filière d’approvisionnement. Souvent ces nouvelles filières sont encore en voie de constitution et des espaces commerciaux restent inoccupés.

Plusieurs négociants ont manifesté leur intérêt de travailler avec des organisations de producteurs. Avec la garantie que la prime à la qualité ira effectivement aux producteurs, ils espèrent encourager les producteurs à intensifier et à améliorer la qualité.

Cependant, une organisation de producteurs souhaitant exporter devra respecter un certain nombre de règles fondamentales:

-assurer une qualité constante.

-fournir un volume minimum.

-ne pas compter tout de suite sur un pré-financement.

-respecter scrupuleusement les dates d’embarquement et les conditions de la vente.

Pour un importateur, les deux garanties idéales pour travailler avec une organisation de producteurs sont que cette organisation bénéficie de la caution de l’Etat, et que son programme d’exportation soit administré par un professionnel du commerce international.

Si une organisation arrive à réunir l’ensemble des conditions énoncées ci-dessus, il est problable qu’elle puisse, dans la conjoncture actuelle, s’ouvrir un espace commercial important avec des conditions favorables aux producteurs.

Mots-clés

café, échange commercial, commerce, commercialisation, filière de production, circuit de distribution, prix, multinationale, marché mondial


,

Notes

Cette fiche reprend la conclusion de cette étude sur le marché international du café.

Source

Rapport

MARLIN, Christian, SOLAGRAL/MAX HAVELAAR, 1993/05 (France)

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales