español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’éducation à la ville et à la citoyenneté avec l’Observatoire de la ville d’Ivry-sur-Seine

Nathalie HOLEC

01 / 1999

Constituée de photographes, de graphistes, de plasticiens, de travailleurs sociaux et d’architectes, l’association Ne Pas Plier s’attache à faire découvrir le sens de la ville aux jeunes d’Ivry-sur-Seine, ville de 55 000 habitants située en bordure de Paris. L’association a en effet pour mission d’aborder les urgences sociales actuelles, telles que l’exclusion, la drogue, le sida, le bonheur à travers l’expression visuelle. Le projet s’est imposé de lui-même lorsque la ville d’Ivry a mis à disposition de l’association des locaux situés au dernier étage d’une tour HLM, l’une des plus hautes du centre-ville. Les perspectives offertes par ce point de vue ont convaincu les responsables de l’association de les partager avec les enfants des écoles primaires d’Ivry pour leur permettre de découvrir leur ville sous un autre angle.

Lire et comprendre la ville grâce à l’observatoire

Chaque semaine, de mars à septembre, des enfants découvrent leur ville et les communes voisines à partir des quatre " coins de vue " d’une terrasse aménagée, ponctuée de panneaux et d’oeuvres d’art. Les visites sont encadrées par les instituteurs et les parents des enfants et animées par de simples citoyens, employés des postes ou de la voirie, élus municipaux, architectes, commerçants, artisans, gardiens d’immeubles ou responsables associatifs qui se transforment pour l’occasion en " spécialistes ". Chacun donne son image de la cité, son expérience de la ville ce qui permet à l’enfant d’appréhender la ville sous différentes facettes et de trouver ses marques et sa place au sein de la communauté. Les séances ne sont pas conçues comme des cours d’urbanisme mais comme un lieu de rencontres et d’échanges entre enfants et adultes.

Ces visites permettent à de petits citadins en âge des apprentissages fondamentaux de se situer dans leur espace de vie, de mieux connaître leur environnement, d’être initiés au paysage, à l’écologie urbaine mais aussi, de comprendre que la ville n’est pas simplement un territoire mais également un lieu de vie commun et un espace civique dans lequel ils ont leur place. Les enfants apprennent à regarder leur ville, à la questionner, à la lire, à en déchiffrer les articulations et l’histoire physique et sociale.

L’Observatoire offre également aux instituteurs un bon support pédagogique pour entreprendre ou prolonger en classe des travaux sur l’orientation ou la citoyenneté. Les visites sur place peuvent ainsi allier découverte de la ville et lecture d’un plan ou réflexion sur l’organisation de parcours-promenades dans la ville. Les responsables de l’Observatoire multiplient, depuis 1996, les interventions ultérieures dans les classes afin de prendre connaissance du travail réalisé a postériori ou de répondre à des questions complémentaires en présence de ceux qui ont animé la visite.

Organiser des cheminements différents pour concevoir la ville autrement

Parallèlement à l’Observatoire, l’association a organisé des Chemins de Randonnée Urbaine (CRU)pour faire la relation entre une vision générale et panoramique de la ville et une vision au contact direct de la ville. Une première expérience a été réalisée avec une classe. Après une visite à l’Observatoire, une série de travaux ont été réalisés tout au long de l’année scolaire, notamment sur le trajet quotididien des enfants de la maison à l’école. Dans le cadre de ce travail, il leur était demandé de focaliser chaque jour toute leur attention sur ce parcours, de le " voir " et d’exprimer leurs ressentis par le biais de la peinture, du dessin, de la photo, de la collecte d’objets. Ce travail a abouti en fin d’année à l’organisation d’un CRU par les enfants eux-mêmes. Ce chemin a permis d’abandonner le parcours en étoile, du domicile de chacun à l’école, au profit d’un parcours linéaire reliant les maisons de chacun des enfants entre elles.

Les CRU concernent aussi l’ensemble de la population. A partir d’un travail d’urbanistes réalisé sur Ivry (cartographies, relevés, etc.), les habitants sont invités à imaginer de nouveaux parcours dans leur ville ou à retrouver d’anciens cheminements piétonniers dont le tracé a été modifié par des constructions et des aménagements. En 1998, quatre randonnées collectives ont été organisées afin de permettre aux habitants de redécouvrir leur ville. Cette action a reçu le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations dans sa phase de préfiguration.

Collaboration et échange entre acteurs locaux

L’Observatoire de la ville a pu naître et exister essentiellement grâce à une collaboration étroite avec l’Office HLM d’Ivry, propriétaire des lieux, convaincu de l’utilité citoyenne et pédagogique des actions menées. Ce partenariat original est un moyen pour l’organisme public d’entrer directement en contact avec des enfants dont les parents sont très souvent locataires de logements HLM. De plus, cette initiative permet d’aborder avec les enfants, dans un contexte neutre, les problèmes d’incivilité dans les cités. C’est pour toutes ces raisons que l’Office HLM a délégué un représentant auprès de l’Observatoire. L’Inspection académique pour sa part facilite les relations avec les écoles. La municipalité d’Ivry-sur-Seine enfin est un relais indispensable pour contacter des partenaires, dont certains élus qui participent aux visites.

Depuis sa création en 1993, l’Observatoire a reçu quelque 4 500 enfants âgés de 6 à 11 ans. Ses effets sur le public concerné sont encore difficilement mesurables ; cependant les intervenants réguliers font déjà repères dans les quartiers et la presse locale et nationale a commencé à se faire l’écho de cette expérience.

L’Observatoire s’inscrit dans une volonté de partage et d’échanges entre tout ceux qui font et vivent la ville et cherche par son activité à lutter contre l’isolement des personnes et l’affaiblissement des solidarités et à encourager la reconstruction du lien social. L’Observatoire a donc un rôle primordial à jouer et doit s’enraciner dans la durée tout en sachant évoluer. D’autres projets et expériences sont déjà à l’étude : réalisation de tables d’orientation par des artistes, réalisation d’un livret d’accueil, constitution de documents pour les instituteurs, réalisation d’une station météo etc. L’Observatoire travaille aussi à la construction de projets visant à élargir son public. Il pourrait ainsi être un outil d’analyse et d’étude de l’urbanité pour les étudiants, les invitant à être vigilants vis-à-vis d’un réseau de signes directifs et répétitifs uniquement voués au commerce et à la circulation rapide. L’Observatoire souhaite également s’ouvrir aux instituteurs-stagiaires, aux employés municipaux et aux employés de l’office HLM.

Mots-clés

développement durable, citoyenneté, milieu urbain, observatoire


, France, Ivry sur Seine

dossier

Villes et développement durable : des expériences à échanger

Expériences de démocratie participative

Notes

Contact : DE BARY Isabel, Ne Pas Plier, 76, avenue Georges Gosnat, 94200 Ivry-sur-Seine, Tél : 01 45 21 00 26, Fax : 01 46 72 42 54

Source

Document interne

Ne Pas Plier, L'Observatoire de la ville (dossier de présentation)

4D (Dossiers et Débats pour le Développement Durable) - Cité européenne des Récollets, 150 – 154 rue du Faubourg St Martin, 75010 Paris, FRANCE - Tél. : 01 44 64 74 94 - Fax : 01 44 64 72 76 - France - www.association4d.org - contact (@) association4d.org

contact plan du site mentions légales