español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La coopération décentralisée au coeur de l’Agenda 21 local de Belfort

Nathalie HOLEC

04 / 1999

La Ville de Belfort entretient des relations de coopération décentralisée, bilatérales et multilatérales, avec un ensemble de collectivités territoriales réunies dans un réseau créé en 1993 et relevant du programme européen Med Urbs. Ce réseau est constitué par le Conseil général des Bouches-du-Rhône, la Députation de Barcelone, la ville de Manresa (Espagne), la ville de Mohammedia (Maroc), les villes de Cheraga et de Boghni (Algérie), le gouvernorat de Tunis et la ville d’Hebron (Palestine); la ville de Belfort et la Maison de la Méditerranée jouent respectivement les rôles de tête de réseau et de coordinateur. Ces relations se sont développées avec pour thème central le développement local intégré.

En 1997, la Ville de Belfort s’est engagée dans la réalisation d’un projet d’Agenda 21 en partenariat avec la ville Mohammedia, membre du réseau euro-méditerranéen Med- Develop. Ce projet a été primé en février 1998 par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’environnement dans le cadre de l’appel à projets " outils et démarches en vue de la réalisation d’Agendas 21 locaux « . Le projet d’Agenda 21 qui unit les deux villes et deux associations, la Maison de la Méditerranée et ENDA-Maghreb, porte sur les " échanges d’expériences sur l’information et la participation du citoyen pour le développement durable « . Plusieurs actions ont été organisées en lien avec ce projet.

Un programme axé sur l’éducation au développement et à l’environnement

La Ville de Belfort a organisé en avril 1998 une " journée d’éducation à l’environnement " destinée à un public scolaire du primaire et du secondaire. Celle-ci a été suivie, du 10 au 13 novembre 1998, d’un forum organisé à Belfort par différentes associations de solidarité internationale et coordonné par la Maison de la Méditerranée sur le thème de « l’éducation pour tous ». Ce forum, qui s’inscrit dans le cadre de la semaine à l’école de la coopération et de la solidarité internationale, avait pour objectif de sensibiliser les enfants et adolescents aux enjeux de la coopération à travers une réflexion sur le développement. Le développement durable a par conséquent été au coeur de cette manifestation. Elle a réuni 870 élèves d’écoles primaires et de collèges. Chacune des associations organisatrices du forum a présenté en ateliers des animations pédagogiques sous formes de jeu, de contes, de vidéo,…

Des formations dédiées à la participation du citoyen dans la vie locale

Le projet d’Agenda 21 a par ailleurs permis à la Ville de Belfort de poursuivre l’organisation de formations sur les problèmes prioritaires auxquels sont confrontés les décideurs des collectivités partenaires et les échanges de savoir-faire en matière de vie locale.

Un séminaire intitulé « Echanges et développement » a ainsi été organisé en février 1998 par la Ville de Belfort et la Maison de la Méditerranée. Cette rencontre a permis de poursuivre les réflexions sur la coopération décentralisée amorcées en avril 1997. La Ville de Belfort organise d’autre part des échanges de savoir-faire semestriels avec pour base de discussion l’exemple belfortain. Une semaine de formation sur le thème « Environnement et participation des citoyens » a ainsi été organisée, du 30 mars au 4 avril 1998, pour les élus et techniciens des villes du sud méditerranéen. Des spécialistes de la Ville, du District de l’agglomération belfortaine, du District Urbain du Pays de Montbéliard, de l’Ademe,… sont intervenus pour dispenser sur quatre jours une formation théorique aux stagiaires et les accompagner dans des visites techniques, organisées après chaque séance dans les services des collectivités ou dans les entreprises.

La ville de Belfort a d’autre part accueilli des délégations d’élus et de techniciens marocains, algériens et palestiniens pour une semaine de formation et d’échanges de savoir-faire portant d’une part sur la participation des habitants à la vie de la cité et d’autre part sur les politiques de jeunesse dans le cadre des collectivités territoriales. Exposés techniques, rencontres avec des organismes institutionnels et associatifs, visites de sites, participation à un conseil de quartier se sont succédés durant une semaine. Deux journées communes aux deux thèmes ont été organisées.

L’un des enjeux est en effet de parvenir à impliquer dans la vie locale des jeunes de moins de 25 ans qui sont en sur-représentation dans les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Une autre formation a eu lieu en juin 1999 à Belfort, sur le thème « les politiques urbaines : quels enjeux, quelles méthodes ?". Elle a concerné les élus et techniciens du Sud et de l’Est de la Méditerranée. A la même époque, la Ville de Mohammedia a fait de l’implication du citoyen dans la préservation de l’environnement le thème central de la « semaine de l’environnement ».

Des politiques locales allant dans le sens du développement durable

La Ville de Mohammedia travaille d’autre part à la mise en place d’indicateurs d’évaluation des problèmes environnementaux. Elle a commandé à la Faculté des Sciences de Mohammedia une étude de faisabilité qui devrait être achevée en septembre 1999. Elle devrait déboucher sur la création d’un Centre de Recherche sur le Développement Durable. Ce centre aura pour objectif l’implication des citoyens et la validation d’indicateurs autour des thématiques environnementales. Y auront accès les universitaires, étudiants, et chercheurs ainsi que les représentants de la société civile et l’ensemble des citoyens préoccupés par les questions de développement durable. La coopération entre Belfort et Mohammedia a par ailleurs débouché sur la réalisation d’études de faisabilité concernant notamment la création de décharges contrôlées et des plans directeurs des eaux.

Le projet d’Agenda 21 local a donc permis aux deux collectivités locales d’échanger leurs expériences et leurs savoir-faire en matière de développement durable, d’environnement et de participation des citoyens à la vie locale et de lancer des réflexions et des études de faisabilité. Le projet ne s’est pas étendu à des investissements lourds compte tenu des financements nécessaires. Pour 2000, la Ville de Belfort et la Maison de la Méditerranée souhaiteraient initier une opération sur le modèle « Agenda 21 » avec la Ville de Boghni en Algérie.

Mots-clés

développement durable, coopération décentralisée, participation des habitants, formation, agenda 21


, France, Belfort

dossier

Villes et développement durable : des expériences à échanger

Les Agendas 21 des villes en France

Des coopérations entre villes

Notes

Contact : KEHAILIA, Gregory, Responsable du secteur Echanges et Développement ou GUELMINE, Chérif, Chargé de mission, Maison de la Méditerranée, Tour 41, rue Georges Pompidou, 90 000 Belfort, FRANCE - Tél : 03 84 28 38 10 - Fax : 03 84 21 52 62

Source

Document interne

divers documents internes à la Maison de la Méditerranée

4D (Dossiers et Débats pour le Développement Durable) - Cité européenne des Récollets, 150 – 154 rue du Faubourg St Martin, 75010 Paris, FRANCE - Tél. : 01 44 64 74 94 - Fax : 01 44 64 72 76 - France - www.association4d.org - contact (@) association4d.org

contact plan du site mentions légales