español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La réciprocité dans la pratique de la coopération Nord Sud

Comment inscrire la réciprocité comme paramètre d’appréciation de rapports de partenariat et de transparence dans les rapports Nord Sud

Ibrahima DIA

01 / 1999

L’un des secteurs les plus dynamiques de la coopération Nord Sud, mettant directement à contribution les populations des deux cotés est la coopération entre villes et entre communes, appelée dans le vocabulaire français de la coopération : "coopération décentralisée". Elle se fait sur l’initiative d’élus et souvent dans un seul sens, ce qui lui enlève toute prétention d’être une coopération, car la réciprocité qui est souvent évoquée n’y est pas un concept opératoire.

Avec les politiques de décentralisation en cours en Afrique, la coopération décentralisée y est évoquée comme une des sources de financement les plus en vue par les collectivités locales décentralisées.

Cela est d’autant plus grave que les élus ne se posent qu’une seule question : Qu’est-ce qu’elles peuvent recevoir et jamais qu’est-ce que qu’elles peuvent donner.

Du coté européen, on évoque la question de la réciprocité que de manière tout à fait philosophique sans en faire un objectif. Les motivations sont essentiellement de type paternaliste et psychologique. L’attente des européens dans la coopération est très évasive.

Le modèle de coopération dite décentralisée soutenu par l’Union européene reste dans la même logique paternaliste de la charité judeochrétienne. Elle ne pose aucunement la question de la réciprocité qui devrait être logiquement le fondement de la coopération. Tout est analysé sous l’angle financier et technique voire des conditionnalités politiques sans reference aux relations entre les peuples encore moins de ce que chacun doit apporter à l’autre.

Tant qu’on ne se posera pas ces question essentielles, on est entrain de construire la coopération Nord Sud sur des bases très fragiles.

Mots-clés

coopération décentralisée, partenariat


, Sénégal, Europe

Notes

L’auteur de la fiche a participé à une mission d’évaluation de la coopération entre le département de Bakel au Sénégal et la région de Rhône-Alpes où ces questions ont été evoquées avec les acteurs des deux cotés. Il existe un rapport d’évaluation qui a été utilisé pour la rédaction de cette fiche.

[Fiche produite dans le cadre du débat public "Acteurs et processus de la coopération", appelé à nourrir la prochaine Convention de Lomé (relations Union Européenne/Pays ACP). Lancé à l’initiative de la Commission Coopération et Développement du Parlement Européen et soutenu par la Commission Européenne, ce débat est animé par la FPH.]

Source

Rapport

ASSD (Africaine des Sciences Sociales pour le Développement) - BP 16123 Dakar Fann, SENEGAL - Sénégal

contact plan du site mentions légales