español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Artisans de démocratie

Douze itinéraires de personnes en lutte contre l’exclusion

Jean Christophe LALLEMENT

09 / 1999

Douze chemins que des personnes ont suivi pour dépasser l’exclusion et s’allier contre la misère. Des personnes qui ont réussi à mobiliser une de leurs communautés ou de leurs institutions contre la grande pauvreté. L’ambition de l’ouvrage fut de réunir de tels témoignages. Ils expriment la découverte d’un autre monde, le monde des exclus, et engagent à une démarche d’action à contresens du fatalisme de l’opinion face à la misère, et l’isolement subi par ses victimes. Ouvrir avant tout une brèche, casser les murs qui séparent des autres les plus démunis et rompre leur isolement, mais encore inciter l’autre à tourner vers eux son regard afin qu’en lui s’apaise cette peur de la misère qui pousse à l’indifférence, au cynisme ou au découragement.

Anne-Marie Toussaint, enseignante, arrive à Lille fin 1986 comme responsable d’ATD Quart Monde pour l’avenir des enfants les plus défavorisés. Anne-Marie connaît bien les difficultés qu’éprouvent ces enfants dans le milieu scolaire, le retard qu’ils accumulent inexorablement et ne désespère pas d’améliorer les choses. Elle visite d’abord les familles connues du mouvement, puis anime la bibliothèque de rue et commence à intervenir auprès des écoles afin de rétablir le dialogue entre les enseignants et les parents des enfants les plus en difficulté. Après trois ans d’efforts, elle réussit à montrer que des relations de confiance et de mutuelle compréhension sont possibles entre l’école et ces familles. Des expériences certes isolées mais qui encouragent à faire évoluer l’ensemble du système scolaire de la région. Des professeurs, des familles, l’Académie se mobilisent. A l’institut de formation des maîtres, un module de formation sur la grande pauvreté est mis en place. Le recteur accède à la demande de ses services d’inviter tous les établissements de son Académie à s’associer à la journée mondiale du refus de la misère, désormais officiellement célébrée par les Nations Unies. Cette expérience, évaluée par les services de l’Académie, est proposée l’année suivante au ministère de l’Éducation nationale qui décide de la généraliser à tout le pays. Cette initiative, modeste au départ, aboutira à la rédaction d’un rapport de portée nationale intitulé " Grande pauvreté et réussite scolaire : changer de regard. " Ce rapport fait aujourd’hui référence dans la définition des politiques de lutte contre la pauvreté et l’échec scolaire des enfants défavorisés, dont la priorité consiste à privilégier le partenariat avec les parents.

Autre expérience, autre exemple, celle de Jean Andrieu, président d’honneur de la Fédération des conseils de parents d’élèves en France, vice-président de la section des Affaires Sociales. Jean Andrieu relate les moments forts, les réflexions et les questions, qui ont pavé le chemin qu’il parcourut aux côtés du père Joseph Wresinski pour tenter de rétablir le dialogue entre les populations en grande pauvreté et les institutions. Ce chemin aboutit à l’élaboration du rapport Wresinski établi au nom du Conseil Économique et Social (CES). C’est sur la base de ce rapport hors du commun, " Grande pauvreté et précarité économique et sociale ", que le parlement français vote en 1988 une loi assurant à chacun un minimum vital de ressources, la couverture sociale et le droit à l’insertion : le Revenu Minimum d’Insertion (RMI). Ce fut le rapport le plus diffusé de l’histoire du CES. Il fut traduit et étudié dans de nombreux pays et d’autres gouvernements et instances internationales se sont depuis engagés dans de semblables démarches qui visent à élaborer des rapports globaux sur la grande pauvreté en partenariat avec les populations qui la vivent. Au principe de ces travaux, tels qu’ils furent établis par Wresinski et Andrieu au sein du CES, la misère est qualifiée d’atteinte aux Droits de l’Homme. Partant, tous les droits sont indissociables et la participation des pauvres à l’évaluation permanente de l’action contre la pauvreté et l’accès de tous à la citoyenneté sont indispensables pour avancer vers l’harmonie sociale.

Mots-clés

lutte contre l’exclusion, pauvreté, lutte contre la pauvreté, changement social, revenu minimum


, France

Source

Livre

RESENFELD, Jona M.; TARDIEU, Bruno, Artisans de démocratie, Quart-monde ; Atelier, 1998 (France)

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales