español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Conversion : des industries d’armement à la gouvernance mondiale

Richard PETRIS

10 / 1999

Depuis le lancement du chantier "Conversion des industries d’armement", de l’Alliance pour un monde responsable et solidaire, la réflexion sur ce problème a connu une évolution fondamentale avec la prise en compte d’un fait essentiel qui est la non limitation de ce défi aux seuls aspects de technique industriel et de stratégie militaire, mais la compréhension de tous ses enjeux politiques, économiques, sociaux et humains. Ceci a été rendu possible par les investigations "de terrain" qui ont été faites tant sur les sites industriels eux-mêmes, auprès des directions des sociétés concernées, des instances de décision politiques (ministérielles, représentatives,...), des syndicats, des milieux universitaires et de la recherche concernés, etc. Ce travail s’est traduit par la publication d’un "dossier pour un débat" (N°21)qui, pour dater de 1993, n’en reste pas moins d’actualité comme le montrent les commentaires qu’il entraîne encore régulièrement. Ce travail se poursuit notamment par la publication d’une revue "Conversion" (une version en français et une version en anglais), dont la réalisation est elle-même une incitation à l’échange sur ces questions et sur une approche jugée originale et inovante par des représentants et experts de différentes disciplines, milieux professionnels et sphères de pouvoir, etc. Le cercle des correspondants spécialisés s’est élargi aux Etats-Unis, en Russie et en Europe principalement et il y aurait matière à les solliciter davantage, en vue, notamment, de saisir toutes les opportunités d’approfondissement que constituent les colloques universitaires comme les rencontres internationales spécialisées (Conférence de La Haye en mai 1999 ; Université de Bretagne ; etc.).

Compte tenu de cette évolution de la réflexion sur la problématique d’origine, on a observé l’élargissement du sujet non seulement aux domaines de la politique industrielle et de l’aménagement du territoire, mais aussi au développement durable, au rôle des institutions et au développement de la démocratie. On peut trouver la traduction de cette progression de la recherche dans la part prise par certains universitaires à ce travail ainsi qu’à des tentatives de réforme en profondeur mieux adaptées à la complexité des problèmes (par exemple: les questions posées par la situation de la Russie et la proposition d’une sorte de "plan Marshall" adapté relancée par le Cercle Kondratieff, groupe de recherche et de proposition pluridisciplinaire et réunissant des experts français et russes).

Au-delà de cette évolution, sans que l’on puisse y voir un lien direct de cause à effet, un deuxième fait marquant nous semble être constitué par ce qui pourrait apparaître comme une véritable révolution politique et culturelle et que représente, plus que symboliquement, la récente affirmation par les institutions de Bretton Woods, la Banque mondiale et le Fond monétaire internationale, d’une nouvelle priorité : la lutte contre la pauvreté au niveau mondial. Afin de se convaincre de la réalité de cette transformation, il faut rappeler que depuis quelques années la politique de réforme structurelle qu’il est de la responsabilité fondamentale de ces institutions de mettre en ouvre prend de plus en plus en compte les nécessités du développement social et humain et conditionne ses aides à la réduction des dépenses militaires notamment.

Ecole de la Paix - 7 rue Tres-Cloîtres, 38000 Grenoble, FRANCE - Tél. : 33 (0)4 76 63 81 41 - Fax : 33(0)4 76 63 81 42 - France - www.ecoledelapaix.org - ecole (@) ecoledelapaix.org

contact plan du site mentions légales