español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Synergies pour la création d’entreprises : un impact réel et visible

L’action collective se bâtit brique par brique et l’équilibre se recrée à chaque instant

Philippe AMOUROUX

10 / 1999

Parallèlement à la démarche du groupe "banque solidaire", soutenu par le programme LEX de la FPH, devenu maintenant ECO, Claude Bijon, en 1993, avait organisé une rencontre sur l’accompagnement non financier des créateurs d’entreprise. La réflexion s’était arrêtée là. Mais, en 1994, Erwan Bothorel, qui quittait la présidence de la Fédération des Cigales, et participait aux groupes LEX vint trouver Gérard Eloy avec l’idée de créer le centre téléphonique Eficéa pour orienter les créateurs vers des financements de proximité. Soutenu à 100% pendant deux ans par la FPH, le centre est aujourd’hui autonome. Eficéa élargit rapidement son champ d’action, reprend les travaux initiés par Claude Bijon et fait une étude sur l’accompagnement. Celle-ci prépare une rencontre, en juillet 1996, qui débouche sur la création du collectif informel Profession Créateur. Deux thèmes phares au début : le statut du créateur, en réaction à la suppression de la prime ACCRE accordée aux créateurs (prêt à taux zéro), et l’amélioration des pratiques d’accompagnement. Le premier point est l’occasion de faire les premières démarches de lobbying soutenues par ECO. Ce faisant, le collectif se rend compte qu’un autre groupe d’acteurs animé par Jean-Pierre Worms fait le même type de démarche. Après concertation avec quelques partenaires, Philippe Amouroux propose de réunir ces deux groupes plus Finansol, pour créer une alliance. C’est la création de Synergies pour la création d’entreprises qui existe depuis deux ans maintenant. Les principales réalisations : un manifeste largement signé et paru deux fois dans Le Monde ; une charte commune établissant le caractère informel (association de fait, non déclarée)et un processus de décision au consensus absolu ; l’élaboration d’un jeu de propositions pour une politique globale et cohérente pour la création d’entreprises (ce qui est une lacune flagrante en France), une Conférence Nationale, événement phare sur ce thème en 1998, soutenu par cinq bailleurs de fonds publics et quatre privés dont la FPH, une reconnaissance publique par plusieurs administrations, dont la Ministre des PME, les Délégués à l’Emploi et à l’Economie Sociale.

Synergies a rencontré l’ensemble des cabinets ministériels et des administrations concernés. Plusieurs propositions ont été reprises mot pour mot dans le rapport sénatorial sorti en début 1999. Sa proposition de créer un groupe à l’Assemblée Nationale sur la création d’entreprises a été reprise dans le très récent rapport parlementaire d’Eric Besson. Synergies travaille sur la mise en ouvre de ses propositions en essayant de créer des lieux de dialogue et de travail où les différents acteurs (réseaux associatifs, entreprises, banques, pouvoirs publics, corps consulaires, syndicats)peuvent échanger sans se retrancher derrière des positions politiques et institutionnelles. Synergies va chercher à pérenniser son action par des conventions sur trois ans avec ses financeurs.

Mots-clés

lutte contre l’exclusion, création d’entreprise, initiative économique


, France

Commentaire

Synergies est donc en passe de devenir un interlocuteur privilégié pour les pouvoirs publics et probablement le seul organisme en France qui cherche à avoir une vision globale pour une politique de l’initiative économique et de la création d’entreprise, qui comme le dit le collectif est un "enjeu de société". On peut très facilement voir comment peu à peu les idées et les propositions dont il fait la promotion passe dans les mentalités. Son mode de travail aussi bien interne qu’avec ses partenaires et très innovant. La FPH a joué un rôle clé dans sa naissance, et joue un rôle également unique dans son développement, comme facteur de cohésion et de dynamisation.

Source

Littérature grise

FPH (Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme) - 38 rue Saint-Sabin, 75011 Paris, FRANCE - Tél. 33 (0)1 43 14 75 75 - Fax 33 (0)1 43 14 75 99 - France - www.fph.ch - paris (@) fph.fr

contact plan du site mentions légales