español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’économie de la paix et les églises

Robert DOUILLET

03 / 1999

La fin de la guerre froide, la récession économique et le développement de nouvelles technologies ont provoqué de profondes modifications dans les économies régionales ou nationales centrées sur la vente d’armes ou d’outils militaires, entrainant dans certains cas l’augmentation de la pauvreté.

Des églises et des groupes religieux d’Europe ont voulu alors contribuer à la création d’une économie de la paix en participant à la conversion des industries d’armement.

Pour cela, les initiateurs du projet ont suivi la méthode suivante :

- Repérage, par l’intermédiaire de deux réseaux ecclesiastiques, des expériences d’engagement des églises dans la conversion / diversification des armes dans six pays d’Europe : l’Allemagne, cas particulier dû au processus de réunification ; la Suède pour ses traditions de neutralité mais aussi pour la présence de grandes industries d’armement, la Roumanie avec son expérience récente de transformations économiques et idéologiques ; l’Ecosse, nation minoritaire dans un état plus grand ; l’Angleterre et la France pour leur capacité industrielle d’armements ;

- Visites à une sélection de projets pour commencer de construire un modèle pour la consultation ultérieure ;

- Capitalisation des expériences sur des thèmes prédéfinis : nature des partenariats et des alliances, rôle des structures d’engagement d’une église officielle, attention au changement, et enfin propre perception des participants comme étant "l’église";

- Echanges d’expériences lors d’une réunion consultative à Hambourg ;

- Préparation d’un rapport, destiné à publication.

Cette méthode a permis de mettre en avant les témoignages des membres actifs dans l’église au niveau local . Les questions théologiques sur la nature de l’église dans une société plurale, la place des pouvoirs dans le cadre des changements politiques et économiques, et les questions de compromis ont alors pris plus d’importance que les questions techniques sur les moyens de conversion des industries d’armement vers une production civile.

Quelques principes ont été définis lors de la consultation de Hambourg :

- La conversion est un moyen de redistribuer les ressources des objectifs militaires vers des projets civils appropriés ;

- Ceux ci peuvent être orientés vers la défense de l’environnement, vers la sécurité économique et sociale ou autres priorités civiles ;

- Concernées par la paix et la justice et par le rassemblement de tous les hommes, les églises ont un rôle central dans la conversion des industries militaires à des fins pacifiques ;

- Cette conversion donne une opportunité unique de travailler avec différentes parties, des communautés locales aux gouvernements en passant par les ouvriers ou le mouvement de la paix ;

- La diversité des situations économiques et culturelles est un enrichissement ;

- Il y a une vision globale de l’église, malgré les diverses traditions et pratiques.

Mots-clés

paix et démocratie, paix et développement, guerre, armement


, Royaume-Uni, France, Allemagne, Suède, Roumanie, Écosse

Commentaire

C’est bien un document de travail qui nous est proposé à travers "l’économie de la paix et les églises". Il regroupe un certain nombre de textes qui appelent à la réflexion et à l’échange d’autres personnes impliquées dans les processus de paix :

- Une présentation du contexte européen de la conversion des industries d’armement illustrant succintement les stratégies des sociétés et des gouvernements ;

- Une comparaison entre "les mécanismes" de l’industrie civil et ceux de l’industrie militaire ;

- La présentation de 8 études de cas de conversion d’industries d’armement et d’implication des églises en Europe, révélant des contextes sociaux et politiques très différents ;

- Une importante réflexion du coordinateur sur la place des églises et de la théologie dans un contexte plural, sur la mise en place "d’alliances", sur la nécessité de "défier" le marché, ou en tout cas de refuser qu’il soit "déifié" ;

- Quelques courtes réflexions sur le rôle particulier des églises dans différents pays ;

- etc....

L’ensemble du document peut présenter à priori un certain désordre pour le "néophyte" qui cherchera à repérer ses lignes directrices et sa logique. Ce document n’est pas un document de vulgarisation, sa lecture n’est pas facile.

Par contre, pour des personnes impliquées depuis plus longtemps dans ces réflexions par l’intermédiaire de leur église, ou dans les processus de conversion des industries d’armement, ce désordre "apparent" pourra être ressenti comme une richesse issue de la multiplicité et de la diversité des situations présentées. Ces personnes pourront trouver des références mais aussi des contacts pour approfondir leurs propres travaux.

Source

Livre

BROWN, Malcolm, The William Temple Foundation, L'économie de la paix et les Eglises, Charles Léopold Mayer in. Document de travail, 1996 (France), n° 76

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales