español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Décentralisation et pouvoir traditionnel au Sénégal : entre la légalité formelle et la légitimité historique

Sidiki Abdoul DAFF

04 / 2000

Au Sénégal, malgré la mise en place de l’Etat moderne de type jacobin importé de la France, le pouvoir traditionnel continue encore à exister. Cette existence est surtout sensible dans les zones rurales. A Gandiaye, commune rurale située dans le département de Kaolack, à côté du maire représentant le pouvoir légal existe le roi de Gandiaye qui continue encore à être sollicité par les populations.

En effet si les pièces d’état-civil se délivrent à la mairie, les conflits sociaux se règlent chez le "Buur Gandiaye " (Roi)et comme il le dit lui-même " beaucoup d’habitants ignorent encore la mairie. Il pensent que la mairie est politisée. J’interviens souvent dans le règlement des conflits de ménage D’ailleurs le maire n’hésite pas à me convoquer pour trancher des conflits dépassant ses compétences Contrairement aux autres chefs coutumiers, je n’ai aucun privilège financier, je ne jouis d’aucune indemnité. Pourtant ma demeure fait office de centre d’accueil. Tous les étrangers qui débarquent de nuit à Gandiaye sont la plupart du temps convoyés chez moi, compte non tenu des nécessiteux qui défilent chaque jour pour une quelconque aide".

En plus en cas de crise majeure comme les conflits majeurs pouvant déstabiliser le village ou de calamités naturelles (sécheresse, disette), il est le seul capable de réunir le conseil des notables ou les prêtres pour les prières.

Mots-clés

décentralisation, pouvoir traditionnel, conflit social


, Sénégal

dossier

Pour un partenariat entre habitants et collectivités locales en Afrique

Décentralisation et pouvoirs locaux

Commentaire

Une politique de décentralisation qui se veut viable doit intégrer les réalités du milieu surtout en Afrique où le pouvoir traditionnel subsiste malgré l’ostracisme qui le frappe. Dans le cas du roi de Gandiaye, il joue un rôle de régulation sociale que les pouvoirs municipaux d’inspiration étrangère et partisans ne peuvent assumer. Le dialogue entre un pouvoir municipal jouissant de la légalité formelle et un pouvoir traditionnel bénéficiant d’une légitimité historique est une voie obligée pour améliorer le système de décentralisation en Afrique.

Notes

Fiche du dossier préparatoire au forum des habitants qui s’est tenu à Windhoek, Namibie (12-18 mai 2000)dans le cadre du sommet Africités.

Source

Articles et dossiers

Wal Fadjri, 2000/04/17 (Sénégal), 2428

CERPAC (Centre d'Etudes et de Recherches Populaires pour l'Action Citoyenne) - HAMO 6 villa N81, Guédiawaye, SENEGAL - Tel/fax : (221)837 12 10 - Sénégal - sidiki.daff (@) sentoo.sn

contact plan du site mentions légales