español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Quand logement social rime avec patrimoine rural

Politique du logement et valorisation d’un village de Haute-Saône.

Anne Sophie BOISGALLAIS, Jean Marie ANSEL

09 / 2000

Maire d’une petite commune de 430 habitants, Jean-Marie Parat a décidé, lorsqu’il a pris sa retraite d’agriculteur, de continuer à être un acteur dans le monde rural. Jean-Marie a la volonté de se rendre disponible bénévolement à tout ce qui touche la vie collective de sa commune.

Dans un cadre associatif, il a participé à l’accompagnement des jeunes dans l’apprentissage d’un métier et la recherche d’un emploi. Dans d’autres structures extra municipales et avec d’autres bénévoles, des personnes en difficulté ont été accueillies (alcoolisme, drogue, sortie de prison, menaces d’expulsion, handicapés…). « Nous avons toujours exigé au départ avec les personnes sans emploi ou en réinsertion, un contrat moral de réussite à la sortie. Même s’il faut du temps, voire plusieurs années pour certaines personnes, les résultats vont souvent au-delà de nos espérances », déclare Jean-Marie Parat.

Son équipe municipale a identifié un élément clé en matière d’insertion et de développement du milieu rural : le logement social. Ainsi, l’équipe municipale a lancé la rénovation de l’habitat ancien au centre du village (qui était en ruine)et le village compte aujourd’hui 80 logements locatifs sociaux sur 170 habitats… le record du département de la Haute-Saône !

La plupart de ces projets sont désormais portés par la communauté de communes, baptisée « Agir ensemble ». Ainsi, au niveau cantonal, la politique de logements sociaux a porté ses fruits puisqu’en trois ans 300 logements ont été rénovés ou restaurés. A partir des aides publiques du département (45 000 F par logement), la communauté de communes a expérimenté une nouvelle façon de faire du logement social, en réhabilitant le patrimoine rural. Caves voûtées, cheminées anciennes, plafonds à la française et boiseries en chêne… tous ces éléments anciens ont été restaurés pour un coût moindre que la rénovation en neuf. Ce défi est non seulement porteur pour ceux qui bénéficient de ces logements, mais ils sont aussi très valorisants pour les artisans du bâtiment et tout le développement local.

Suite à une pétition de retraités sans moyens de déplacement, la collectivité a fait l’achat d’un minibus pour un transport hebdomadaire au marché du chef-lieu, et le transport à la carte pour les visites médicales et autres déplacements locaux. Le minibus est aussi à la disposition du centre de loisirs pour le transport des enfants (piscine, poney, visites…), et à la disposition des associations. Les chauffeurs, qui sont des retraités titulaires du permis VL, sont souvent sollicités !

L’équipe municipale de Conflandey n’attend pas les subsides de l’extérieur pour se lancer dans la réhabilitation de son patrimoine. Ainsi, l’assainissement autour de l’église a été réalisée par des retraités bénévoles, et la rénovation intérieure (retable, sculptures, boiseries, peintures)payée par une souscription auprès des baptisés.

Le dynamisme de la commune se voit aussi dans les relations entre le club des anciens et l’école, ainsi que dans le projet de créer une entreprise d’insertion pour l’entretien de la forêt et la plantation de vergers conservatoires d’espèces anciennes (greffe, taille…). La communauté de communes réfléchit aussi à des ateliers pour adolescents de 13 à 16 ans, à des animations pour la petite enfance, à la création d’emplois à vocation industrielle ou touristique ainsi qu’à des solutions pour l’accueil de personnes dépendantes.

Tout ce travail a été réalisé grâce à des équipes ponctuelles qui se sont constituées au fur et à mesure de l’identification des problèmes, sans structuration préalable. Cela signifie d’abord que des citoyens concernés et responsables sont capables de modifier leur environnement et d’améliorer les conditions de vie de l’ensemble des habitants. Cela signifie aussi qu’être citoyen n’est pas une simple déclaration de bonne volonté mais porteur de certaines exigences… particulièrement efficaces.

Mots-clés

accompagnement social, emploi, réhabilitation de l’habitat, logement social, développement local


, France, Haute-Saône

dossier

Des ruraux inventent de nouvelles solidarités : initiatives locales de militants du CMR, Chrétiens dans le monde rural

Commentaire

Pour cette équipe municipale le logement social est un élément clef en matière d’insertion et de développement de leur milieu. Bien plus que cela il a mis tout un village en mouvement par la transformation de ruines en maisons habitables et par une activité très dense des retraités. Comme quoi en partant des problèmes des gens ont fini, immanquablement, par les y intéresser. Quel beau record pour une région dite « en voie de désertification » !

Notes

Contact : Jean-Marie PARAT, 70170 Conflandey - Tél. 03 84 91 63 55 - Fax 03 84 91 63 39

Source

Entretien

Entretien avec Jean-Marie PARAT - Article pour d’« Agir en rural » - Témoignage pour le congrès de Lourdes

CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) - 9 rue du Général Leclerc, 91230 Montgeron, FRANCE - Tél : 01 69 73 25 25 - France - cmr.cef.fr - cmr (@) cmr.asso.fr

contact plan du site mentions légales