español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une ONG pour l’agriculture biologique en Géorgie - Elkana 2

Elkana crée un fonds de micro-crédits et cherche un marché pour les produits issus de l’agriculture biologique

Ina RANSON

01 / 2000

Les agriculteurs géorgiens ne disposent d’aucunes ressources financières. L’état n’est pas en mesure de les aider et les banques le refusent. Comment, dans une telle situation, procéder aux investissements nécessaires, reconstruire les infrastructures, acheter des semences, des machines agricoles...?

Des micro-crédits pour les petits agriculteurs

Elkana est à l’origine de Ziari, un fonds de soutien pour les agriculteurs biologiques. Lancé en 1994 par Berthold Schrimpf et soutenu par le "Diakonisches Werk" en Allemagne, ce fonds subventionne les agriculteurs en posant comme condition de rembourser, quand c’est possible, la moitié de la somme perçue à d’autres personnes qui en ont besoin. C’était aux agriculteurs de choisir les bénéficiaires, mais Elkana accompagnait les procédures.

Aujourd’hui, Ziari est une association indépendante. Elle accorde des petits crédits, entre 1 000 et 1 500 laris (500 à 750 dollars). Elkana participe aux décisions concernant les destinataires : des agriculteurs, mais aussi des petites entreprises qui transforment les produits issus de l’agriculture biologique. Les intérêts s’élèvent à 18 pour cent. L’argent rendu est utilisé pour alimenter le Ziari et pour financer des projets caritatifs, par exemple une maison pour les enfants de la rue à Mzcheta (près de Tbilisi).

Trouver un marché pour les produits d’agriculture biologique : des projets en cours

Elkana s’efforce de créer des liens entre les citadins et les paysans en essayant notamment d’établir des structures de vente directe. Un projet qui est actuellement élaboré sera soutenu par la fondation Eurasia.

Un projet de certification des produits issus de l’agriculture biologique est en bonne voie. Il est lié à un projet de marketing vers l’Autriche et vers l’Allemagne. Le financement proviendra du "Know-how-Fund" de l’ambassade britannique.

Pour l’instant, l’élevage est un domaine négligé, mais certainement porteur pour l’avenir. Elkana commence à certifier des poulets, élevés en plein air et nourris aux grains (ce qui est actuellement la règle en Géorgie ! Mais on trouve, sur le marché, beaucoup de poulets de batteries, importés de la Turquie, etc).

Autres projets d’Elkana

Des potagers pour des familles en difficulté : la ville de Rustavi a l’intention de mettre à la disposition de familles pauvres des lopins de terre (5 à 6 ha)où elles pourront cultiver des légumes. Elkana est prête à les aider et à livrer les semences. Un projet parallèle est préparé dans la région de Vargeteli. Les négociations sont en cours.

L’ambassade britannique et son "Know-how-Fund" a promis de soutenir ces projets.

Une évaluation régulière des projets en cours

Elkana organise régulièrement des séminaires d’évaluation de tous les programmes en cours. Chaque séminaire est précédé d’une période de recherches d’informations ; celles-ci ne sont pas confiées aux personnes directement impliquées dans les programmes respectifs (par exemple : ce n’est pas le groupe des conseillers du "service de prolongement" qui va enquêter auprès des agriculteurs.)

Mots-clés

agriculture biologique, crédit, accès au marché, évaluation


, Georgie, Tbilisi

Commentaire

Les membres d’Elkana sont conscients que les différents projets font partie d’un ensemble qu’on peut appeler un projet de développement durable : protéger l’environnement, valoriser les ressources spécifiques des régions, aider à recréer des structures sociales dépassant les liens de famille ou de clan, encourager et soutenir l’économie régionale... Il s’agit d’actions ponctuelles, limitées et encore de peu de poids face aux problèmes énormes. Mais elles montrent qu’un autre développement est possible, ce qui a beaucoup de valeur dans un pays à la recherche de nouvelles orientations.

Notes

Contact : Elkana, Biological Farming Association, Delissi III, nakveti N16, 380077 Tbilisi, Georgia - Tél. 995 32/53 64 84 - Fax : 995 32/53 64 84 - elkana@access.sanet.ge

Entretien avec JORJADZE, Mariam ; DUNDUA, Tamaz ; DIASAMIDZE, Ast

Source

Entretien

Dépliants distribués par Elkana.

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales