español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La mise en place d’une Cellule Régionale de Concertation des Acteurs de Développement au niveau de la région de Thiès (Sénégal)

Bernard LECOMTE

10 / 2001

1/ Le contexte :

La régionalisation, à travers la réforme intervenue en 1996, constitue une étape importante dans le processus de décentralisation au Sénégal. Avec le transfert de 9 domaines de compétence aux collectivités locales, le développement régional devient un défi autour duquel il convient de mobiliser le maximum d’acteurs susceptibles d’y contribuer positivement. En effet, d’une part le désengagement de l’Etat dans plusieurs domaines, d’autre part l’émergence et le développement d’acteurs non gouvernementaux (organisations non gouvernementales, organisations paysannes de base, mouvement associatif, unions professionnelles, etc.) peuvent permettre de mieux appuyer les populations ou, à l’inverse, entraîner une déperdition et une dispersion des efforts. Dans ce contexte marqué par une maturation du cadre institutionnel et une diversité des formes d’appui au développement, il est justifié de mettre en place un "cadre de réflexion, d’échanges et de concertation" au niveau régional en vue de créer une synergie entre les différents acteurs au profit des populations locales.

2/ Les objectifs de la cellule :

La mise en place de la Cellule régionale de concertation des acteurs de développement (CERCAD) de Thiès répond au souci de créer les conditions d’une communication dynamique, autour des activités de développement régional entre les élus locaux, les ONG, les projets d’aide, les associations, les fédérations professionnelles et les services techniques régionaux. La cellule agira par :

- la constitution d’une banque de données concernant chacun des différents acteurs (statut et profil de l’intervenant, types d’activités, zones d’intervention, projets en cours et futurs);

- l’articulation entre les niveaux de planification des différents acteurs (collectivités locales, ONG, associations, etc.);

- l’harmonisation des interventions au plan spatial;

- l’identification des axes de collaboration/partenariat entre collectivités et ONG/Association et la mise en place d’une dynamique de contractualisation pour toute action de développement à l’intérieur de la région;

- l’adoption d’un dispositif de communication et de suivi-évaluation du Plan de Développement Régional Intégré (PDRI) impliquant tous les acteurs;

- l’élaboration et la réactualisation des divers schémas, plans et de tout autre outil d’optimisation du développement régional.

3/ La composition de la cellule :

La cellule de concertation est un cadre qui regroupe les différentes composantes impliquées dans le développement régional, à savoir :

- l’Agence Régionale de Développement (ARD);

- les collectivités locales que sont le conseil régional, les communes et les communautés rurales;

- les ONG d’appui au développement;

- les fédérations et associations de femmes à dimension régionale;

- les fédérations/unions professionnelles;

- le conseil régional de la jeunesse en tant que représentant du mouvement associatif;

- les services techniques déconcentrés;

- les cadres de concertation existants;

- le collectif des bailleurs de fonds;

- toute autre structure/institution jugée utile au cadre régional.

4/ Ses commissions de travail :

Six commissions sont mises en place :

- une commission : "Education, Culture, Jeunesse et Sports".

- une commission : "Santé et Hygiène Sociale".

- une commission : "Aménagement du Territoire, Développement Rural, Environnement et Gestion des Ressources naturelles".

- une commission : "Développement urbain et habitat social".

- une commission : "Mobilisation des ressources et lutte contre la pauvreté".

- une commission : "Genre et développement".

Mots-clés

décentralisation, administration publique, participation populaire, développement local, planification, innovation, concertation


, Sénégal, Thies

Commentaire

Le texte dont cette fiche est extraite est une première en Afrique de l’Ouest : une collectivité locale (la région de Thiès, Sénégal) crée en 1999 un dispositif de concertation entre elle et une large gamme d’acteurs du développement local et régional. Cette construction s’effectue avec la même ambition et la même méthode que celles du premier cadre de concertation fondé en 1994 par des acteurs locaux, la CAD de Fissel, communauté rurale de la région de Thiès.

Notes

Le texte prévoyant cette création a été établi par le Conseil Régional de la région de Thiès, Sénégal, en décembre 1999.

Source

Rapport

Conseil Régional de la Région de Thiès.; Les fiches concernant la CAD de Fissel n° 91 GRAD (correspondant DPH : 7.440) et 428 à 434.

GRAD (Groupe de Réalisations et d’Animations pour le Développement) - 228 rue du Manet, 74130 Bonneville, FRANCE - Tel 33(0)4 50 97 08 85 - Fax 33(0) 450 25 69 81 - France - www.grad-france.org - grad.fr (@) grad-france.org

contact plan du site mentions légales