español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Alice et Léonie

Deux religieuses françaises disparues en Argentine

Robert DOUILLET

04 / 2001

Alice, dite soeur Cathy, est une religieuse française envoyée en Argentine par la congrégation des missions étrangères dans le courant des années 1970.

A son arrivée, elle s’occupe des enfants handicapés. Puis elle choisit d’accompagner le père Juan aux côtés des habitants les plus pauvres de la grande périphérie de Buenos Aires. Ensemble, ils participent à la construction d’une église, d’un dispensaire et d’une crèche. Petit à petit, elle se lie d’amitié avec des hommes et des femmes du bidonville, apportant soutiens matériels, affectifs et moraux. Ces petites gens deviennent sa famille adoptive, les uns ne pouvant (ne voulant) plus se passer des autres.

Elle part aussi travailler dans le monde rural pour soutenir les paysans, eux-mêmes très pauvres tant le revenu de leurs exploitations est dérisoire.

Mais la situation en Argentine devient de plus en plus tendue. Les paysans qui participent aux ligues agraires sont harcelés par les militaires ou la police et certains d’entre eux disparaissent mystérieusement. Dans les bidonvilles, les familles qui avaient des liens avec les religieuses, personnes subversives car parfois revendicatrices aux cotés des plus pauvres, sont expulsées de leurs maisons. Comme dans d’autres régions du pays, la persécution s’amplifie, les attaques et les menaces auprès des amis sont de plus en plus nombreuses. Les militaires prennent le pouvoir par un coup d’état, ce qui détériore encore plus la situation, répression et persécution devenant de plus en plus pesantes.

Alice participe à une première manifestation des amis et parents des disparus, aux cris de "Nous voulons savoir où sont nos enfants !" Elle est arrêtée une première fois, enfermée à plusieurs dans un petit cachot, interrogée, puis relâchée... Contre l’avis de ses amis, elle décide de poursuivre sa lutte aux cotés des plus défavorisés et contre le système oppresseur en place. Avec sa consoeur Léonie, elle sera de nouveau arrêtée et subira la torture avant de s’éteindre et d’être jetée comme une pierre ou un déchet.

Il ne reste d’elle qu’un feu de Bengale déroutant ses tortionnaires...

Mots-clés

religion, violence étatique, violence policière, armée, violence politique, répression, personne disparue, dictature, pauvreté, bidonville, travailleur social


, Argentine

Commentaire

L’auteur, Elena Cabrejas, est une poétesse argentine qui a bien connu Alice Dumon. Avec beaucoup d’émotion et beaucoup de poésie, elle restitue de façon romancée, mais dans toute son intensité, son itinéraire spirituel et militant à l’époque des "folles de la place de Mai". On est littéralement pris par cette histoire vécue exceptionnelle et néanmoins dramatique, par cette foi déplaçant les montagnes, par cette affection et cet amour du prochain. Dans un style à la fois fluide et poétique, l’auteur nous emmène à la fois dans un pays difficile, lointain et inconnu, et à la fois au plus profond de nous même, réveillant les sentiments les plus opposés de la nature humaine, amour et haine, compréhension et révolte, foi et doute, paix et violence, confiance et peur...

Source

Livre

CABREJAS, Elena, Alice et Léonie, Charles Léopold Mayer , 2000 (FRANCE), 187 p.

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - France - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contact plan du site mentions légales