español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Toutes les nuances d’une France black-blanc-beur

Giacomelli adapte son concept de vente à sa clientèle et son environnement social

Muriel CAVROIS

10 / 2001

La société Giacomelli, née à Milan en 1992, est spécialisée dans la vente de vêtements et d’articles de sport. Elle est implantée dans toute l’Italie et exporte dans 11 pays d’Europe. Pour l’ouverture de son deuxième magasin en France et plus précisément à Lille, une politique d’embauche destinée aux personnes, en difficulté d’insertion et d’origine étrangère, est mise en place en partenariat avec la Mission Locale de Lille.

Après un recrutement difficile à Paris, effectué par l’intermédiaire de cabinets de recrutement, Anna Duranti, chargée de la sélection et de la formation du personnel, prend contact avec la Mission Locale et lui confie la pré-sélection des futurs candidats pour l’ouverture du magasin prévue en novembre 1999. En faisant appel à cette organisation, elle fait le pari d’une embauche sans critères discriminatoires basée sur les seules compétences personnelles.

La Mission Locale de Lille met en place différents moyens pour procéder à ces embauches. En premier lieu, une offre est largement diffusée dans Lille et ses alentours par ses différents partenaires : Plan Lillois d’Insertion pour l’Emploi, Pas Pour l’Emploi... Ensuite, c’est avec un vif succès qu’elle organise des réunions d’informations collectives de manière à sensibiliser ces publics aux exigences de la grande distribution et, plus précisément, à l’activité de Giacomelli. Plus d’une centaine de jeunes y assiste et passe les tests, permettant de cerner leur potentiel pour ces métiers. Des entretiens de pré-sélection viennent compléter cette évaluation. Finalement, 72 personnes seront retenues.

Pour préparer ces jeunes à la sélection définitive et revaloriser les compétences de chacun, un grand travail d’accompagnement est effectué grâce à des parrains. Ces derniers sont volontaires et en situation d’emploi. Ils rencontrent les jeunes plusieurs fois à la Mission Locale et les soutiennent dans leurs démarches : rédaction de curriculum vitae, simulation d’entretien et rappel des règles de base pour une meilleure socialisation telles que la façon de s’habiller, se présenter et se comporter. La totalité de l’effectif actuel est embauchée, soit 33 personnes y compris l’encadrement.

L’intégration dans l’entreprise s’avère particulièrement délicate car les candidats sélectionnés sont souvent des personnes sans repères, en situation d’échec après une période de chômage ou une succession de contrats à durée déterminée. Elles manquent de confiance en elles, sous-estiment leur capacité et réciproquement doutent de la confiance qu’on leur donne. Elles restent dans la crainte et sur la défensive. Malgré le soutien des parrains qui se prolonge jusqu’à l’embauche définitive, l’absentéisme reste très important pendant le période d’essai.

David Forkou, chef du magasin de Lille, l’a bien compris et déploie une grande énergie pour motiver son équipe. Il favorise une ambiance conviviale et responsabilise chacun. Il prend le temps de les encourager, les écouter. Il leur explique qu’ils travaillent pour eux et les aide à bâtir un plan de carrière. Il a le souci de développer leur polyvalence et leur intérêt pour le métier en les faisant changer de rayons et de postes. Un réunion de mise au point est proposée chaque semaine.

Seules, quatre personnes n’ont pu jouer le jeu jusqu’au bout. Ces échecs sont principalement dus à leur environnement social ou au manque de continuité dans leur projet.

La volonté indéniable de Giacomelli de s’orienter vers un public en difficulté d’insertion et d’origine étrangère, est une réussite sur le plan marketing mais également sur le plan social (80 pour cent du personnel est issu de l’immigration). La clientèle est sensible à cette ouverture ethnique.

La société de gardiennage Enyos, prestataire de services pour le magasin Giacomelli de Lille, souhaite suivre l’exemple de son client pour sa prochaine ouverture sur Villeneuve d’Ascq. Elle envisage de recruter son futur personnel par l’intermédiaire de la Mission Locale.

Mots-clés

insertion sociale, immigration, commerce, formation, développement local, lutte contre le chômage, insertion professionnelle


, France, Nord-Pas-de-Calais

Commentaire

Cette adaptation du concept de vente de Giacomelli à sa clientèle et à son environnement est tout à fait exemplaire. Elle a su démontrer que les jeunes de quartiers difficiles peuvent devenir d’excellents professionnels

Oui, il existe de nombreux jeunes talents à exploiter d’urgence dans ces banlieues défavorisées, sous peine d’explosion ! Une entreprise italienne en a fait le pari et l’a gagné !

Pourquoi des entreprises françaises, voire régionales, ne le feraient-elles pas ? Nous savons qu’en 2001, 25 pour cent des jeunes lillois de moins de 25 ans, sont d’origine étrangère. Ce sont les clients et consommateurs d’aujourd’hui et de demain. Il faut les aider à trouver leur place et répondre à leurs besoins sans toutefois inverser le problème et pratiquer une discrimination positive.

Notes

Informations recueillies dans le cadre de la démarche "Citer pour inciter" d’Alliances.

Entretien avec FORKOU, David

Source

Rapport

CAVROIS, Muriel, Alliances, Toutes les nuances d'une France blanc black beur, 2001

Alliances pour la Citoyenneté des Organisations - 40 rue Eugène Jacquet, SP 15, 59708 Marcq en Baroeul cedex Lille - Tel : (33) (0)3 20 99 45 17 - Fax : (33) (0)3 20 99 47 00 - France - www.alliances-asso.org - alliances (@) citeonline.org

contact plan du site mentions légales