español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Création d’emplois durables grâce à la valorisation de papiers chez Elise

Un procédé innovant de tri sélectif des papiers de bureau permet de créer des emplois durables, de protéger l’environnement, et de diminuer pour l’entreprise le coût du ramassage

Nathaly DANEL

10 / 2001

Dans sa précédente entreprise, une agence de publicité, Bruno Meura était contrarié de voir la quantité de papier gâché, jeté et envoyé vers la pollution.

Après avoir vendu sa société, il a réfléchi à un projet de transport et de tri de ces papiers. Un contact avec la Mairie de Lille et ensuite avec le Plan Lillois d’Insertion pour l’Emploi lui permet de concrétiser son idée. En créant Elise en 1998, Bruno Meura a choisi d’innover tout en mettant à l’emploi durablement des personnes issues, ou non, de l’insertion. Ce sont essentiellement des personnes en recherche d’emploi depuis longtemps, de faible qualification et souvent issues de l’immigration, environ 50 pour cent du personnel recruté. L’activité d’Elise s’appuie sur la mise en oeuvre de la collecte de tous types de papiers et cartons dans les entreprises, administrations, mairies et écoles dans le cadre de tournées assurées dans toute la région. Sur le site d’Elise, à Wambrechies, le produit collecté fait alors l’objet d’un tri en différentes qualités de papier avant d’être valorisé par le recyclage.

Elise est une association. C’est un choix délibéré de la part de Bruno Meura, parce que ce statut lui a permis de démarrer en recevant des aides publiques. Ce choix correspond également à un projet social : les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise et ne servent pas à rémunérer le capital. Elise fonctionne cependant comme une entreprise : TVA, bénéfices, impôts sur les sociétés..., et procède par étapes : dans un premier temps Elise met en place le programme de collecte des papiers, dont elle détermine avec l’entreprise la fréquence qui peut varier de une fois par jour à une fois par mois, selon les besoins. Elise essaie d’établir une réelle relation de partenariat avec l’entreprise afin de se rendre disponible dans les 24 à 48 heures, en cas d’urgence. Les tournées de ramassage sont assurées par Elise.

La deuxième étape du processus de la collecte du papier passe par une phase de "sensibilisation". Elise accompagne l’entreprise dans la mise en place du tri sélectif. Chaque salarié va recevoir la visite d’un "agent valoriste". Elise rencontre également les personnels d’entretien pour leur expliquer le fonctionnement. Sans eux, en effet, la collecte ne peut se faire correctement. Vient ensuite l’accompagnement technique qui permettra de déterminer la meilleure solution pour la valorisation des papiers.

Après avoir été collecté, le papier est déchargé sur le site de Wambrechies où il est pesé très précisément sur une balance agréée par la DRIRE. Ce papier est ensuite "surtrié" feuille par feuille en 8 à 10 qualités différentes, ce qui constitue un critère de sélection très apprécié des recycleurs. Puis, il est stocké dans des bennes, pour les papiers les moins nobles ou dans des casiers pour les qualités supérieures. Après le stockage, le papier part chez des récupérateurs différents selon les qualités. Il est alors broyé et compressé.

Pour les papiers de nature très confidentielle, Elise peut assurer en ses locaux, dans les 6 heures, une destruction totale par technique de microbroyage avec production de certificats de destruction. Dans ce cas, il n’y a pas de "surtri".

Elise conseille et accompagne les entreprises pour une collecte performante de leurs déchets. Par ce tri sélectif, le coût du ramassage est diminué sensiblement. Le papier capté par Elise constitue un gisement de très bonne qualité car il s’agit de papiers de bureau. Ce papier trié en 8 à 10 qualités différentes peut être recyclé plusieurs fois alors que la récupération classique de papiers, sans le tri sélectif donne une pâte à papier ordinaire avec peu de possibilités de recyclage.

Elise a permis la création de 15 emplois durables pour des personnes peu qualifiées et en difficultés d’insertion.

En adoptant pour le papier usagé le principe de recyclage très sélectif et non plus d’incinération ou de mise en décharge, on multiplie par 5 le nombre d’emplois créés dans la filière "traitement des papiers-cartons". La simple élimination crée 1 emploi alors que le tri sélectif en crée 5 : 3 chez Elise et 2 dans les filières de production, chez le récupérateur et chez le papetier.

La valorisation du papier collecté contribue également à réduire les nuisances des décharges et les rejets dans l’atmosphère dus à l’incinération.

Elle limite la consommation de ressources : il faut en effet 7 fois moins d’énergie et 20 fois moins d’eau pour produire de la pâte à papier à partir de vieux papiers qu’en utilisant du bois. Recycler le papier permet de diminuer les importations de pâte à papier. Elise contribue à préserver l’environnement, mais aussi à générer des emplois autour de nouveaux métiers par le biais de la valorisation du papier.

La conquête de nouveaux marchés ne se fait pas sans difficulté, la gestion des déchets n’est en effet pas une priorité pour les entreprises. Elise se heurte souvent à leur indifférence.

Mots-clés

protection de l’environnement, traitement des déchets, création d’emploi, recyclage des déchets


, France, Nord-Pas-de-Calais

Commentaire

Le charisme et la ténacité de Bruno Meura ont permis le démarrage de Elise. Il fallait faire connaître un nouveau procédé : un service de la Mairie de Lille a accepté de le tester pour le mettre au point.

Dès le départ Bruno Meura fait preuve d’un grand professionnalisme. Très rapidement, de très grosses entreprises ont adhéré à Elise. Il a embauché plusieurs personnes qui avaient eu auparavant un parcours chaotique ; leur formation et leur adaptation ont été plus difficiles, mais il a su leur faire confiance. L’équipe des salariés est très compétente, l’information est largement diffusée chez Elise, des primes sont versées quand les résultats sont bons : un tel climat entretient la réussite économique.

Lors de ma visite du site de tri, j’ai été impressionnée par l’ambiance qui y régnait : travail mais également motivation très forte.

Elise est une association, mais elle fonctionne comme une véritable entreprise. Son concept innovant assure un réel développement économique pérenne, en protégeant l’environnement et en créant des emplois.

Elise pourrait cependant connaître une progression plus forte de son chiffre d’affaires, si elle ne se heurtait trop souvent à l’indifférence des entreprises. Il n’est pas toujours évident de rencontrer le bon interlocuteur, sensibilisé aux critères que je viens d’évoquer.

La mission d’Elise est de persuader les entreprises à effectuer une tâche non obligatoire. Comment pourrait-elle les inciter à adopter une démarche très peu contraignante, mais tellement utile à la protection de la planète?

Cette action a reçu le prix d’action citoyenne 2001.

Notes

Informations recueillies dans le cadre de la démarche "Citer pour inciter" d’Alliances.

Entretien avec MEURA, Bruno et PELLUAULT, Alexis

Source

Rapport

DANEL, Nathaly, Alliances, Création d'emplois durables grâce à la valorisation de papiers chez Elise, 2001

Alliances pour la Citoyenneté des Organisations - 40 rue Eugène Jacquet, SP 15, 59708 Marcq en Baroeul cedex Lille - Tel : (33) (0)3 20 99 45 17 - Fax : (33) (0)3 20 99 47 00 - France - www.alliances-asso.org - alliances (@) citeonline.org

contact plan du site mentions légales