español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une démarche partenariale d’entreprise-apprenante chez Norsys

Marie Madeleine CARPENTIER

11 / 2001

Norsys, société de services en ingénierie informatique a été créée en 1994. Une filiale au Maroc est également implantée à Marrakech. Actuellement, cette entreprise compte 150 salariés répartis entre les 2 pays.

Depuis sa création, Norsys poursuit différents objectifs dont ceux de développer l’employabilité des salariés à moyen terme et être une référence en matière d’avancée sociale. Elle cherche à pérenniser une culture managériale dans le cadre de sa croissance et à dynamiser le concept de l’entreprise-apprenante par différents projets construits autour de la formation.

Une première étape est engagée lors des négociations des 35 heures. Norsys est dans les premières entreprises du Nord à les proposer à ses salariés. En mars 1999, ils signent un accord leur octroyant 25 jours de congé dont 20 jours de temps libre et 5 jours de formation. L’idée, partagée par tous, est de profiter de cette opportunité pour s’investir en dehors de l’entreprise mais également de pouvoir poursuivre leur progression personnelle par le développement de leurs compétences sur les technologies émergentes. Pour offrir en permanence des programmes de formations adaptés, une deuxième étape est réalisée en interne, début 2000. Une école Norsys de chefs de projets est créée où le PDG anime lui-même des cours en gestion de projet et management. Cette école est très vite remplacée par une université d’entreprise avec un directeur chargé de l’animation, de la coordination et du suivi des programmes.

Cette université propose différentes formations, s’ouvre vers la recherche et fait des publications. Les formations sont de 2 types : soit adaptées à tous les salariés de Norsys France et Maroc dans le cadre des 5 jours de formation, soit en réponse à des demandes précises et offertes comme opportunité à un petit nombre intéressé.

Des démarches d’ouverture vers l’extérieur commencent à naître également, dès 2000. Le département Recherche et Développement de Norsys organise des rencontres avec des laboratoires de recherche. Celles-ci aboutissent à la création d’un centre de recherche fondamentale et appliquée en informatique au sein de l’université d’entreprise. Ce centre est géré en relation avec le LIFL, Laboratoire Informatique Fondamental de Lille. Des professeurs du LIFL viennent donner des cours chez Norsys.

Pour promouvoir les échanges entre l’entreprise et ce laboratoire, des thésards sont accueillis chez Norsys pour effectuer leurs recherches en entreprise et soutenus financièrement. Des étudiants de niveau Bac + 6 en préparation du Diplôme de Recherche Technologique, DRT, viennent en stage pour approfondir et appliquer leurs connaissances sur le terrain. Tous sont suivis personnellement et rémunérés par l’entreprise.

Dans un souci d’échange et d’ouverture, d’autres étudiants sont également stagiaires. Depuis sa création, 200 ont participé à la vie de Norsys avec des actions spécifiques de découverte de l’entreprise, mise en situation réelle de soutenance de mémoire ou de thèse. Une charte de stage reprend la mission en entreprise et les engagements de l’entreprise pendant sa durée. C’est un investissement lourd.

Un véritable partenariat est développé avec l’université de Lille I. Des professeurs viennent donner des cours chez Norsys et réciproquement des salariés de Norsys vont transmettre leur savoir faire auprès des étudiants.

D’autres échanges sont développés avec des interventions et conférences dans des écoles supérieures de la région. L’objectif recherché est de diminuer les barrières Ecole-Entreprise.

La filiale au Maroc est un centre de production à coût intéressant. Les salariés marocains viennent se former chez Norsys France mais repartent ensuite à Marrakech. Ils y apportent leurs compétences et sont rémunérés à un niveau de salaire nettement supérieur à celui pratiqué dans leur pays. Malgré cela, cette filiale accentue la performance de Norsys car les coûts restent inférieurs à ceux de Norsys France. Pour redistribuer cette richesse, une fondation Norsys a été déposée au Maroc. Le but de cette fondation est de favoriser l’éducation et le développement sur place. Cette fondation est complètement pilotée par l’entreprise au Maroc et soutenue en France par le biais d’une association de salariés au service de la fondation marocaine.

Différentes actions sont actuellement lancées au Maroc telles qu’un centre de ressources pédagogiques, une classe de découverte, la construction d’une bibliothèque. D’autres actions sont en cours de réalisation avec des écoles en France et sont basées sur des échanges entre élèves, suivis ensuite d’aides plus spécifiques (construction de bâtiments sanitaires, réfection de murs....)

Norsys veut être une entreprise qui, par ses hommes, s’implique dans son environnement sociétal. Elle nous démontre qu’une entreprise peut-être performante sur le plan économique tout en ayant une finalité sociale et humaine.

Mots-clés

informatique, programme de formation, recherche, université et entreprise, échange de savoirs, développement local, éducation, formation professionnelle


, France, Maroc, Nord-Pas-de-Calais

Commentaire

La démarche de Norsys et de ses fondateurs Sylvain Breuzard et Gilbert Vasseur donne une autre légitimité à l’entreprise. Pour eux, l’innovation passe par la coopération, ce sont les clés essentielles de l’entreprise de demain.

L’image de l’entreprise est véhiculée par les hommes et non par des panneaux publicitaires d’où l’importance de l’épanouissement personnel de chacun. Les salariés participent à la construction de la stratégie de l’entreprise, c’est une nouvelle dimension de l’entreprise que Sylvain Breuzard appelle "démocratie de l’entreprise". Chaque salarié peut s’exprimer au sein de Norsys et être acteur dans le monde où il est.

Le développement des compétences vers les technologies émergentes peut être aux dépends de Norsys. Les ingénieurs informaticiens sont très recherchés actuellement et s’arrachent à prix d’or ! Mais, cette démarche est faite dans un souci d’ouverture et de progression personnelle. C’est une vision à long terme, Norsys ne craint pas que certains profitent de leur passage dans l’entreprise pour ajouter une ligne sur leur CV. Ils se rencontreront un jour, comme clients ou partenaires et véhiculeront une image positive de Norsys.

Norsys veut également aller vers le monde de l’enseignement et ne pas attendre qu’ils viennent à lui. L’intérêt n’est pas d’y vendre l’entreprise mais de générer un enrichissement mutuel.

Aujourd’hui, les jeunes ont vraiment des aspirations personnelles très fortes, il faut travailler avec eux et répondre à leurs besoins de trouver du sens. L’ouverture offerte aux salariés par la création de la fondation répond à ce besoin. Elle permet de fédérer et valoriser les équipes d’ingénieurs des 2 pays autour de projets de développement au Maroc. Norsys veut être une entreprise qui, par ses hommes, s’implique dans son environnement social. Ses actions sont une illustration concrète des critères d’Alliances.

Cette action a reçu le prix d’action citoyenne 2001.

Notes

Informations recueillies dans le cadre de la démarche "Citer pour inciter" d’Alliances.

Entretien avec BREUZARD, Sylvain

Source

Rapport

CARPENTIER, Marie-Madeleine, Alliances, Une démarche partenariale " d'entreprise apprenante " chez Norsys, 2001; Rédaction :

Alliances pour la Citoyenneté des Organisations - 40 rue Eugène Jacquet, SP 15, 59708 Marcq en Baroeul cedex Lille - Tel : (33) (0)3 20 99 45 17 - Fax : (33) (0)3 20 99 47 00 - France - www.alliances-asso.org - alliances (@) citeonline.org

contact plan du site mentions légales