español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Le commerce équitable et la grande distribution : un avenir commun ?

Si la grande distribution offre des débouchés intéressants pour les produits du commerce équitable, les acteurs du commerce équitable ont des visions divergentes en ce qui concerne une alliance avec elle

Pierre JOHNSON

08 / 2002

Dans le forum du chantier Commerce équitable, Philippe Drouillon retrace le débat interne aux acteurs du commerce équitable à propos des relations avec la grande distribution :

« Les relations entre les organisations de commerce équitable et la grande distribution sont le sujet de nombreux débats. D’une part, il y a ceux qui sont persuadés qu’en introduisant le commerce équitable dans la grande distribution, la « contamination » de cette dernière ne peut que s’accroître et la conduire ainsi à s’engager plus encore à faire respecter les droits humains, économiques et environnementaux. Cette démarche serait nécessaire afin d’augmenter les débouchés du commerce équitable et de ses producteurs. Enfin, l’arrivée du commerce équitable dans la grande distribution semble inéluctable tant cette niche commerciale atteint des parts de marché intéressantes. D’autres sont convaincus que le commerce équitable sera dénaturé par la grande distribution et qu’il est préférable de conserver une certaine distance. Ils citent, pour exemple, la filière des produits biologiques qui présente des qualités très variables allant du bio light dans certaines grandes surfaces au « vrai » bio promu par des réseaux d’agriculteurs. Ces personnes peuvent craindre que la même approche soit adoptée pour le commerce équitable, et donc la présence d’un « commerce équitable light », dans des grandes surfaces conscientes qu’il s’agit là d’une niche commerciale intéressante. Les pressions que placeront les grands distributeurs sur ces petits producteurs risquent de pousser ces derniers à réduire la sévérité des critères du commerce équitable. Si pour certaines denrées, il est évident que les producteurs n’auront pas de mal à répondre à la demande, dans d’autres domaines, cela rendra la tâche des producteurs plus difficile. Enfin, le commerce équitable peut être un alibi de choix pour ces grandes surfaces qui, ailleurs, s’embarrasseraient moins de ces considérations éthiques.

Des pistes alternatives pourraient être :

- le développement d’un commerce équitable ET solidaire où l’objectif de soutien à des acteurs de changement social dans le Sud soit un des piliers majeurs.

- des petites et moyennes surfaces d’économie solidaire proposant à la fois des produits du commerce équitable et de l’agriculture bio via des circuits courts de commercialisation. Le lien entre le Sud et le Nord est fait en rassemblant des acteurs des deux hémisphères ayant une démarche similaire. Ces petites et moyennes surfaces seraient implantées dans des quartiers, des villages, des villes et sources de lien social. Tout est équilibre. Il pourrait sembler que la croissance du commerce équitable ait besoin des débouchés de la grande distribution, mais cela ne pourra se faire qu’au détriment d’un projet de société vraiment différent ».

Mots-clés

circuit de distribution, commerce équitable, entreprise


, France

Commentaire

La question des relations entre le commerce équitable et la grande distribution alimentent des débats passionnés dans le mouvement du commerce équitable et en dehors, tant il semble que les pratiques habituelles des acteurs de la grande distribution sont éloignées des principes du commerce équitable. Faire évoluer ces acteurs est pourtant un enjeu majeur du commerce équitable. Pour argumenter son propre point de vue, Philippe Drouillon définit quelques principes nouveaux (un commerce équitable soutenant le changement social) et des pistes concrètes de réalisations.

Notes

Pour plus d’information sur le chantier sur le commerce équitable : http://fairtrade.socioeco.org

Pour plus d’information sur l’Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire, consulter : http://fairtrade.socioeco.org

Source

Texte original

Entretien avec Philippe DROUILLON, 2001

contact plan du site mentions légales