español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Une initiative unique en son genre : la Plate Forme Française pour le Commerce Equitable

Son principal objectif, promouvoir le commerce équitable en France

Johanne WILK TATIN

08 / 2002

La Plate forme française pour le commerce équitable (PFCE) est récente puisqu’elle naît en 1997 de l’initiative de plusieurs organisations de solidarité internationale et accueille son premier salarié dans ses bureaux pendant l’été 2000.

Elle est unique en son genre et regroupe une quinzaine de structures de commerce équitable : Altereco, Andines, Artisans du Soleil, Artisal, Aspal, Artisanat SEL, Azimuts, Boutic Ethic, Comercequitable.Com, la Fédération Artisans du Monde, Max Havelaar France, Sira Kura, Solidar’Monde, Ti Ar Bed, et d’autres structures de solidarité internationale et d’éducation au développement (Ingénieurs Sans Frontières, le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement).

Ses trois grands domaines d’actions sont : la sensibilisation du grand public, le lobbying et la concertation en interne (coordination des différents membres).

1/ La sensibilisation du grand public :

Elle se fait par l’organisation de temps forts annuels (la "Quinzaine du commerce équitable" par exemple) et par la distribution d’affiches aux associations désireuses de montrer leur soutien à ce mouvement.

Les messages délivrés sont les plus neutres et les plus éducatifs possible : "ils ne visent pas une cible en particulier et ne sont pas vecteurs d’image. On est là pour diffuser l’information sur les nouveautés et les avancées du commerce équitable", souligne Servane Guérin. Chaque structure à ses visuels propres qu’elle façonne en fonction de l’image qu’elle veut donner au produit.

2/ Les actions de lobbying :

Elles sont menées en concertation avec les actions d’autres collectifs (de "l’Ethique sur l’Etiquette") ou organismes. La PFCE fait pression sur les gouvernements pour qu’ils adoptent des mesures en faveur du commerce équitable (baisse de la TVA, taux de taxes et droits de douane préférentiels). Elle soutient les initiatives prises au niveau européen, pour qu’elles s’appliquent ensuite en France.

3/ Les actions de recherche et de concertation :

Pour Servane, c’est cet axe qui est le plus riche et qui confère sa force à la plate forme.

Si les différents membres ont un objectif commun (celui de permettre aux petits producteurs de vivre décemment en réduisant les inégalités Nord/Sud), ils ont, en revanche, des points de vue très divergents sur certains points stratégiques délicats (tels que les relations avec la grande distribution, les moyens à utiliser pour promouvoir le commerce équitable, etc.). En effet, deux courants de pensée s’affrontent : les "régulateurs" et les "transformateurs". Pour les premiers, le commerce équitable est un moyen de réintégrer des producteurs marginalisés dans le système économique. Pour les transformateurs, c’est un moyen de changer en profondeur le système économique qui nous entoure.

La PFCE a alors un rôle de médiateur, elle essaye de "mutualiser les points communs" afin que les membres s’expriment d’une même voix. Cela permet en outre au mouvement du commerce équitable de gagner en crédibilité en avançant d’une manière soudée.

La Plate forme est en fait un véritable lieu de concertation où des discussions animées prennent forme, car "chaque membre à une forte personnalité et croit en ce qu’il fait".

La Plate-forme entretient aussi des relations avec les producteurs partenaires du Sud et assure des échanges d’informations entre partenaires.

Mots-clés

commerce équitable, campagne d’information, concertation


, France

Commentaire

La PFCE est une structure récente, qui emploie trois salariés et une stagiaire. Elle passe aujourd’hui du statut d’association méconnue à celui d’organisation qui recherche de nouveaux financements pour renforcer son action de promotion du commerce équitable.

Pour Servane, la Plate-forme est une expérience très riche, car elle lui permet d’être chaque jour en relation avec de nouvelles personnes intéressées à participer à des projets. Elle est un lieu d’interaction, de dialogue et de remise en question des pratiques inacceptables qui nous entoure.

Notes

Pour plus de renseignements : www.commercequitable.org/

Pour plus d’information sur le chantier sur le commerce équitable : http://fairtrade.socioeco.org

Pour plus d’information sur l’Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire, consulter : http://fairtrade.socioeco.org

Entretien avec GUERIN, Servane

Source

Entretien

contact plan du site mentions légales