español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les parcours DHEPS et DUPITH du Collège coopératif de Paris d’étape en étape

L’enrichissement des pratiques pédagogiques du Collège coopératif de Paris par l’expérimentation de la méthode DPH - Fiche introductive

Marie-Lise SEMBLAT

11 / 2002

Le Collège coopératif de Paris est un organisme de formation supérieure pour adultes et un lieu de recherche, né à partir de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes ; il s’inscrit en droite ligne des courants de " pédagogie active ", des " universités populaires " et des " universités ouvertes ". Les formations diplomantes qui y sont dispensées permettent la validation des acquis tant professionnels qu’expérientiels, elles portent surtout sur le développement social, les sciences de l’éducation, le développement territorial, la coopération internationale. Le DHEPS (Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales) de niveau maîtrise et le DUPITH (Diplôme Universitaire des Professionnels de l’Insertion des Travailleurs handicapés) de niveau licence sont les principaux diplômes qui y sont préparés.

La pédagogie active mise en ouvre est centrée sur les adultes, acteurs de leur propre formation et détenteurs de savoirs liés à leurs pratiques.

Le Collège coopératif de Paris s’est engagé il y a quatre ans dans une structuration du parcours DHEPS en étapes plutôt qu’en années. Il s’agissait de marquer alors la temporalité d’un parcours global plutôt que des moments séquentiels d’une programmation calquée sur les contenus universitaires classiques. Le terme d’étape évoque à la fois l’idée d’un ensemble et celle de phase. Chacune des étapes est organisée de telle façon qu’elle aboutisse à une production :

* Monographie pour marquer la fin de la première étape,

* Dossier de recherche pour clore la deuxième étape,

* Mémoire proprement dit pour la troisième étape et l’obtention du diplôme de DHEPS.

Il n’en demeure pas moins que le passage dialectique d’une phase à une autre reste posé et que la seule production d’un texte ou d’un dossier ne suffit pas à :

* Traduire la dynamique engagée par l’acteur chercheur,

* Orienter le projet de recherche,

* Anticiper sur l’avenir.

Certains blocages surviennent qui peuvent freiner l’avancée du projet de recherche. Les adultes en formation au Collège coopératif peuvent alors se décourager si, dans la gestion subtile de leur temps de formation (et son articulation aux temps professionnel, personnel et familial), ils ne parviennent pas à "rebondir". Il semble manquer alors parfois d’un élément "ressort" qui joue à la fois l’effet de levier et celui de passerelle.

Une expérimentation de la méthode DPH, en 2001-2002, a inspiré et nourri plusieurs expériences :

* Avec des groupes en première étape, pour faciliter - avant la rédaction monographique - l’articulation entre le parcours de vie (structuré et raisonné au travers de l’autobiographie raisonnée), les acquis expérientiels et un questionnement sur les pratiques d’acteur social impliqué.

* Avec un groupe DUPITH en deuxième année, pour réaliser le passage de la monographie au projet du mémoire DUPITH.

* Avec le groupe DUPITH en fin de parcours, pour préparer la soutenance du mémoire au stade final de la formation.

Cette expérimentation a été réalisée par quatre enseignants du Collège coopératif qui ont travaillé en binôme dans une co-animation des groupes DHEPS et DUPITH à chacune des étapes. Elle s’est engagée autour du besoin de surmonter les difficultés du "passage" d’une phase à une autre après les avoir clairement identifiées dans chaque groupe.

Il s’agissait de s’inspirer de la méthode DPH dont les finalités rejoignent celles du Collège coopératif et dont le principe de réciprocité ne peut que converger avec ceux de collégialité et de coopératisme du Collège coopératif.

Le choix a été fait de commencer le travail par la conception de grilles adaptées et réalisées par les groupes eux-mêmes, accompagnés de binômes d’enseignants. Une telle démarche correspond à la dynamique pédagogique du Collège coopératif où l’adulte en formation est placé au centre de celle-ci.

Mots-clés

recherche action, enseignement supérieur, valorisation de l’expérience


, France

Commentaire

Les acquis et les bénéfices dégagés de la pratique DPH sont réels tant pour les adultes en formation que pour les enseignants et enseignantes, animateurs et animatrices d’ateliers de recherche.

Il semblerait que l’introduction de cet outil pourrait permettre de gagner en cohérence et en continuité de parcours et d’éviter ainsi des blocages de la part d’étudiants et étudiantes qui, après des interruptions ne parvenaient plus à rejoindre le dispositif.

Les soutenances des monographies ont permis à des collègues extérieurs à l’expérimentation d’en mesurer tout l’intérêt.

D’actuelles réunions pédagogiques identifient l’intérêt d’une utilisation des fiches réalisées dans les ateliers expérimentaux de l’année 2001-2002.

Notes

Fiche rédigée à partir de l’expérience de l’auteur.

Source

Texte original

Collège Coopératif de Paris - 15 rue Ambroise Thomas, 75009 Paris, FRANCE - Tél. : 33 (0)1 49 49 07 07 - Fax : 33 (0)1 49 49 07 00 - France - www.cc-paris.org - info (@) cc-paris.org

contact plan du site mentions légales