español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Processus de changement socio-sanitaire dans une dynamique participative en milieu péri-urbain. Le cas de la commune de Kaolack au Sénégal

Edouard François NDONG

09 / 2002

Contexte :

"Le projet de développement socio-sanitaire et de mise en réseau de comités de quartier dans la ville de Kaolack" est un domaine d’actions de la composante 04 du PPDU "Citoyenneté et développement local". Il est issu du partenariat entre Caritas - Kaolack/CODEKA (du Sud) et le SCD et EAST (du Nord).

Récit : Le site de Kaolack a accueilli le PPDU à travers deux lignes d’actions résumées dans l’intitulé du projet :

- D’une part, renforcer les capacités organisationnelles des populations à travers les comités de quartier ;

- Et d’autre part, appuyer la mise en oeuvre d’actions socio-sanitaires et faciliter la création d’une structure communale chargée de l’hygiène.

Les deux domaines d’intervention du projet répondent à un besoin et à un souci portés par l’ensemble des acteurs kaolackois impliqués dans la dynamique de développement local du CODEKA. C’est pourquoi, il importe de noter que plusieurs services et structures participent à la conception et à l’exécution du plan d’actions défini pour satisfaire efficacement les besoins.

Le démarrage des actions à Kaolack a été précédé d’une phase de concertation et de négociation. Il a fallu d’abord s’accorder entre partenaires du Nord et du Sud sur les orientations et objectifs à assigner au projet. Une fois ce travail achevé, le partenaire local, en particulier Caritas - Kaolack, a démarré une concertation avec les partenaires institutionnels locaux pour étudier la faisabilité de leur participation à l’action. Ceci a abouti à la conception de programmes d’activités sectoriels (santé, environnement, hygiène, éducation, etc.).

La mise en oeuvre des programmes des différents services a permis les réalisations suivantes :

Dans les deux quartiers bénéficiaires (situés en périphérie urbaine)

- Equipement en matériel d’assainissement pour la collecte des ordures ménagères ;

- Equipement en matériel de sensibilisation ;

- Organisation de causeries et de séances populaires sur l’hygiène, la santé, l’environnement (gestion du cadre de vie) ;

- Renforcement des capacités des responsables des comités de quartier dans différents domaines (animation, micro entreprise, micro- crédit, management associatif) ;

- Redynamisation et restructuration des instances des comités de développement de quartier.

- Dotation d’un petit fond de crédit au bénéfice des populations et en priorité des acteurs impliqués bénévolement dans l’exécution du projet.

Dans les trois sites (dans les quartiers bénéficiaires)

- Equipement en matériel d’assainissement ;

- Construction d’infrastructures (2 murs de clôture, 2 bornes fontaines, 3 latrines) ;

- Dotation de médicaments de premiers soins ;

- Formation des enseignants en technique d’éducation socio-sanitaire ;

- Formation des élèves des coopératives scolaires en technique d’IEC Hygiène/Santé ;

La mise en oeuvre de ces différentes actions a été possible grâce à la mise en synergie de plusieurs compétences locales, tous acteurs du CODEKA, ainsi que deux volontaires du SCD. Ainsi pour un meilleur suivi et une bonne coordination, des rencontres périodiques regroupent les partenaires d’exécution, les bénéficiaires, les représentants de la collectivité locale.

Leçons à tirer :

- La participation de plusieurs compétences locales a donné beaucoup de succès à la réussite des actions qui sont de différentes natures;

- La définition des tâches de chaque acteur a favorisé la cohérence dans l’exécution des activités;

- La grande confiance portée aux partenaires locaux par la municipalité a limité son implication effective dans la mise en oeuvre des actions;

- Le manque d’implication des partenaires locaux dans la phase de conception du projet par les partenaires du Nord a été à l’origine d’une longue phase de concertation ayant occasionné le retard noté dans le démarrage des activités.

Mots-clés

développement urbain, organisation de quartier, déchet urbain, hygiène, concertation, municipalité et société civile


, Sénégal, Kaolack

Notes

Edouard François NDONG est responsable de l’équipe Développement Urbain à Caritas-Kaolak.

Cette fiche a été réalisée dans le cadre du PPDU, Programme Prioritaire Développement Urbain géré par 19 associations (dont le CCFD) et cofinancé par le Ministère des Affaires étrangères (www.ppdu.org)

Voir aussi la fiche de Alioune Keita.

Source

Texte original

CARITAS CODEKA (Comité de développement de la commune de Kaolack) - BP 482, Kaolack, SENEGAL - Sénégal - planet-hosting.ht.st/caritas-kaolack - caritaskl (@) ns.arc.sn

contact plan du site mentions légales