español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’insertion professionnelle des jeunes en difficultés dans un environnement urbain

Projet urbain dans la ville de Bafoussam au Cameroun

Bernard GROUX

09 / 2002

Contexte :

La JED ( Jeunes En Difficulté ) est née en 1991 à Bafoussam, ville de l’Ouest Cameroun de 250 000 habitants. En 1999 arrive le PPDU ( Programme Prioritaire de Développement Urbain). Il s’agit d’un programme de partenariat entre plusieurs projets économiques, sociaux et techniques, partenaires du Nord et du Sud.

Comment s’est fait cette rencontre ?

Récit :

La JED est un service de l’église catholique ; elle forme les jeunes en difficulté qui sont rejetés par l’école et qui ont un environnement familial insuffisant. La JED veut mettre le jeune " debout " par une formation professionnelle (menuiserie, atelier fer, reliure, maçonnerie, couture. Elle est animée par une équipe d’artisans camerounais devenus formateurs. Son budget est largement alimenté par l’extérieur.

Dans le cadre du PPDU, ce programme de partenariat nous incite à établir des liens avec des partenaires locaux et extérieurs pour aider le jeune à sortir de l’exclusion.

1) Pendant le séjour à la JED :

La formation est un bon chemin pour sortir de l’exclusion. A contrario, les pousseurs du marché arrivent à manger chaque jour, mais ne préparent pas leur avenir par manque de formation.

Notre slogan porteur est : " Tu peux t’en sortir ! « . Nous souhaitons convaincre le jeune et qu’il se dise : " Je peux réussir ma vie ! « .

En plus de cette formation professionnelle, nous les mettons en garde contre les " raccourcis faciles " comme le vol. A ce sujet, les enfants de la jed visitent régulièrement les mineurs de la prison centrale de Bafoussam. La rencontre est très fructueuse. A la fin de cette visite, l’enfant dit : « Il ne faut pas que je vole, sinon j’irai souffrir dans cette prison ! « .

Parallèlement le programme " prison-espoir " forme les jeunes détenus à la mécanique auto et à la menuiserie.

Nous profitons des évènements politiques comme les élections pour engager une formation citoyenne des enfants. Ils sont des jeunes citoyens et des futurs électeurs. Les jeunes de la jed sont sensibilisés à sortir de l’esprit de " magouille " largement répandu dans la société.

Le programme de partenariat a permis d’améliorer la scolarisation de l’enfant, de nouer des liens constants avec les familles, partenaires naturels, avec des artisans de la ville et avec d’autres maisons de formation ( centre de formation, ferme école …).

Nous comprenons aussi que nous devons de plus en plus compter sur nous même et poursuivre l’effort d’auto financement, l’aide extérieure n’étant pas éternelle (location, produits de nos ateliers).

2) Après la jed :

La formation n’est pas un sanctuaire qui isole du travail à trouver à la sortie de la jed. Le programme de partenariat nous a convaincus de mieux suivre le jeune à la sortie de notre maison.

Nous constatons avec plaisir que les jeunes se prennent en charge : très peu vont en prison. Ils sont actifs, mais ne vivent pas tous de la formation reçue, on les voit comme pousseurs, vendeurs à la sauvette, situation qu’ils espèrent provisoire.

Nous observons qu’ils n’aiment pas se mettre ensemble pour gérer une activité de production. Un suivi post formation après la jed est nécessaire, soit pour définir une formation complémentaire, soit pour inciter le jeune à créer son activité avec un système de micro crédit.

Leçon :

Accueillons le jeune dont personne ne veut s’occuper et mettons le debout en lui disant : " Tu peux t’en sortir ! « .

Mots-clés

jeune, lutte contre l’exclusion, développement urbain, formation professionnelle


, Cameroun, Bafoussam

dossier

Jeunesse et exclusion

Notes

Auteurs de la fiche : l’équipe d’animation de la jed

Cette fiche a été réalisée dans le cadre du PPDU, Programme Prioritaire Développement Urbain géré par 19 associations (dont le CCFD) et cofinancé par le Ministère des Affaires étrangères (www.ppdu.org)

Source

Texte original

JED (Jeunes en Difficultés) - BP 1007 Bafoussam, CAMEROUN - Tél/Fax. : 237 344 24 09 - Cameroun - bgrouxjed (@) yahoo.fr

contact plan du site mentions légales