español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’insertion économique des jeunes dans le district de Bamako au Mali

Amadou DIALLO

09 / 2002

Contexte

Mali - Enjeu est une organisation non gouvernementale intervenant dans le milieu urbain dans le cadre de l’insertion socio-économique des jeunes en situation difficile. La chaîne d’action complémentaire développée par notre structure va de la recherche action pour l’identification des besoins, à la formation, l’acquisition des aptitudes professionnelles et de gestion pour aboutir à l’appui conseil et au crédit. Les activités prévues dans le PPDU s’inscrivent dans cette logique d’intervention.

Récit

Le démarrage a connu quelques difficultés liées à la dispersion des jeunes qui avaient trop attendu pour être financés. Il a fallu les remobiliser.

Des jeunes qui ont bénéficié de l’alphabétisation, de l’initiation aux outils professionnels et à la gestion d’entreprise (cf. fiche Souleymane SAMAKE) ont été orientés vers mon service. Un premier filtrage des dossiers a été fait selon les critères suivants :

- jeunesse du promoteur (âge situé entre 15 - 35 ans)

- la nature du projet (une priorité est donnée aux projets de production et de transformation par rapport aux projets de commercialisation.

- les demandes retenues ont fait l’objet d’un travail de dimensionnement et d’étude approfondie pour aboutir à un document de projet qui contient :

- la présentation du promoteur

- la présentation du projet

- les projections financières

Les documents de projet finalisés sont transmis à un comité de crédit composé d’animateurs, de formateurs, et d’autres agents externes à la formation et au crédit pour l’octroi.

Un suivi régulier des promoteurs bénéficiaires est réalisé au cours duquel, un travail d’appui conseil pour une meilleure gestion de leur entreprise. Il est mis en place des documents comptables simples comme le journal, la fiche de stocks etc...

Deux types de rencontres sont organisés par mon service (appui conseil et création d’activités économiques). La première est mensuelle et regroupe les jeunes qui ont déjà bénéficié du crédit et ceux qui ne l’ont pas encore reçu pour un échange d’expérience. La deuxième qui se fait en fin d’exercice est plus élargie car elle regroupe les animateurs, les formateurs et les jeunes. Elle se fait autour de la capitalisation des expériences de ces différents partenaires et leur regard sur le système. Ce sont là des cadres d’expression et d’échange critique entre acteurs ayant des objectifs convergents.

Les parents sont associés au processus pour diminuer la pression sociale qui pèse sur le jeune. D’autre part, nous (animateurs, formateurs) devenons des intermédiaires entre le jeune et l’administration ou dans le cadre des négociations pour :

- l’occupation d’un site public ou privé

- les exonérations d’impôts ou de taxes etc.

Leçon à tirer

On peut retenir trois difficultés majeures dans notre système :

1 - La conclusion entre le rôle de " bon samaritain " (appui conseil) d’un côté et le gendarme (exigence de remboursement) de l’autre côté.

2 - L’insuffisance de suivi des promoteurs et de sensibilisation des parents

3 - La pression sociale due à la taille de la famille et souvent à la position du promoteur dans la famille.

D’autre part, ce projet a été d’un apport considérable dans l’accès au crédit d’un groupe qualifié par les systèmes financiers décentralisés comme un groupe à haut risque sans garantie ni revenu régulier pour l’épargne. En plus, les multiples rencontres de concertation, d’information, créent des conditions d’engagement des acteurs devront intervenir dans l’insertion économique d’un jeune. Etant entendu que le jeune est l’acteur privilégié.

Malgré ces résultats, il serait intéressant d’explorer d’autres voies pour faire face aux nombreuses demandes et mieux concilier les rôles en se spécialisant. Pour ce faire notre organisation expérimente actuellement une collaboration avec un système financier décentralisé et spécialisé dans l’octroi du crédit, tandis que Mali-Enjeu ne s’occupera que des aspects non financiers du processus d’insertion économique du jeune. Nous pensons que ce système nous permettra de satisfaire davantage de demandes et rendra efficace notre travail d’insertion économique.

L’expérience d’insertion économique de Mali-enjeu s’appuie sur une stratégie d’auto-promotion à travers l’auto-emploi dans la mesure où le promoteur est l’acteur principal dans toutes les phases de son insertion. Les animateurs, les parents sont des accompagnateurs.

Mots-clés

développement urbain, jeune, montage de projet, accès au crédit, intégration économique, création d’emploi, partenariat


, Mali, Bamako

Notes

Amadou Diallo est responsable appui conseil création d’activités économique à Mali-Enjeu

Cette fiche a été réalisée dans le cadre du PPDU, Programme Prioritaire Développement Urbain géré par 19 associations (dont le CCFD) et cofinancé par le Ministère des Affaires étrangères (www.ppdu.org).

Source

Texte original

MALI ENJEU (Association Malienne pour l’Environnement, la Jeunesse et le Développement) - BP 9003, Porte 409, Rue 938 Zone industrielle, Bamako, MALI - Tél.: (223) 221.19.06 - Fax: (223) 224.22.01 - Mali - mali-enjeu (@) cefib.com

contact plan du site mentions légales