español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Lufti Hazari, leader d’un mouvement non-violent avant, pendant et après la guerre du Kosovo

Lufti Hazari est l’un des plus jeunes maires du Kosovo, il a 31 ans. Le Kosovo a traversé récemment une période de guerre, mais Lufti était de ceux qui ne voulaient pas combattre. Au début du conflit, il fut à l’origine d’un mouvement non-violent engagé pour une solution de paix.

Marion BAILLIARD

12 / 2001

Compte tenu de ses convictions, il fut très difficile pour Lufti de se voir contraint à porter l’uniforme, ce qui explique qu’il continua à organiser des manifestations non-violentes, le principal restant de protéger la vie des gens. Cette philosophie lui a valu plusieurs années d’emprisonnement. A la fin de la guerre, la priorité fut la reconstruction du pays et le retour à une vie normale. Pour Lufti, il était primordial d’intégrer toutes les communautés vivant au Kosovo pour réussir ce défi. C’est dans ce contexte qu’il a été élu maire de la ville de Gjilan (135000 habitants), constituée à 80 pour cent d’Albanais, à 13 pour cent de Serbes et à 7 pour cent de personnes issues d’autres communautés. Selon lui, la reconstruction sociale passe par le dialogue, pour que les gens vivent bien ensemble, respectent leurs différences et soient solidaires. Pour faciliter ce dialogue, sa municipalité organise depuis un an des réunions avec les habitants, auxquelles chacun peut participer. Toutes les communautés y sont représentées. C’est une réelle démocratie locale, car les habitants prennent part aux décisions qui concernent leur ville, donc s’appliquent à tous. Cette façon d’agir porte ses fruits : deux communautés qui se battaient vivent aujourd’hui en paix. De grands progrès ont également été faits en matière de reconstruction, même si beaucoup de choses restent encore à améliorer. En plus de sa fonction de maire, Lufti a créé un Association des municipalités du Kosovo. Celle-ci réunit les maires de différentes villes pour qu’ils s’unissent et ne se sentent pas isolés, car la période actuelle est encore difficile et tous ne mettent pas en application le jeu de la démocratie locale. Lufti Hazari s’est battu pour la liberté et les droits des habitants de son pays de la manière la plus pacifique possible. Les gens croient en lui et lui font confiance, son élection en témoigne. Cependant, le combat n’est pas encore fini, et partout dans le monde, il souhaiterait que son message de paix puisse être entendu et que chacun respecte réellement la liberté de tous.

Mots-clés

conséquences de la guerre, initiative citoyenne, transition politique, mouvement non violent, éducation à la citoyenneté


, Serbie Monténégro, Kosovo

Notes

Entretien avec Lufti Hazari, Gjilan / Kosova, 00381 (0) 280 201781-782, mgj_mayor@hotmail.com

Fiche rédigée dans le cadre de l’Assemblée Mondiale des Citoyens, Lille, décembre 2001.

Entretien avec LUFTI, Hazari

Source

Entretien

contact plan du site mentions légales