español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

ECOPROFIT à Graz : un modèle de coopération communale entre les entreprises et les autorités municipales

Ina RANSON

07 / 2000

ECOPROFIT, un "projet pour une technique environnementale intégrée", a été développé par la Ville de Graz, en Autriche, dans le cadre d’un Agenda 21, lancé en 1993. L’objectif du projet est la promotion d’une meilleure gestion des entreprises qui soit profitable aussi bien pour celles-ci que pour l’environnement de la ville. Le très grand succès d’ECOPROFIT a depuis incité plus de 300 villes, en Autriche et en d’autres pays (mais pas encore en France) à s’engager dans la même démarche.

Démarré en 1991, avec cinq entreprises pilotes, en tant que programme de réduction d’émissions et de déchets, ECOPROFIT a été définitivement mis au point en 1993. Il est fondé sur la coopération volontaire entre les entreprises, l’office d’environnement de Graz et des consultants spécialisés. Cette coopération doit amorcer un développement durable de l’ensemble de l’économie régionale.

Un programme intensif de formation

Le programme de formation pour les entreprises désireuses d’obtenir la distinction ECOPROFIT dure 12 mois. Il consiste d’abord en ateliers d’apprentissage. Les collaborateurs des entreprises s’y réunissent chaque mois pour élaborer les principes qui leur permettront de restructurer leurs processus de production en vue de faire des économies en matières premières, en énergie et en eau, et de réduire leurs déchets et leurs émissions. Un autre volet de la formation, non moins important, est la transmission de qualifications dans les domaines de la reconnaissance des problèmes, de la motivation des collaborateurs, du développement d’idées, de l’invention de mesures innovantes et du travail en groupe.

Les animateurs des ateliers viennent de l’office de l’environnement de la Ville ou de la "section pour la préservation de l’environnement par les entreprises", en partie aussi de bureaux de consultants expérimentés.

Les participants au programme ne travaillent pas seulement dans les ateliers, ils sont aussi conseillés individuellement. Et tout ce qu’ils apprennent est ensuite transmis à un groupe de travail formé dans leurs entreprises respectives - le groupe chargé de mettre sur pied des mesures concrètes.

Les animateurs des ateliers offrent constamment leur soutien pour la planification et la réalisation des démarches dans les entreprises. Ils se rendent régulièrement dans les entreprises. Et ils encouragent la coopération et l’échange d’expériences entre les entreprises, l’administration et les chercheurs scientifiques.

Ce n’est pas seulement au cours de la réalisation du projet que les entreprises peuvent compter sur un soutien d’experts. Une fois certifiées, elles ont la possibilité de s’inscrire au "club d’ECOPROFIT" et d’approfondir leurs savoir-faire dans d’autres ateliers. Ecoprofit Graz leur offre un service d’information et de transmission de savoir-faire en s’appuyant sur le centre autrichien d’information pour la production écologique (CPC) et les offices de coordination et d’information de la Communauté Européenne.

Le prix pour la formation est défini selon la taille des entreprises. Les animateurs affirment que les sommes payées sont toujours économisées par des mesures innovantes introduites au cours de la première année.

Un outil pour toutes les entreprises

Depuis 1991, la méthode ECOPROFIT a été adoptée, à Graz même, par 75 entreprises, spécialisées dans 35 domaines et totalisant environ 23 000 employés. Et le nombre des adeptes augmente toujours. Une étude d’évaluation a établi que les entreprises concernées ont économisé au total environ 300 millions d’ATS (41 millions d’EURO ou près de 271 millions de FF). Au cours des dernières années, elles ont pu réduire leur utilisation en solvants de 2 000 t, et leurs déchets ultimes de 4 000 t, et ceci dans une période où leurs chiffres d’affaire ont augmenté entre 45 et 84 pour cent !

L’évaluation des résultats prouve que l’économie et l’écologie ne sont point contradictoires. A considérer aussi que 50 pour cent des mesures innovatrices recommandées sont quasi gratuites ou s’amortissent en moins de deux ans.

En l’an 2000, les 20 nouveaux candidats de Graz à la certification ECOPROFIT qui suivent la formation de base, présentent, comme toujours, une grande diversité : ils appartiennent à différentes branches de la production (métallurgie, chimie, industrie audiovisuelle, industrie alimentaire...) et au secteur tertiaire (transports de marchandises, établissements hospitaliers, teintureries...). Pour mieux répondre à la diversité des demandes, les responsables de la formation ont décidé de mettre sur pied également une formation spécifique qui s’adresse aux entreprises de tourisme. Désireuses d’obtenir la distinction d’ "établissement favorable à l’environnement", elles optimiseront leur organisation, amélioreront leur gestion de l’eau, de l’énergie et des déchets et introduiront éventuellement une alimentation de qualité produite dans la région. Aujourd’hui, 15 hôtels, restaurants et une auberge de jeunesse suivent cette formation.

Un autre programme novateur est en préparation : ECOPROFIT- micro. Il est destiné aux entreprises de services et d’artisanat qui emploient moins de 20 personnes. Un de ses attraits sera un réseau de marketing initié avec tous les participants réunis.

Pour diffuser le projet ECOPROFIT au niveau international, la Ville de Graz a fondé l’ "Académie ECOPROFIT" qui assure une formation de qualité à des représentants des communes ou à des consultants venant de plusieurs pays européens. L’académie travaille en étroite coopération avec le Centre autrichien d’Information pour la Production Ecologique, (CPC), établi également à Graz en 1996. Le CPC assure l’accompagnement des participants certifiés, en restant en contact avec eux par Internet ("téléenseignement") et en organisant de temps en temps des séminaires de formation continue.

En avril 2000, l’Académie ECOPROFIT a pu distribuer ses premiers certificats à des Italiens, à des Slovaques et à des Finlandais.

Mots-clés

ville, agenda 21, gestion urbaine, entreprise, coopération


, Autriche, Graz

dossier

Villes et développement durable : des expériences à échanger

Les Agendas 21 des villes en France

Développement économique local

Commentaire

Parmi d’autres initiatives exemplaires de la Ville de Graz, le projet "Ecodrive" illustre parfaitement l’esprit de bien des démarches : à Graz, les restes de l’huile alimentaire n’aboutissent pas dans les égouts, mais dans les réservoirs des bus. Notons encore que le projet ECOPROFIT a valu à la Ville de Graz la distinction de première "Ville d’avenir", accordée par ICLEI et EUROCITIES en 1996.

Notes

La fiche est le résumé d’une conférence-débat faite par Margit Baumhakel- Schruef à l’exposition universelle de Hanovre, le 27 juin 2000.

Contact : Referat für betriebliche Umweltvorsorge, Ing. Margit Baumhakel, Tel: 872-4341, oekoprofit@graz.at ; Helga Ober, CPC, A-8042 Graz, Messendorfgrund 30, Tél.: + 43 316 40 79 88-14 - Fax.:+43 316 40 79 88-30 - h.ober@cpc.at

Source

Texte original

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales