español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La percée du lait de soja se confirme en Afrique

Irène BENANI HAURI

01 / 1994

L’usine de la société Farina, installée à Lagos en 1990 à l’initiative d’un homme d’affaires indien, fabrique aujourd’hui cinq millions de litres de lait de soja par an. Ce chiffre, qui a été multiplié par cinq en trois ans, représente l’équivalent de la production de quinze mille vaches laitières locales. Au lieu de mobiliser des dizaines de milliers d’hectares de pâturage, comme le ferait un élevage laitier, l’usine Farina se contente de transformer 700 t de graines de soja en les broyant et en les additionnant d’eau (7 litres par kilo). Le mélange est ensuite pasteurisé, sucré et aromatisé, ce qui donne un lait très proche du lait de vache et presqu’aussi riche du point de vue nutritif.

L’outil de production acheté en Europe débite des sachets de lait de soja ainsi que des yaourts et des glaces qui se vendent à Lagos 20% moins cher que les produits à base de lait de vache. La matière première revient actuellement quatre fois moins cher que la poudre de lait importée. Elle a surtout l’avantage d’être disponible auprès de quelques fermes locales.

Loin d’être des produits haut de gamme, les produits de marques "Uncle Soy" visent la grande masse des consommateurs. La distribution en est assurée par des tricycles à moteurs et des vendeurs de rue.

Après le succès de l’expérience nigériane, d’autres unités de production de lait de soja sont apparues en Côte d’Ivoire et au Burundi. Celle de Bujumbura, installée en 1992 par une ONG, produit environ 300.000 l de lait par an. En Côte d’Ivoire, la production qui devrait démarrer fin 1993, approvisionnera les laiteries classiques afin de diversifier leurs produits. La société Actimonde, qui diffuse ces outils de production, envisage même de se développer au Kenya, alors que ce pays a une industrie laitière importante et qu’il n’importe pas de poudre de lait.

Le lait de soja, grâce à son prix attrayant et à la simplicité de son processus de fabrication, semble avoir trouvé un terrain favorable en Afrique.

Mots-clés

agriculture, lait, soja, alimentation, agriculture et alimentation


, Nigéria, Côte d’Ivoire, Burundi, Kenya

Commentaire

Il serait intéressant de connaitre les perspectives du développement de la production de graines de soja dans ces différents pays ainsi que le risque que représente la production de lait de soja pour l’élevage laitier traditionnel.

Source

Articles et dossiers

BARROT, Pierre, SYFIA in. BULLETIN DE PRESSE DU SYFIA, 1993/10 (France), 57

CEDIDELP (Centre de Documentation Internationale pour le Développement les Libertés et la Paix) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 40 09 15 81 - France - www.ritimo.org/cedidelp - cedidelp (@) ritimo.org

contact plan du site mentions légales