español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Entreprendre en milieu défavorisé -25-

La pépinière d’entreprises de l’école polytechnique de Yaoundé

Catherine CHAZE

06 / 1993

Le contexte socio-économique du Cameroun ne permet pas l’insertion de tous les diplômés de l’enseignement supérieur dans les circuits habituels de l’emploi. Créer des activités nouvelles devient un impératif. La plupart des discours à la jeunesse ont un leimotiv: création de PME (Petites et Moyennes Entreprises).

Mais, les jeunes diplômés s’ils disposent des compétences nécessaires, manquent de moyens matériels et financiers. De plus, ils ne sont souvent pas armés psychologiquement pour entreprendre (manque de confiance en eux-mêmes).

La pépinière d’entreprises de l’Ecole Polytechnique de Yaoundé est une association à but non lucratif. Son existence légale date de 1992, mais elle fonctionnait de manière informelle depuis 1990.

1 - Ses principaux objectifs sont:

- la promotion de l’emploi des diplômés de l’enseignement supérieur et la création d’emplois induits,

- la valorisation des travaux de recherche de l’Ecole Polytechnique et des organes nationaux,

- le développement d’opportunités économiques.

Le concours de ces 3 critères doit conduire à la mise en oeuvre de projets viables, avec un haut niveau de compétences et dans des domaines où les besoins sur le marché existent: la maintenance d’équipements, l’utilisation de nouvelles technologies ...

2- La démarche globale a consisté à selectionner parmi les candidatures des diplômés de l’enseignement supérieur les meilleurs couples promoteur/projet.

Un encadrement leur est offert pendant deux ans en gestion et sur le plan technique ainsi qu’un cadre de travail leur permettant des économies sur les frais génraux et un soutien financier par le biais de contacts avec des institutions de financement (ONUDI,mission française de coopération...). La formation en gestion a été assurée et financée par le Fond National de l’Emploi.

3 - En 2 ans, la pépinière a pu mettre en route avec des moyens rudimentaires 4 projets dans les domaines de la maintenance générale, de l’électronique, de l’informatique, du Génie Civil pour la construction en briques de terre stabilisée. Ces activités ont généré 11 emplois stables dont 8 cadres et plus de 13 emplois occasionnels (temporaires, stagiaires)presqu’en continu.

Mots-clés

entreprise, entrepreneur, création d’entreprise, emploi


, Cameroun, Yaoundé

Commentaire

Une des entreprises de la pépinière évolue dans le secteur des Technologies Appropriées (briques de terre stabilisées). Les technologies appropriées peuvent effectivement constituer un réservoir d’opportunités pour les jeunes diplômés ingénieurs ou chercheurs au chômage (vétusté des outils de travail en milieu rural, démesure des entreprises importées, problèmes d’habitat, de recyclage d’ordures non solutionnés...).

Mais, si ces besoins existent, les publics ne disposent pas toujours de moyens suffisants pour les sastisfaire. Un partenariat est donc à rechercher entre la pépinière et les projets qui soutiennent traditionnellement ces publics (ONG, aide multi ou bilatérale...). Le risque d’une telle structure est qu’elle devienne un cocon que les jeunes entreprises hésitent à quitter. De plus, le coût d’un tel appui est très élevé et il semble difficilement envisageable de le diffuser à plus large échelle d’une part, et d’envisager un quelconque autofinancement d’autre part.

Source

Littérature grise

CIDR

CIDR (Centre International de Développement et de Recherche) - 17 rue de l’Hermitage 60350 AUTRECHES - France - Tél. 33(0)3 44 42 71 40 - France - www.cidr.org - groupecidr (@) groupecidr.org

contact plan du site mentions légales