español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Présentation de l’IRFED, Institut international de recherche et de formation Education et développement

Roland COLIN, Cécile LACHERET

01 / 1993

Organisation non gouvernementale (ONG), l’IRFED a été fondé en 1958 par Louis-Joseph Lebret comme une structure pionnière s’attachant à ouvrir des voies nouvelles dans la recherche, la formation et l’action visant à donner au développement son caractère global, concernant "tout l’homme et tous les hommes". Cette vocation n’a cessé de s’affirmer à travers plus d’un quart de siècle d’une histoire riche et difficile.

Au long de ce parcours, le terrain de prédilection du travail de l’IRFED a été et reste la valorisation de la dimension humaine du développement par l’exploration de nouvelles voies éducatives, par l’éclairage porté sur le rapport entre l’économie, la technologie et la culture, par l’analyse de l’impact des projets de développement sur le mouvement social.

Les mots-clés fondant ces engagements sont :

- Le développement auto-centré lié à la participation responsable permettant la libération des dynamiques endogènes ouvertes à la solidarité et prenant comme fondement l’identité culturelle et la justice sociale, à l’intérieur de chaque pays tout comme dans le rapport entre pays, et notamment dans l’axe Nord-Sud.

- L’articulation, en contradiction ou en complémentarité, entre les cultures différentes, avec les implications économiques et sociales de leurs rapports, donc l’interculturel comme recherche et comme pratique concrète.

Parmi les activités, actions, recherches développées tout au long de ces années, on peut citer :

-Dans le domaine de l’éducation : recherches et expérimentations de méthodologies adaptées aux situations interculturelles, conception et mise en oeuvre de réformes de systèmes d’enseignement dans des pays du Tiers Monde, évaluation d’actions de formation de travailleurs étrangers dans la région de Lyon (France), évaluations d’actions d’éducation au développement en milieu scolaire dans six pays d’Europe, et plus récemment parmi les ONG françaises de développement.

- Pour le développement dans le monde rural : analyses de systèmes de production (Angola), recherche paysannalle (Guinée-Bissau), partenariat dans le projet de création d’une cellule de planification agricole et dans le projet de formation paysanne à Juazeiro-Bahia (Brésil)depuis 1990.

- Dans le domaine de la migration : enquête participante parmi les opérateurs sociaux en milieu migrants, enquête participante sur les conditions de vie et de travail des femmes immigrées dans plusieurs pays d’Europe.

On soulignera l’intégration constante d’une dimension éducative et participative et la prise en compte de la culture des personnes dans toutes les activités menées par l’IRFED, quelle que soit leur dominante.

Au plan géographique, l’IRFED est intervenu en France et dans de nombreux pays du Tiers Monde pour des missions de courte ou de longue durée parmi lesquelles on peut citer :

- en France : formation de femmes immigrées à la création d’entreprises (1993), opérations pilotes touchant la liaison des problèmes santé-habitat avec la dimension du développement social (lutte contre le saturnisme)depuis 1992

- au Liban, pour la préparation du plan national de développement (1959-1968)

- au Sénégal, pour la préparation du premier plan de développement du Sénégal indépendant (1958-1964), puis pour la recherche et l’expérimentation de l’"Enseignement moyen pratique" (1971-1978)

- au Tchad, pour la mise en place d’une opération pilote de développement régional fondée sur la participation des structures de base dans la région du Mandoul (1968-1971)

- au Niger, pour l’appui à la planification régionale (1968-1969)et pour l’évaluation de la politique de participation au développement (1974)

- en Guinée Bissau, depuis son indépendance, pour la recherche et l’expérimentation des " Centres d’éducation populaire intégrée", puis dans le domaine du développement rural,

- en Amérique latine : mise en place d’études de développement dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil, régionalisation du développement en Colombie et au Venezuela (période 1958-1966).

Les activités sont mises en oeuvre par une équipe pluri-disciplinaire regroupant des praticiens de l’éducation et du développement d’origines culturelles et nationales diverses (sociologues, pédagogues, économistes, socio-économistes, agronomes)et un réseau extérieur de compétences auquel il est fait appel en fonction des besoins.

Un centre de documentation spécialisé est ouvert au public. Il comporte plus de 12 000 ouvrages, rapports, études, thèses..., ainsi que des collections de périodiques (plus de 300 dont 120 vivantes), en français, anglais, espagnol, portugais, et concernant tous les aspects du développement économique et social, y compris la migration, avec une dominante géographique Afrique et Amérique latine. Constitué dès la création de l’IRFED, on y trouve, en particulier, dans son fonds le plus ancien une documentation rare et particulièrement intéressante pour les chercheurs et historiens. Les activités menées par l’IRFED ont donné lieu à de nombreux rapports et études que l’on peut y consulter. Un bulletin bibliographique trimestriel recense les ouvrages reçus et les articles de pédiodiques sélectionnés, chaque notice comportant mots-clés et présentation de contenu. Le centre est membre du réseau RITIMO et participe à sa base de données.

Développement et Civilisations - Centre international Lebret-Irfed - 49 rue de la Glacière, 75013 Paris, FRANCE - Tel 33 (0) 1 47 07 10 07 - France - www.lebret-irfed.org - contact (@) lebret-irfed.org

contact plan du site mentions légales