español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Les Cigales-Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne - et leurs expériences

La Cigale Miel

Claire FAUVINET

1993

La première CIGALE fut créée à l’initiative de l’ALDEA (Agence de Liaison pour le Développement d’une Economie Alternative)en 1983, comme outil de financement approprié aux entreprises alternatives. En effet, une CIGALE cumule les statuts d’épargne de proximité utilisée en investissement de proximité et de capital-risque.

Une CIGALE fonctionne comme un Club d’Investisseurs (de 5 à 20 personnes)ayant une communauté d’esprit et décidant de constituer une épargne commune par des cotisations de 200 FF/mois en moyenne. Avec cette cagnotte, la CIGALE investit dans de petites entreprises locales, en création ou encore jeunes, pendant 5 ans (renouvelables), en prenant une participation minoritaire dans leur capital. Puis, la CIGALE effectue un suivi, ce qui est d’autant plus facile que le nombre d’entreprises concernées reste faible. A la dissolution de la CIGALE, celle-ci se retire en douceur, cherchant à revendre sa participation avec plus-value, si possible.

La CIGALE "Miel" (5ème arrondissement - Paris)Créée en 1985, gérée par Marie-Madeleine Rondelaix, est issue d’un milieu "bourgeois et intello", selon les propres mots de Mr. Bothorel. Elle était composée de chercheurs, médecins, fonctionnaires et personnes exerçant des professions libérales, à l’image du quartier d’où elle est issue. Il faut souligner, de plus, que les demandes adressées à la CIGALE sont aussi caractéristiques du quartier. Cependant, les critères de sélection restent relativement les mêmes et privilégient toujours la recherche d’un projet qui apporte quelque chose par rapport à ce qui existe déjà et, bien sûr, l’aide aux plus défavorisés quand le projet est viable.

Ainsi, ils ont soutenu le projet d’une styliste de pulls haut de gamme, d’une cinquantaine d’années, ayant connu un échec professionnel et cumulant des problèmes de santé. Une fois cette CIGALE dissoute (au bout de cinq ans), Monsieur Bothorel en a créé une autre avec d’anciens étudiants d’une école de gestion (lui-même étant ancien de cette école).

Une nouvelle race de CIGALES émerge. Ces CIGALES sont constituées d’entrepreneurs et responsables politiques qui peuvent apporter jusqu’à 2.000 FF par mois chacun. Une CIGALE de ce type existe déjà dans le Nord. Une autre est en prévision à Penmarch, dans le Finistère sud.

Mots-clés

développement local, développement alternatif, évaluation de projet, éthique, création d’entreprise, investissement


, France, Paris

Notes

Entretien avec Monsieur BOTHOREL, le 11 mars 1993, Paris.

Source

Entretien

BERTRAND, Valérie; FAUVINET, Claire, CEDAL FRANCE=CENTRE D'ETUDE DU DEVELOPPEMENT EN AMERIQUE LATINE

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales