español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Impressions d’une étudiante en économie sur un stage effectué au CEDAL (février-avril 1993)

Claire FAUVINET

1993

Etudiante en Economie depuis 5 ans dont un an en Economie du Développement, ce stage a été l’occasion pour moi de découvrir un autre monde : celui du travail - c’est évident -, mais aussi celui des ONGs, du bénévolat; le monde des défavorisés et de ceux qui se battent pour faire reconnaître leurs droits.

En sortant de l’Université avec 5 ans de modèles macro-économiques dans la tête, l’inconvénient est certainement d’oublier que derrière une politique économique il y a la vie d’une société, d’individus. Ce stage au CEDAL et l’enquête effectuée sur les "Créateurs de micro-entreprises issus des milieux défavorisés et leurs partenaires financiers" m’a permis de prendre réellement conscience du lien très étroit entre économie et société. Ce fut le moyen de découvrir aussi tout un champ économique et un courant qui n’émerge pas encore dans la théorie, mais qui cherche à promouvoir une plus grande égalité dans les relations de travail, une gestion tournée vers le respect de l’environnement et de l’homme... De manière plus pragmatique, ce stage m’a permis d’avancer sur plusieurs plans.

Au niveau de l’organisation d’abord, pour la préparation de l’enquête qui a demandé une série de recherches d’adresses d’organismes, de listings, de courrier à envoyer, d’appel téléphoniques à passer; ce travail de départ a été essentiel pour ne pas tout mélanger par la suite.

De plus, Mme Maria Teresa AQUEVEDO, responsable du stage, nous a laissé mener notre enquête très librement : le fait d’avoir à rendre compte de temps en temps de l’avancement de notre travail a été l’occasion pour moi de fournir un effort de précision et d’organisation, pour fixer les échéances, les tenir (ce qui n’est pas évident au départ), d’établir des plannings...

Le travail en binôme a été de même un bon exercice de coordination et de mise en commun de nos capacités, avec tout ce que cela implique de confiance en l’autre, de compromis... Avec Valérie Bertrand, également stagiaire, cet exercice s’est très bien déroulé. Au départ, chacune de nous a trouvé son rôle dans ce qu’elle savait le mieux faire, ce qui nous a donné confiance à toutes les deux, puis nous a permis d’échanger très vite les rôles, chacune apprenant de l’autre. J’ai apprécié aussi le travail avec Mme AQUEVEDO : sans ses interventions, notre enquête aurait eu tendance à s’écarter de son objectif premier : les bénéficiaires. Je crois avoir tellement été intéressée par les actions de certains organismes (ADIE, REAS...)que j’avais tendance à creuser dans cette direction plutôt que dans celle des bénéficiaires. C’était, de plus, la première fois que je menais des entretiens personnels et mon esprit critique et mon objectivité ont été mis à rude épreuve. Encore une fois, l’intervention éclairée de Mme AQUEVEDO m’a évité des conclusions trop hâtives. Son expérience et ses conseils furent très utiles pour la rédaction des fiches. Les fiches étant destinées à une base de données, il n’était pas question de diffuser de fausses informations ou des commentaires non fondés.

Mots-clés

ONG, création d’entreprise, milieu urbain, évaluation, population


, Amérique Latine, Europe

Commentaire

Je crois que ce stage a été très bénéfique du point de vue relationnel, non seulement avec les personnes du CEDAL, mais aussi avec les personnes qui ont répondu à notre enquête. Ce fut, en effet, l’occasion de rencontrer des gens qui, au moment de trouver un emploi, pourront me conseiller et m’orienter.//Mon seul regret est de ne pas avoir travaillé sur l’Amérique latine. La documentation du CEDAL, heureusement, a comblé un peu mon désir d’approfondir mes connaissances sur ce continent.

Source

Rapport

FAUVINET, Claire

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales