español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La Banque du Développement, Banco del desarrollo, 1991-93, Chili

Simone ARGOUD

1993

Le Banco del Desarrollo (BD), dont les origines sont catholiques, a développé, dans un esprit de solidarité chrétienne, un "Service financier" pour les petite activités économiques des secteurs marginaux, en fonction de critères de rentabilité pour la banque. "Service", car il s’agit d’un système adapté aux difficultés des micro-entreprises.

Développé à partir d’un projet de recherche en mars 89, il est devenu fin 90 un programme à part entière, complètement autofinancé, donc rentable, avec un taux de recouvrement de 97 %

Le BD est la seule banque à pratiquer ce moyen financier. Son cadre, tant par l’édifice (très luxueux)que par les méthodes (ce n’est pas le cadre accueillant et protecteur d’une ONG)est très formel. Mais ceci est vu comme allant dans le sens de la réinsertion des personnes. Etre pris en considération par une vraie banque rehausse la dignité, brise la marginalité.

Le BD investit beaucoup dans la formation de ses cadres, qui font régulièrement des stages de spécialisation à l’étranger.

Pour avoir accès au crédit, les emprunteurs doivent se constituer en petit groupe de 3 à 5 personnes de confiance qui s’avalisent mutuellement et cherchent toutes un crédit. L’entreprise doit avoir au moins un an d’existence. Elle n’a pas besoin d’être légale. Aucune garantie immobilière n’est demandée. La personne ne doit pas être endettée. Le questionnaire à remplir par la personne est simple (antécédents, projets, coût de revient, prix de vente). Pas d’étude de marché approfondie. Seulement une visite d’évaluation (un employé de BD pour 20 personnes). Les critères d’évaluation portent sur le secteur (la fabrication d’habits fonctionne bien, au contraire de la commercialisation dans les kiosques); sur la personne (expérience, évolution de l’entreprise, façon dont le crédit est demandé révélatrice de sa motivation); sur la localisation, et le niveau de revenu.

La plupart des projets concernent de petits ateliers ou de petits commerces informels. Le BD pratique un taux bancaire courant, un délai maximum d’un an, le remboursement mensuel, hebdomadaire ou bihebdomadaire(selon le flux de revenus de la personne), ainsi que la possibilité de demander un deuxième prêt, une fois le premier remboursé.

Le système fonctionne dans les succursales de Valparaíso et Concepción et reste pour le moment urbain, mais il doit être étendu dans peu de temps à toutes les succursales (objectifs : pourvoir à 200.000 micro-entreprises en 5 ans).

Les projets en vue concernent la création d’autres produits pour l’habitat, la consommation ou les activités de subsistance.

Pour l’habitat, le BD a déjà une expérience et dispose du plus grand nombre de comptes épargne-logement.

Le BD, qui ne fait pas d’assistance et reste une institution à but lucratif, tente de développer une collaboration avec les ONG pour services réciproques, mais celles-ci manifesteraient une certaine méfiance.

L’absence d’évaluation du poids du remboursement sur l’entreprise introduit quelques doutes (même si la relation avec une banque oblige à une gestion rigoureuse).

Mots-clés

banque, institution financière


, Chili

Commentaire

A noter les doutes exprimés par M. Arno Klener (Programa de Economia del Trabajo et CREDICOOP, Cooperativa de Ahorro y Crédito Liberacion), rencontré avant M. Suarez. Selon lui, l’avenir du système du BD est handicapé par un cadre trop formel, des avals qui ne se connaissent pas vraiment car souvent fournis pas le BD lui- même, et une méfiance vis-à-vis des ONG.

Notes

Fiche extraite du rapport de mission réalisée par Béatrice Trouville, à l’occasion du Séminaire international des Sociétés d’investissement - Chili et Brésil - mars/avril 1991. Entretien avec M. Gaston Suarez, Directeur du secteur "Micro-entreprises"

Source

Rapport

TROUVILLE, Béatrice

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales