español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’association PIVOD, Prospective - Innovation - Valorisation - Opportunité - Disponibilité

Des retraités apportent leur aide à la création de micro entreprises -1-

Claire FAUVINET

1993

PIVOD est une association sans but lucratif, loi 1901, créee en 1986 à l’initiative du Centre de Volontariat et composée de retraités ou préretraités. Cette association se propose de parrainer bénévolement des micro-entreprises et micro-associations au profit des acteurs économiques les moins favorisés (jeunes sans qualification, immigrés). Ses appuis : la Fondation de France, les services publics (la Délégation à l’économie sociale, la Mission pour la promotion de l’emploi, le Ministère de la Justice, le Ministère de la Jeunesse et des Sports). Son action est de deux types :

1)Une aide à la création d’entreprise : accueil personnalisé, étude de faisabilité du projet; étude de la stratégie à adopter; aide technique (juridique, administrative, bancaire, fiscale); accompagnement de l’entreprise sur une ou plusieurs années.

2)Etudes spéciales et interventions à la demande sur des sujets socio-économiques : enquête sur les gisements d’emplois; aide à la définition de programmes de formation, etc...; conseil personnalisé. Son leitmotiv :faire primer l’aspect rentabilité au niveau de la création d’entreprise. Les difficultés : le suivi est un véritable problème, car une fois l’entreprise créée, le créateur rompt le contact et ne rappelle qu’en cas de problème. Une tentative de suivi par lettre a été mise en oeuvre : sur 300 lettres envoyées, 70 créateurs aidés ont répondu et 30 entreprises ont été créées effectivement. En 1991, PIVOD a reçu 332 porteurs de projets, dont 28 % de jeunes, 25 % d’ouvriers employés, 7 % de professions libérales, 29 % de cadres, 13 % non précisés, 66 % de demandeurs d’emploi, 27 % en activité, 7 % sans emploi.

Les secteurs concernés par les projets :

- services : 45 %

- invention, création, fabrication : 11 %

- commerces 29 % (dont 9 % pour les restaurants)

- artisanat : 12 %

Mots-clés

assistance technique, association, création d’entreprise, jeune, immigré, Etat et société civile, évaluation de projet, recherche, rentabilité


, France

Notes

Fiche extraite du rapport de stage de Dominique Dufour au CEDAL, 1991.

Source

Rapport

DUFOUR, Dominique, CEDAL FRANCE=CENTRE D'ETUDE DU DEVELOPPEMENT EN AMERIQUE LATINE

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales