español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’association Racines, réseau d’accompagnement de créations et initiatives femmes avec une nouvelle épargne de solidarité

Valérie BERTRAND

1993

RACINES, qui est une association loi 1901, à but non lucratif, créée en 1989, se propose de favoriser la participation et l’insertion des femmes dans la vie socio-économique et le développement local. Dans ce but, l’Association aide au développement et à la promotion de création d’entreprises gérées majoritairement par des femmes. Des outils financiers basés sur la solidarité et la collecte de l’épargne de proximité ont été mis au point. Il convient de noter que RACINES n’a aucun lien avec le réseau d’appui de capitalisation des innovations européennes RACINE.

Ainsi, les femmes porteuses d’un projet de création d’entreprise sont accueillies par RACINES. Lors d’un premier entretien, qui est gratuit, elles exposent leur projet. A la suite de cet entretien, un questionnaire portant sur l’étude de marché, le plan prévisionnel, les ressources financières nécessaires à la mise en place du projet est remis à la porteuse de projet. Ce questionnaire représente en quelque sorte un "test" permettant de juger de l’état d’avancement du projet, des motivations et des capacités de ces femmes. Pour cela, RACINE ne veut en aucun cas remplir ce questionnaire à leur place. En tant que futures créatrices, ces femmes doivent maintenant faire leurs preuves et se prendre en charge.

A la suite de ce premier entretien, la créatrice qui souhaite bénéficier de conseils plus précis et d’une véritable aide peut prendre un forfait chez RACINES, qui leur permet de recevoir un certain nombre d’heures de conseil (3.000 FF le forfait de 20 h.)En effet, des spécialistes dans les domaines du droit, de la finance, de la gestion et de la communication peuvent apporter leur concours aux différents niveaux de la création. Ainsi, ils accompagnent le projet, établissent des bilans, des comptes de résultat et des plans de trésorerie prévisionnels, rédigent les statuts de l’entreprise, analysent et effectuent un suivi de gestion.

A côté de ce suivi technique, RACINES a mis en place récemment un outil financier, le CLEFE (Club Local d’Epargne pour les Femmes qui Entreprennent).

Les femmes qui s’adressent à RACINES, pour l’accompagnement technique de leur projet, sont essentiellement des femmes qui exercent une activité professionnelle (52 %). Leur motivation première étant la volonté de créer leur propre activité, avec à la base un souci d’indépendance financière et d’épanouissement personnel. Néanmoins, compte tenu de la conjoncture économique, nous observons un accroissement du pourcentage des femmes au chômage qui se tournent vers la création d’entreprises, soucieuses de créer ainsi leurs propres emplois. Les femmes porteuses d’un projet de création d’entreprises, qui se sont adressées à RACINES, présentent les caractéristiques suivantes (bilan statistique projet et réalisations de RACINES):

- Elles ont entre 35 et 45 ans.

- Elles sont de nationalité française (79 %), dont 39 % sont étrangères d’origine. Notons que si on rapproche ce chiffre du 21 % des femmes qui sont de nationalité étrangère, on aboutit à 62 % de femmes étrangères, origine et nationalité confondues.

- Elles ont un niveau d’études correspondant au minimum, au Bac+2.

- Elles vivent seules.

Sur 200 femmes qui se sont adressées à RACINES depuis sa création, 20 d’entre elles ont créé leur entreprise avec l’aide de RACINES. Le portrait type de celle qui a créé présente les mêmes caractéristiques que celui de celle qui était porteuse d’un projet; à la différence que celle qui crée vit en couple. Les raisons d’abandon du projet sont multiples (raisons financières, c’est-à-dire, difficultés à trouver les financements, démarches administratives complexes et réglementées dans le cas des étrangers...)En matière de création d’entreprise, on ne peut cumuler les handicaps...

Mots-clés

structure d’appui, institution financière, assistance technique, association, création d’entreprise, projet de développement, femme


, France

Notes

Entretien avec Rachel CREPAY, le 25 mars 1993, Paris.

Source

Entretien

FAUVINET, Claire; BERTRAND, Valérie, CEDAL FRANCE=CENTRE D'ETUDE DU DEVELOPPEMENT EN AMERIQUE LATINE

CEDAL FRANCE (Centre d’Etude du Développement en Amérique Latine) - France - cedal (@) globenet.org

contact plan du site mentions légales