español   français   english   português

dph participe la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

La parole fait la fête, une expérience de réseau radiophonique

Cristiana TRAMONTE

08 / 1993

"Fiesta de la Palabra", c’est le nom d’un réseau de radios communautaires qui opère dans les quartiers périphériques de Bogota (Colombie). En place depuis un an, ce réseau est composé de Collectifs de Communication Locale et d’une Equipe d’Aide Institutionnelle chargée de la formation, de l’assistance et de l’organisation des Collectifs. Il organise périodiquement des réunions de formation.

A l’heure actuelle, ces radios ont pour objectif principal la production de programmes en cassettes afin de les diffuser dans les espaces publics, tels que les bus urbains par exemple, où les auditeurs font surtout parties de groupes communautaires. Le réseau se propose de louer un espace à la radio mais, selon les organisateurs, il n’est pas certain que leur programme puisse réellement atteindre la cible désirée, étant donné qu’il existe déjà de nombreuses stations de radio à Bogota. Toujours selon les coordinateurs, cette difficulté peut s’expliquer par le fait, que bien qu’on ait affaire ici à un projet spécifique (émission, hauts-parleurs), la production des programmes reste toujours la même.

Oscar, l’un des participants de ce réseau (qui englobe également les "Voceros Comunitarios de Kennedy"), nous a cité l’expérience de la plus ancienne radio communautaire de Bogota à USME (localité qui possède plus de 100 quartiers)dont les objectifs principaux sont: vivre l’inter-communication personnelle, produire des moyens communautaires de communication, avoir une position critique face aux moyens de communication de masse, promouvoir la communication comme élément fondamental de développement de l’être humain.

Toujours selon Oscar, le 17 mai 1993, il y eut une grève générale et le groupe en a profité pour diffuser une émission pendant 7 minutes, ce qui a consolidé et donné une impulsion nouvelle à cette expérience. Al’heure actuelle, cette radio se sert de moyens simples mais efficaces (comme par exemple le téléphone public)pour réaliser à la fois des interviews et des programmes qui permettent à de nombreux habitants de ces communautés qui comptent déjà sur ce canal pour parler de leurs revendications et discuter de leurs problèmes d’y participer.D’après les participants de la "Red", les problèmes majeurs rencontrés résidaient dans la démocratisation de la direction et le financement du réseau. Ceux-ci ont provoqué une baisse sensible du travail. m

Mots-clés

radio, organisation communautaire


, Colombie, Bogotá

Commentaire

Les propositions des radios communautaires sont nombreuses du point de vue technique et du point de vue des objectifs à atteindre: hauts-parleurs, émissions sur les ondes ou diffusion dans les espaces publics sont quelques-uns des moyens dont disposent les populations pauvres pour se faire entendre. Tant que l’espace reste encore limité aux moyens de radiodiffusion, la population peut y trouver ses formes de communication et d’expression. Dans la région du Pacifique colombien(où la présence de la population noire est importante), par exemple, il existe déjà des "radios pirates" où collaborent même des institutions gouvernementales. C’est avec fierté que la radio communautaire ou la radio pirate tend à s’institutionaliser parce qu’elle a le droit de faire entendre sa voix. Pour paraphraser la devise des radios pirates au Brésil, on pourrait dire que: "Nous sommes des radios libres. Les pirates ce sont eux. Nous ne sommes pas à la recherche de l’or."

Notes

Cette visite s’est effectuée dans le cadre de la Rencontre bilatérale sud du Brésil/Colombie, appuyée par la FPH et à laquelle ont participé des animateurs de Dialogo (Florianopolis), ENDA et CINEP (Bogota). Fiche originale en portugais: MFN 2472

Source

Présentation d’organisme

TRAMONTE, Cristiana, DIALOGO-CULTURA E COMUNICACAO (BRESIL)

Dialogo Cultura e Comunicacao - Rua Dep. Antonio Edu Vieira, nr.65, apt. 204/D, Bairro Pantanal, Florianópolis-SC, BRASIL - Brésil - mvsouza (@) univali.br

contact plan du site mentions légales