español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

Logement et solidarités

Des immigrés modifient le fonctionnement d’un foyer d’accueil

Mohammed MAZOUZ

02 / 1993

ORIGINE : Le foyer de la Fraternité créé en 1920, accueillait des jeunes du quartier ouvrier. Il est devenu après la guerre d’Algérie un lieu d’accueil d’urgence des jeunes travailleurs algériens qui se trouvaient en difficultés d’insertion dans la ville de Nantes et d’ailleurs. Il a changé plusieurs fois de statut en fonction des besoins des résidents et les modes de gestion. Il a connu les accueils d’urgence, et s’est transformé en lieu de résidence.

POPULATION CONCERNEE : En 1993, le foyer abrite 12 Algériens, 2 Marocains et un Français. Au total 15 personnes cohabitent sans problème. Parmi les résidents immigrés, un seul maîtrise très bien la langue française; 6 déchiffrent bien le français; 3 ne savent pas lire en arabe. Trois résidents ont entre 20 et 22 ans, les autres ont entre 46 et 60 ans. 5 sont célibataires. Les autres sont mariés et ont femmes et enfants qui sont restés au pays d’origine faute de logements qui répondent aux normes difficiles à remplir pour faire venir les membres de sa famille. 4 résidents ont un emploi avec un revenu (prime comprise)de 7000 à 8500 francs. Ils sont manoeuvres ou conducteurs d’engins dans les travaux publics ou ouvriers spécialisés dans la pétrochimie. 3 ont des petits "boulots au noir", 3 sont en formation. 5 pré-retraités font des séjours en France alternés avec des voyages en Algérie. Certains résidents sont épaulés par des travailleurs sociaux dans leurs démarches administratives, recherche de logement, de travail, de formation, etc.

Les résidents immigrés ont réussi à modifier le fonctionnement du foyer par leur mode d’organisation spécifique et par leur comportement, ils ne sont plus là pour une durée déterminée dans un lieu de passage, mais ils restent jusqu’à ce que leurs projets soient réalisés. Un des résidents a quitté le foyer lorsqu’il a trouvé un logement plus grand qui répond aux normes exigées pour faire un regroupement familial. D’autres ferment à clefs leurs chambres ou les mettent à la disposition des amis et les retrouvent disponibles quand ils reviennent de l’Algérie après un séjour qui dépasse quelque fois quatre mois.

Dans ce foyer, les immigrés bénéficient de cours d’alphabétisation, d’une aide juridique et administrative, d’un lieu pour préparer la venue de leur famille, d’un lieu où se tissent des relations de solidarités entre les résidents.

Mots-clés

logement, immigré, jeune, famille, formation, éducation, participation populaire, gestion de l’habitat


, France, Nantes

Commentaire

Le choix de cette situation est très significatif dans la mesure où des immigrés ont réussi à faire accepter leurs revendications et à résider dans le foyer jusqu’au moment opportun pour réaliser leur projet : faire venir la famille, objectif très difficile à réaliser ailleurs. Cela est possible grâce à un travail de concertation entre les acteurs du foyer qui sont les gestionnaires, les résidents et les intervenants de l’extérieur qui sont les travailleurs sociaux et les formateurs. Nous constatons à travers cet exemple que les logements destinés au départ aux immigrés ne répondent plus à leurs besoins. Les solutions s’imposent si les concernés eux-mêmes s’impliquent dans la gestion de leur conditions de vie. Cela est possible quand plusieurs conditions sont réunies : solidarité entre résidents immigrés et le personnel d’encadrement, la taille de la structure d’hébergement, les modes de financement. Malheureusement, ce n’est le cas dans plusieurs endroits.

Notes

PROJET CORAUX. OTTOLINI, Cesare. VIA TONZIG 9. 35129 PADOVA. ITALIA. TEL +49/8070124. FAX +49/8075790

Source

Littérature grise

SOMMER, Eric, FOYER DE LA FRATERNITE, FOYER LA FRATERNITE, 1993/01/29 (France)

Projet Coraux - Via Tonzig, 9. 35129 Padova, ITALIA - Tel (19)39 49 807 01 24 - Fax (19)39 49 807 57 90 - Italie

contact plan du site mentions légales