español   français   english   português

dph participe à la coredem
fr.coredem.info

rechercher
...
dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale

L’insertion sociale à partir du logement

Un logement, c’est avant tout une stabilité, une adresse où l’on peut être joint

Mohammed MAZOUZ

09 / 1993

ORIGINE DU PROJET : MAGDALA est une association, une communauté de quartier, constituée en 1986. L’année 1988 marque un tournant dans la vie de l’association pour produire du logement destiné aux familles de milieu défavorisé et s’assurer que ce logement leur demeure affecté.

POPULATION CONCERNEE : Français et immigrés. Magdala comptait en juin 1991, cent soixante dix-sept personnes, dont 63 sont compagnons (parmi lesquel 6 permanents)et 114 personnes qui ont connu ou connaissent encore la misère ou la précarité.

ENJEUX DE L’ACTION : L’association travaille à un projet multiforme de lutte contre l’exclusion auquel participent des personnes de différents milieux sociaux et de différentes cultures. L’action vise à

- restaurer un réseau de relations entre des personnes qui, pour la plupart, étaient isolées, exclues en leur permettant de participer activement à la vie sociale;

- accueillir en priorité des personnes en grandes difficultés, qui sont parfois inconnues des services sociaux;

- reloger des sans-abri, en recherchant et en réhabilitant des logements en lien avec un maître d’ouvrage et les futurs locataires.

Le dispositif de relogement s’appuie directement sur le réseau des populations défavorisées qui fréquente MAGDALA. Il se déroule en trois étapes :

1)la recherche des logements disponibles grâce aux personnes vivant déjà dans le quartier et capables de repérer les immeubles vides ou à vendre.

2)les premières investigations, à la fois techniques (qualité du bâti)et administratives (cadastres, recherche des propriétaires, …); suit la signature d’une promesse d’achat cédée à un organisme de logement PACT de Lille (protection, amélioration et transformation de l’habitat)qui se substitue à l’association pour l’acquisition du logement;

3)Une convention est signée entre l’association et le PACT. MAGDALA participe au montage financier, se garde le droit de désigner un locataire. La famille relogée participe au travaux de réhabilitation.

En 1993, 36 relogements ont été effectués dont 21 dans des maisons réhabilitées qui concernent 31 personnes dans la rue, 10 venues des chambres au dessus d’un café, 11 expulsées, 14 mal logées. Magdala accompagne les personnes de façon individuelle à travers les multiples démarches relatives à leur insertion. Il s’agit donc d’un accompagnement global qui déborde la seule question du logement. Parmi les 177 personnes concernées 114 se trouvent dans une situation de grande pauvreté, dont les ressources viennent de diverses caisses d’allocations.

RESEAUX : Magdala travaille en concertation avec les mairies du quartier, l’agence nationale pour l’emploi, les travailleurs sociaux, les organismes de logement sociaux, des associations.

Mots-clés

accès au logement, structure d’appui, lutte contre l’exclusion, insertion sociale, logement, développement communautaire, immigré, réhabilitation de l’habitat, famille, valorisation du savoir faire, construction de logement


, France, Lille

dossier

Le logement en France

Commentaire

ATOUTS : le logement offre avant tout une stabilité, en premier lieu une adresse où l’on peut être joint. L’objectif final est l’acquisition de l’autonomie dans la cité, par étape. Magdala est vécue comme un tremplin pour l’insertion.

HANDICAPS : certes, une fois l’habitation investie par son nouveau locataire immigré ou français, les difficultés ne sont pas résolues entièrement : alcoolisme, problèmes psychologiques liés à la solitude. Ce genre d’action est animé par un certain paternalisme. Les personnes en difficultés sont prises totalement en charge, on voit mal comment ils pourraient devenir des acteurs autonomes surtout quand il s’agit des immigrés qui non seulement se trouvent en situation de précarité sociale mais aussi en difficulté de communiquer, difficulté liée à la non maîtrise de la langue française.

Notes

Situation sur le relogement en mai 1993. PROJET CORAUX. OTTOLINI, Cesare. VIA TONZIG 9. 35129 PADOVA. ITALIA. TEL +49/8070124. FAX +49/8075790

Source

Rapport

MAGDALA, 1993/03/28

Projet Coraux - Via Tonzig, 9. 35129 Padova, ITALIA - Tel (19)39 49 807 01 24 - Fax (19)39 49 807 57 90 - Italie

contact plan du site mentions légales