Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Importer des femmes et des hommes pour exporter des fruits hors saison

Realizado por Echanges et Partenariats e Gisti

01 / 2009

Quel est le lien entre un saisonnier roumain, un consommateur français, et un agriculteur andalou ou italien ? Des oranges cirées, des fraises pesticidées, des tomates toute l’année. Ce sont les produits plutôt que les fruits d’une agriculture industrielle dont les mots d’ordre sont profit et rentabilité. On parle d’ailleurs d’« or rouge », aussi bien pour les tomates des Pouilles que pour les fraises andalouses.

Ce mode d’agriculture comporte de nombreux dommages collatéraux.

D’abord au niveau des ressources naturelles : le sol ne connaît plus de saisons ni de repos, l’eau est utilisée sans limite. Les engrais et les pesticides prennent la place de la terre.

Ensuite, l’agriculture industrielle entraîne dans son sillage des travailleurs importés de l’étranger comme main-d’Ĺ“uvre bon marché. Durant les saisons, hommes et femmes récoltent et conditionnent les fruits et les légumes qu’on retrouve en barquette dans nos grandes surfaces. Leurs conditions de travail sont affligeantes : salaires de misère, rythmes épuisants, logements insalubres. Parfois, confiscation des papiers d’identité, violences, harcèlement sexuel, confinement sur le lieu de travail. Qu’ils travaillent au noir ou qu’ils aient des contrats saisonniers, ces travailleurs se retrouvent dans une précarité juridique qui explique leur vulnérabilité.

Face à ce système, résultat de politiques agricoles et migratoires européennes, il est temps d’inventer des formes de résistance afin que l’enrichissement de quelques-uns n’implique pas l’empoisonnement de tous et l’exploitation de milliers.

Ce dossier éclaire quelques exemples de la condition des travailleurs et particulièrement des travailleurs saisonniers dans cette agriculture industrielle : système d’exploitation proche de la traite, dans la culture des fraises en Andalousie, la culture des tomates en Italie mais aussi dans le sud de la France. Des syndicats et associations s’organisent pour faire connaître les conditions d’exploitation de ces travailleurs et travailleuses et défendre leurs droits.

Dossier réalisé dans le cadre de :

Echanges et partenariats, 21 ter rue Voltaire 75011 Paris, courriel : info@changes-partenariats.org, ep.reseau-ipam.org

en partenariat avec le GISTI, 3 villa Marcès 75011 Paris, www.gisti.org

Pour en savoir plus :

Vues d’Europe, n°3, Echanges et partenariats, avril 2008

Plein droit, La revue du GISTIi, n°78, octobre 2008

Lire l’intégralité des articles du dossier « Agriculture paysanne et travailleurs migrants saisonniers » sur le site des volontaires d’Echanges et Partenariats.

7 fiches

Échanges et partenariats - 21ter rue Voltaire, 75011 Paris, FRANCE - Franca - ep.reseau-ipam.org - info (@) echanges-partenariats.org

GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigrés) - 3 villa Marcès, 75011 Paris, FRANCE - Tél. : 01 43 14 84 84 - Fax : 01 43 14 60 69 - Franca - www.gisti.org

contacto mapa do site menções legais