Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

La Lorraine – Une Entreprise de Travail Adapté et une coopérative qui misent sur la participation démocratique

Pascale THYS

07 / 2009

Fiche projet

CONTEXTE ET ORIGINES DU PROJET

L’asbl a été fondée en 1972 à l’initiative de l’actuel administrateur délégué, éducateur social de formation, qui a toujours été sensible aux problèmes aigus que pose la remise au travail de personnes handicapées. A l’origine, l’atelier protégé faisait du conditionnement de pâtes alimentaires. Mais dès 1973, ce type d’activité, nécessitant trop de capitaux et trop peu de main d’œuvre, est progressivement abandonné et remplacé au profit d’activités de service et particulièrement de nettoyage.

Au fil des années, d’autres secteurs se sont ajoutés et se sont développés selon les possibilités du marché. On y trouve des activités relatives aux parcs et jardins (entretien d’espaces verts et clôtures ; aménagement et plantations ; tailles, arbustes et coupe de taillis), des activités de peinture et décoration, des travaux forestiers (abattages délicats et soins aux arbres), et des activités de pose et de location de chapiteaux.

En 1983, La Lorraine a créé une entreprise d’insertion. En décembre 1999, cette structure est établie sous la forme d’une Société Coopérative à Responsabilité Limitée à finalité sociale dont l’asbl La Lorraine est l’actionnaire majoritaire.

OBJECTIFS DU PROJET ou ENJEUX DU PROJET

Sur base des statuts, les objectifs de l’association sont les suivants : « La mise au travail et la participation des personnes handicapées au sein de leur milieu de travail, en vue de leur promotion sociale et humaine. Pour la réalisation de cet objectif, l’association peut organiser, et exercer toute activité mettant à l’avant l’initiative des personnes handicapées, particulièrement au sein d’une entreprise sociale… ».

Un des buts est de dépasser un type de relations trop souvent marqués par la passivité des aidés et le paternalisme des aidants.

Parmi les objectifs poursuivit, il y a également l’intégration économique et sociale des personnes handicapées.

POPULATION CONCERNEE ou GROUPES CIBLES

La Lorraine emploie une majorité d’handicapés (pratiquement 90%) et quelques employés sous statut « ordinaires ».

Au niveau des ressources humaines, trois critères principaux président à la décision d’embauche d’un travailleur handicapé: la motivation de l’intéressé, les besoins de l’entreprise et son inscription à l’AWIPH. Le travail s’effectuant en équipes, les responsables constituent des équipes équilibrées en terme de force de travail et en terme financier par la subvention proportionnelle à la reconnaissance de l’handicap obtenue. Le travail est adapté aux capacités des personnes.

MONTAGE FINANCIER

En 1979, au départ de ses activités, La Lorraine avait en caisse environ 100 000 FB et a reçu des dons à concurrence d’environ 70 000 FB provenant de mutualités et d’associations de handicapés mentaux.

En 2000, La Lorraine bénéficie de subsides divers dont ceux de l’AWIPH, ceux pour la section d’accueil et le Contrat d’Adaptation Professionnelle (CAP), ceux du programme de formation ADAPT, et des subsides de la Province du Luxembourg.

En 2000, le bénéfice totale est d’environ 10 millions de FB pour un chiffre d’affaire qui avoisine les 85 millions de FB. Une part importante des charges de frais de personnel est couverte par des subsides et les réductions de sécurité sociale.

PARTENAIRES DU PROJET

La Lorraine travaille avec un grand nombre de partenaires commerciaux pour qui elle effectuent divers travaux en qualités de clients des services de La Lorraine. En tout, elle a compte environ 2000 clients dont un quart sont des petites et grandes entreprises ainsi que des communes, des écoles et des administrations.

DEROULEMENT DU PROJET

Au sein du service, il y a deux types de membres du personnels : le personnel de maîtrise et de gestion et le personnel de production. En outre, l’entreprise a opté pour une intervention à tous les niveaux de production et de sous-traiter au minimum. C’est pourquoi elle assure elle-même le travail administratif, la comptabilité et le secrétariat social, tout comme l’entretien du parc automobile qui compte une septentaine de véhicules.

Misant sur la pleine participation des personnes handicapées aux décisions et actions qui les concernent, le personnel est présent ou représenté tant au sein des structures de décisions qu’au sein des structures de concertation sociale. « A titre d’exemple de participation là où elle est possible, explique l’administrateur délégué, l’entreprise a une caisse de 200 000 FB pour sponsoriser des activités sportives proposées par le personnel. »

Chaque jour, ce sont une quarantaine d’équipes d’environ quatre personnes qui sont sur le terrain. Le type de clientèle, géographiquement situé dans la région et parfois au delà, occupe une niche située entre le marché du travail au noir et celui des grosses entreprises.

Fiche de perception du projet par les acteurs

RESULTATS QUANTITATIFS

En terme humain, le résultat est important puisque l’association emploie, en avril 2001, plus de 180 personnes dont 160 travailleurs sont inscrits à l’AWIPH, 5 sont apprentis en Contrat d’Adaptation Professionnelle (CAP) et 20 sont employés sous statut de travailleurs « ordinaires ».

En terme financier aussi, en 2000, le chiffre d’affaire est de 83.648.313 FB, avec un bénéfice net de 9.830.183 FB. Cette situation arrive après plusieurs années plus difficiles financièrement qui avaient nécessité de geler les salaires du personnel de cadre et de maîtrise pendant trois ans, de 1997 à 1999.

RESULTATS QUALITATIFS

L’asbl permet la mise au travail et la participation au sein du milieu de travail autant qu’elle soit possible pour du personnel dont environ 88% est handicapé. Par ailleurs, le travail leur amène une reconnaissance sociale et le fait que les handicapés travaillent presque exclusivement chez les clients fait qu’ils ne vivent plus cachés mais dans la société. En outre, dans la région d’Arlon, on peut les voir circuler sur les routes dans leurs véhicules arborant le sigle de La Lorraine et s’activer sur les chantiers.

EFFICACITE DU PROJET

L’intégration économique et sociale se réalise via l’engagement de personnes handicapées, sans emploi, et généralement sans qualification, en leur proposant une rémunération décente pour un travail adapté à leurs capacités, en leur offrant une formation et en les faisant participer au processus de décisions de l’entreprise et en leur permettant une reconnaissance sociale. Le travail chez le client permet de lutter contre la stigmatisation et l’exclusion.

LA PARTICIPATION

La Lorraine mise sur la participation la plus large possible des personnes handicapées aux décisions et actions qui les concernent. En 1988, la pratique de la participation démocratique a été inscrite dans les statuts. Elle est voulue tant au sein des structures de décisions (Comité de direction, Conseil d’animation) que des structures de concertation sociale (Conseil d’entreprise, Comité de sécurité et d’hygiène, Délégation syndicale). Au sein de l’entreprise, l’Administrateur délégué a pour rôle de dynamiser la participation et doit veiller à ce que tous les travailleurs de l’entreprise sociale, et particulièrement les personnes handicapées, soient les acteurs de leurs propre promotion sociale. Il est chargé de veiller entre autres à maintenir en permanence les conditions d’un débat démocratique au sein de l’entreprise.

Dans un soucis de participation et de communication, un journal a été créé dans lequel de nombreuses informations sont reprisent concernant les grandes décisions prises par les différents comités et conseils.

Le syndicat est présent comme dans tout comité d’entreprise mais ici il n’est pas utilisé comme un contre pouvoir mais comme un partenaire. Il y a quelques années, lors d’une période économiquement difficile, ils ont par exemple décider d’un commun accord du blocage des salaires du personnel de cadre et de maîtrise.

Au niveau comité de direction, toute décision doit se prendre avec un responsable du département concerné.

AVANCEES AU NIVEAU DU DROIT

Parmi les droits fondamentaux, l’entreprise favorise le droit au travail des personnes handicapées.

LE PROJET COMME PROCESSUS

Le projet a lieu sur le long terme. Il y a une volonté d’insertion et d’apprentissage entre autres avec les Contrats d’Adaptation Professionnelle.

Il est possible de réorienter les personnes en fonction de leur évolution et de leur capacité vers d’autres départements, et les équipes sont constituées de la manière la plus équilibrée possible en fonction de la rentabilité et des capacités de chacun.

DIFFICULTES RENCONTREES, BLOCAGES OU HANDICAPS

Etant donné les montants limités perceptibles par une asbl, une coopérative partenaire a été créée pour ouvrir l’accès à certains emplois et chantiers.

ATOUTS DU PROJET OU CAUSES DE REUSSITE

Au niveau de l’entreprenariat :

Une des forces du projet est d’intervenir à tous les niveaux de production et de sous-traiter un minimum. Une activité moins rentable peut être maintenue parce qu’elle permet d’offrir un service complet. C’est le cas du travail de déchiquetage en travaux forestiers qui est peu rentable mais qui offre un service complet au client. En outre, au niveau du travail administratif, la comptabilité et le secrétariat social sont assumés par l’asbl elle-même, tout comme l’entretien du parc automobile qui compte une septentaine de véhicules.

En terme d’entreprenariat, on note également la diversification des services, l’évaluation permanente de la rentabilité des activités et du bénéficie net par heure prestée au sein de chaque département d’activité.

Les responsables sont aussi attentifs à l’adaptation de l’offre de services en fonction des besoins du marché. On observe le lancement progressif de nouvelles activités à côté d’activités qui tournent et l’abandon d’activités dont la rentabilité est en déclin tout en assurant, dans la mesure du possible, la reconversion des travailleurs.

L’entreprise sociale focalise ces activités sur du travail qui demande beaucoup de mains d’œuvre et peu de qualification.

Au niveau humain :

La Lorraine tient compte des personnes, de leurs capacités et de leur rentabilité pour leur proposer des activités adaptées dans des équipes équilibrées.

L’entreprise sociale veille à impliquer les travailleurs dans la vie de leur entreprise via leur information et leur consultation, et en favorisant la participation là où s’est possible.

PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENTS FUTURS DU PROJET

En perpétuelle adaptation au marché, actuellement, La Lorraine vise le développement et la consolidation des activités de location de chapiteaux.

Palavras-chave

luta contra a exclusão, direito ao trabalho, inválido, inserção profissional, condições de trabalho


, Bélgica, Arlon

dossiê

Innovation sociale en matière de lutte contre l’exclusion sociale via le logement et l’insertion socio-professionnelle

Fonte

Entrevista

AUTEURS DE LA FICHE

L’administrateur délégué

AUTEUR MORAL

La Lorraine asbl

COORDONNEES UTILES

La Lorraine

Zone artisanale de Weyler 32

6700 Arlon

Tél. : 063 22 18 73

Fax : 063 23 22 31

Habitat et Participation - Place des peintres 1/004, 1348 Louvain-La-Neuve, BELGIQUE - Tél. (32) 10 45 06 04 - Fax (32) 10 45 65 64 - Bélgica - www.habitat-participation.be - hep (@) tvcablenet.be

contacto mapa do site menções legais