Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Vers son propre instrument financier

Le cas de FINANDESI au Pérou

Dominique LESAFFRE

08 / 1993

La situation de l’emploi au Pérou s’est transformée radicalement durant ces 10 dernières années. Si en 1985, 31% de la population active de Lima travaillaient dans le secteur informel, en 1990 elle est passée à 42 %. De même, en 7 ans, le pourcentage de personnes employées par le secteur moderne (grandes entreprises, Etat)est passée de 54 à 45%. Cette situation montre que les activités économiques de petite taille qui se développent dans le secteur informel représentent une alternative importante de création d’emplois et de revenus pour une grande partie de la population péruvienne.

FINANDESI : L’INSTRUMENT financier d’IDRSI (Instituto de Desarrollo del Sector Informal).

De 1986 à 1992, l’ensemble du réseau décentralisé de l’IDESI, à travers 19 grandes villes du pays a placé 29 millions d’US$ grâce à 320.000 opérations de crédit. En 1991, la moyenne d’un crédit accordé était de 450 US$ contre 2.000 US$ aujourd’hui. Ceci s’explique par le fait que ces crédits s’adressent à des micro-entreprises d’un niveau de compétitivité plus élevé avec des capacités de développement plus importantes. Durant ces six années, IDESI a fait un effort considérable pour sensibiliser et impliquer les institutions financières afin qu’elles s’ouvrent aux petites et micro-entreprises, leur permettent l’accès direct au crédit dans des conditions appropriées et que la taux d’intérêt soit une question d’offre et de demande, libre négociation entre la banque et le client. IDESI obtint, comme réponse des banques, des lignes de crédit où les ONG prennent en charge 80% des risques et couvrent tous les coûts opérationnels finalement supportés par les usagers.

A la suite de ces constatations, l’idée naquit d’un instrument financier spécialisé dans le développement du secteur des micro-entreprises. La spécialisation de cet instrument dans l’appui financier et la modernisation pour réaliser des opérations en tant qu’organisme financier, amena IDESI à créer FINANDESI. L’objectif général de FINANDESI est de contribuer au développement social et économique par le financement d’activités de production régionale et nationale, émergeant des organes régionaux d’IDESI. FINANDESI ne travaille pas directement avec le public. Ses actions principales sont :

- attribuer des moyens à chaque IDESI régionale et surveiller leur bonne utilisation

- faire régulièrement des audits comptables

- offrir une assistance spécialisée dans les domaines du financement, de la comptabilité, de l’évaluation des projets, de la gestion du portefeuille, etc.,

- attirer des moyens financiers pour alimenter les réseaux

- représenter le réseau IDESI face au système financier et aux autres organismes

- mettre en place des réunions périodiques d’évaluation des politiques et de la gestion du réseau.

FINANDESI peut réaliser les opérations suivantes :

- recevoir les donations et les crédits des institutions pour le développement économique

- ouvrir des lignes de crédit comme intermédiaire des IDESI régionales

- travailler en collaboration avec d’autres financeurs pour accorder des crédits et émettre des garanties

- mener des opérations de crédit et de dépôt avec d’autres financeurs et des banques nationales ou étrangères

- accorder des avals et des cautions

- escompter des lettres de change, des billets à ordre, etc.

- émettre, aviser, confirmer et négocier des lettres de crédit provenant de l’importation et/ou de l’exportation

- servir d’agent financier pour le placement et l’investissement des placements étrangers dans le pays

- offrir des services compatibles avec le but de l’institution.

Les crédits sont destinés à la création de fonds de roulement, l’acquisition d’actifs fixes, l’achat de terrains, et la construction de locaux. Leur durée est variable : 12 mois pour les fonds de roulement et actifs fixes, 36 mois pour les achats de terrains et les constructions.

Palavras-chave

crédito, garantia bancaria, financiamento alternativo, banco, setor informal


, Equador

Comentários

L’évolution quantitative des besoins du secteur informel, la raréfaction des ressources disponibles, la lenteur des institutions financières formelles amènent souvent les responsables d’organisation d’appui à penser la création de leur propre instrument financier, en particulier dans les contextes de crise économique comme au Pérou. Cependant, le risque existe d’assumer toutes formes en vase clos

Notas

Compte-rendu, publié sous le titre : "Le financement alternatif : le cas des micro entreprises et des associations de producteurs des pays andins", d’un séminaire qui a eu lieu à Quito, Equateur, en octobre 92.

Fonte

Actas de colóquio, seminário, encontro,…

PINILLA, Susana, RAFAD=RECHERCHES ET APPLICATIONS DE FINANCEMENTS ALTERNATIFS AU DEVELOPPEMENT; SOS FAIM, SOS FAIM, 1993/10 (Belgique)

RAFAD (Recherches et Applications de Financements Alternatifs au Développement) - 1 rue de Varembé, P.O. Box 117, 1211 Genève 20, SUISSE - Tel (19) 41 22 733 50 73 - Fax (19) 41 22 734 70 83. - Suíça - www.rafad.org - info (@) rafad.org

contacto mapa do site menções legais