Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

La troisième guerre mondiale n’a pas eu lieu

L’alliance atlantique et la préservation de la paix

Richard PETRIS

08 / 1995

Dire que la guerre est devenue marginale dans le monde d’aujourd’hui apparaîtra comme une provocation à ceux que les images de Bosnie, du Rwanda et de Tchétchénie obsèdent à juste titre. Pourtant lorsque François de Rose écrit que "la Troisième guerre mondiale n’a pas eu lieu ", il résume par une formule au fort pouvoir évocateur un état de fait que constatent par ailleurs les instituts spécialisés (les 34 conflits importants dénombrés en 1993 par le SIPRI de Stockholm étaient tous des conflits intérieurs).

Sans détours, l’auteur, Ambassadeur de France qui a été représentant de la France au Conseil de l’Alliance atlantique, attribue ce progrès au rôle joué par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. L’OTAN a assumé une double mission dans sa fonction de prévention de la guerre : "assurer la sécurité de ses membres et être ouverte à toute forme de dialogue et règlement pouvant aider à la détente". L’histoire de cette période est donc pour lui celle des "stratégies de défense de la paix". Il rappelle d’abord des concepts et des formules ("l’équilibre des déséquilibres", la dissuasion "du faible au fort ", la défense de l’avant, la riposte graduée, l’option "double zéro "...)qui ont fait l’actualité, jusqu’à la chute du mur de Berlin, symbole d’un "succès sans précédent dans l’histoire des relations internationales ", et dont l’Alliance est considérée comme un "facteur essentiel ".

La place tenue par l’arme nucléaire dans la description de cette stratégie est évidemment capitale. L’auteur, qui a également consacré une part importante de ses activités professionnelles au plan national et international aux questions nucléaires, tant à leurs applications civiles et militaires qu’à la recherche fondamentale, estime que "l’apparition de l’arme atomique a fait de la dissuasion un facteur plus important que toutes les passions qui ont depuis toujours jeté les hommes les uns contre les autres ".

Mais si cette menace a beaucoup compté, selon lui, pour éviter le pire, François de Rose insiste sur les efforts de l’Alliance pour réduire les tensions par la "gestion politique". Après avoir rappelé que l’institution, composée d’Etats souverains et démocratiques, devait "nécessairement pratiquer la consultation pour toute décision ou action entrant dans les obligations du Traité ", il décrit quelques-unes des étapes importantes de cette gestion politique : par exemple, le "Rapport des Trois Sages "qui visait à montrer que l’OTAN n’était pas seulement une organisation défensive mais qu’elle pouvait, "avant tout, prendre l’initiative politique et morale pour que tous les pays puissent se développer dans la liberté et qu’une paix durable puisse être assurée à toutes les nations ì.

L’intérêt majeur de cet ouvrage est de rompre avec un certain nombre de représentations tenaces, et décidément trop superficielles, de l’Alliance : une alliance militaire uniquement ; un simple instrument de la stratégie des Etats-Unis d’Amérique ; depuis les changements intervenus à l’Est, une institution dépassée, un vestige d’une époque révolue, une "relique "selon le mot de H. Kissinger, l’ancien Secrétaire d’Etat américain qui s’inquiète des risques d’affaiblissement de l’organisation.

On comprend mieux dès lors l’importance des discussions en cours sur les tâches qui résultent de la nouvelle situation internationale, notamment sur les objectifs et les modalités d’un élargissement de l’Alliance à de nouveaux partenaires. Pour cette organisation qui a fait la preuve, selon François de Rose, que "la défense collective est une garantie de sécurité ", c’est "le dialogue et la coopération avec les anciens adversaires qui vont prendre une place de premier rang".

Palavras-chave

paz, risco nuclear, guerra, relações internacionais, irenologia, mediação, paz e democracia, acordo de paz, negociação, política internacional, nova ordem econômica, conflito internacional


,

Fonte

Livro

ROSE, François de, La troisième guerre mondiale n'a pas eu lieu. L'Alliance atlantique et la paix, Desclée de Brouwer, 1995 (France)

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - Franca - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contacto mapa do site menções legais