Chamada

a contribuições

Dossiês em preparação

2008 / 2009

- Povos indígenas - Atingir a sustentabilidade pelas filiais: da produção ao consumo

español   français   english   português

dph participa da coredem
pt.coredem.info

buscar
...
diálogos, propuestas, historias para uma cidadania mundial

Séguénéga : les volontaires du progrès vingt ans après

Réflexion sur une expérience de capitalisation

Pierre Yves GUIHENEUF

06 / 1996

Les ONG ont une pratique de terrain extrèmement riche mais souvent peu valorisée et difficile à mobiliser pour orienter l’action future. L’Association française des Volontaires du Progrès (AFVP)a tenté, dès les années 80, de remédier à cet état de choses et de conserver une trace de ses actions en Afrique. Cela était d’autant plus nécessaire que, se succédant sur le terrain tous les deux ans, les jeunes volontaires n’accumulaient pas de mémoire. Après quelques années d’un simple archivage de dossiers apparaît la nécessité d’exploiter ces données : quelques volontaires réalisent leur service civil sur cette mission précise, ce sont les volontaires en capitalisation. A partir de leur travail, plusieurs études, séminaires et réflexions collectives auront ainsi permis à l’AFVP de faire le point sur ses acquis et d’améliorer ses méthodes. L’entreprise est cependant difficile : tous les volontaires ne sont pas formés à prendre du recul sur leur propre activité et leurs rapports sont inégaux. En outre, certaines données vieillissent mal lorsqu’elles sont sorties de leur contexte. Se pose également la question des lieux d’archivage et des restrictions budgétaires qu", lorsqu’elles surviennent, frappent d’abord ce type d’activité.

Anne Fonteneau a réalisé un travail de capitalisation pour l’AFVP à Séguénéga, au Burkina Faso. Là est suivie la démarche "Aménagement de terroirs villageois" (ATV)qui consiste à mobiliser les connaissances que possèdent tous les acteurs du développement impliqués dans un projet. Durant son stage, Anne Fonteneau a tenté de retracer l’histoire des vingt ans de présence de l’AFVP en se plongeant dans les archives et en réalisant des entretiens auprès des acteurs et des témoins. Les évolutions sont évidemment nombreuses : plus grande responsabilisation des villageois dans la conduite du projet, modernisation des moyens utilisés, évolution des méthodes, conception renouvelée du développement, etc.

Au terme de cette expérience, que peut-on dire du processus de capitalisation d’expérience ? Celui-ci s’est heurté là à plusieurs limites :

- le flou du projet initial de capitalisation. Les objectifs n’étaient pas évalués de la même façon par tous, ce qui a posé quelques problèmes, notamment concernant l’usage de cette information. C’est là un point important, car il convient dans un processus de capitalisation de ne pas dissocier la capitalisation pour soi et la transmission d’expérience aux autres.

- l’absence de sources. L’activisme des premières années n’a laissé que peu de place à la production de traces écrites. Quant elles existent, les archives sont souvent mal classées.

- les limites du regard extérieur. La barrière linguistique, les réserves des villageois vis-à-vis d’une inconnue, le manque de connaissance techniques... sont autant de limites à une évaluation extérieure.

- le contexte social. Le regard des villageois sur une équipe dispensatrice d’argent et de moyens est rarement critique. Il a également été difficile de faire parler les plus exclus, notamment les femmes en présence des hommes...

La capitalisation d’expérience est donc un exercice qui a ses propres exigences et qui, malgré cela, conservera toujours quelques zones d’ombre. Se pencher sans complaisance sur son passé est pourtant une démarche incontournable pour les ONG, d’une part pour améliorer leur fonctionnement et leur professionnalisme, et d’autre part pour assurer leur crédibilité vis-à-vis de l’extérieur.

Palavras-chave

história do desenvolvimento, autoavaliação


, Burkina Faso

Fonte

Relatório

FONTENEAU,Anne, AFVP=ASSOCIATION FRANCAISE DES VOLONTAIRES DU PROGRES DE L'HOMME, Séguénéga. Les Volontaires du progrès vingt ans après, FPH in. Document de travail, 1993 (France), n° 54

GEYSER (Groupe d’Etudes et de Services pour l’Economie des Ressources) - Rue Grande, 04870 Saint Michel l’Observatoire, FRANCE - Franca - www.geyser.asso.fr - geyser (@) geyser.asso.fr

contacto mapa do site menções legais